fbpx

Accéder au WiFi public gratuit, mais à quel coût ?

Je vous ai déjà parlé des réseaux WiFi publics dans plusieurs articles, je ne vous mettrais jamais suffisamment en garde sur leurs dangerosité alors je vous le répète encore une fois ici avant de commencer cet article : je vous déconseille d’utiliser des réseaux WiFi publics pour accéder à vos comptes personnels (banque, réseaux sociaux…) même en HTTPS.Aujourd’hui nous allons parler d’un sujet plus léger, mais qui montre encore une fois que très peu de personnes lisent vraiment les conditions d’utilisations avant de cliquer sur « Accepter ».

Petite expérience sur un réseau WiFi…

Tim Berners-Lee, le créateur du Word Wide Web, a mis en place une liste des dangers avenir liés à sa création. L’une de ses pires craintes concerne les conditions d’utilisation toujours plus complexes et longues imposées aux utilisateurs voulant accéder à un réseau WiFi gratuit.

S’inspirant de cette déclaration, une entreprise de WiFi public a démontré la dangerosité de ce type de situation en insérant des conditions d’utilisation absurdes, ensuite acceptées sans le savoir par des milliers d’utilisateurs.

Purple est une entreprise basée à Manchester qui est spécialisée dans la gestion de WiFi publics dans des espaces publics, des parcs d’attraction ou des chaines de restauration. Il y a deux ans (en 2017) l’entreprise a partagé les résultats de 2 semaines d’expérimentation pendant lesquelles, l’entreprise avait ajouté une clause de « Service communautaire » dans ses conditions d’utilisation. Plus de 22 000 utilisateurs ont « accepté » de réaliser 1 000h de travaux communautaires (absurdes) pour se connecter à leurs compte Facebook ou consulter quelques mails.

Voici le genre de travaux proposés par cette fameuse clause :

  • Nettoyer les crottes dans les parcs locaux
  • Proposer des câlins aux chiens et chats errants
  • Libérer manuellement les bouchons dans les égouts
  • Nettoyer les toilettes mobiles dans les festivals et événements locaux
  • Peindre des coquilles d’escargots pour illuminer leurs existence
  • Racler les chewing-gum dans la rue

Ils sont même allés jusqu’à proposer un cadeau pour toute personne qui contacterais l’entreprise pour leurs signaler cette clause ! Evidemment, personne ne les a contacté…

Un troll en règle pour cette entreprise de WiFi public mais qui met en avant un problème encore trop présent aujourd’hui sur internet : l’acceptation des conditions d’utilisation sans même y jeter un œil.

Les professionnels américains ne sont pas sûrs que l’entreprise pourrait faire exécuter cette clause, cependant Purple a annoncé qu’ils n’essayeraient même pas…

Un article plus court et léger que d’habitude pour aujourd’hui mais lorsque j’ai lu cette histoire j’ai tout de suite voulu la partager avec vous !

  • Updated octobre 31, 2019

Poster un Commentaire

avatar
 
  S’abonner  
Notifier de