Câble Ethernet : Les modèles que je recommande

Si l’on exclue les trucs un peu exotiques ou non encore disponible sur le marché, il n’existe que 2 manières de relier un périphérique à votre réseau local, le WiFi et la connexion dite câblée. Donc, en gros, on peu connecter son PC, son imprimante, sa télé ou sa console, soit en sans-fil, soit avec un fil.

Il est certain que si vous souhaitez une certaine liberté, l’indépendance offerte par le WiFi est très appréciable, mais si le WiFi a fait d’énormes progrès au cours des dernières années, il faut bien reconnaitre qu’il faut qu’il soit utilisé dans certaines conditions particulières pour contenter l’utilisateur.

En effet, pour profiter d’une connexion WiFi très satisfaisante, il faut que l’appareil sur lequel vous utilisez la connexion soit correctement placé dans la zone desservie par les ondes. De plus, il ne faut pas qu’il y ait d’obstacles, ou du moins le moins possible entre vous et la box ou le routeur, ni de sources émettrices d’ondes qui pourraient perturbées le bon fonctionnement du réseau. Ces contraintes de fonctionnement n’en sont pas si vous vous trouvez à proximité de votre routeur ou de votre box, et que vous avez des besoins relativement basiques de votre réseau. J’entends par là, par de transferts très lourds de fichiers, pas de jeux vidéo exigeants… Ou bien alors, il faudra investir dans un routeur très haut de gamme et cela peut avoir un coût non négligeable.

Donc quelle solution si vous avez ces besoins un peu spécifiques, ou bien alors que votre routeur ne peut couvrir toute la surface de votre maison ?

Bien entendu, vous avez déjà la réponse, puisque nous avons éliminé tout doute au tout début de nos propos. La solution c’est la câble Ethernet.

Un câble Ethernet se présente sous la forme d’un câble type câble électrique avec des terminaisons, des fiches, au format RJ45. La fiche RJ45 c’est celle que vous pouvez brancher à l’arrière de votre box, sur un switch ou bien sur la carte réseau de votre appareil, c’est cette fameuse prise un peu rectangulaire possédant un petit ergot de sécurité en plastique.

Mais si le câble ethernet et LA solution pour les power users ou bien pour les lieux un peu loin de votre box, il faut savoir qu’il existe tout un tas de câbles différents, possédant des normes différentes. Et chacun de ces types de câbles ne possède pas les mêmes caractéristiques. Il est donc important de se renseigner sur ces types avant d’acheter un câble qui ne répondra pas à vos besoins ou au contraire qui sera d’une catégorie trop élevée et donc que vous paierez bien trop cher.

Les câbles ethernet

Donc, malgré une apparence extérieure semblable, tous les câbles Ethernet ne sont pas les mêmes, et pourtant, si vous vous vous rapprochez un peu, normalement, sur le fil du câble, juste après la fiche, et aux deux extrémités, les caractéristiques sont imprimées.

Caractéristiques

Il est important de savoir un peu ce qui existe sur le marché afin de pouvoir déterminer plus facilement et en toute connaissance de cause le type de câble qui vous conviendra le mieux.

Monobrin et multibrins

Un câble ethernet est constitué de plusieurs fils internes que l’on appelle des brins. Il existe deux grands types de câbles ethernet au regard de cette caractéristique, les câbles monobrin et les câbles multibrins.

Dans le cas du câble dit monobrin, les fils internes sont constitués d’une seule pièce. Il s’agit alors de plusieurs fils chacun présentant un seul brin épais de cuivre. Ce genre de câble n’est pas très flexible et donc supporte mal les torsions et les virages serrés. C’est un type de câble qui n’est utilisé que pour le câblage internet de locaux. C’est le type de câble que vous aurez probablement dans vos murs si votre maison dispose de prise ethernet murales. Mais dans la plupart des cas, ça s’arrête là. Si vous pouvez voir le câble, alors généralement ce n’est pas un câble monobrin. Ce sont les câbles que l’on utilise prioritairement pour les longues lignes droites, ces câbles sont solides et très performants.

Concernant le câble multibrin, c’est à peu près tout l’inverse. Les fils internes sont constitués de plusieurs brins. Cela permet au câble d’être très flexible et de ne pas craindre les torsions. Ce type de câble représente l’immense majorité des câbles ethernet et c’est très probablement le type de câble que vous possédez chez vous. Ces câbles multibrins sont utilisés dans le domaine domestique pour relier des appareils réseau. C’est par exemple le câble qui relie votre ordinateur à votre box.

Blindé, pas blindé, quel blindage ?

Les câbles ethernet peuvent être sensibles aux perturbations électromagnétiques produites par des appareils électriques proches. Par exemple, avec un câble non blindé qui passerait très prêt d’un téléviseur ou d’un four à microondes, il est possible, voir probable, que des erreurs de transmission apparaissent.

Pour pallier à cela, certains câbles ethernet sont dit « blindés », voyons voir de quoi il retourne et les différentes normes.

  • U/UTP Unshielded / Unshielded Twisted Pair

Unshielded pour en gros, non blindé. Les fils internes sont simplement torsadés par paire à l’intérieur de la gaine plastique extérieure. C’est le câble le plus simple.

  • F/UTP Foiled / Unshielded Twisted Pair

Comme pour le câble non blindé, les paires sont torsadées ensemble, les fils sont donc entortillés entre eux deux par deux. Les quatre paires sont ensuite enveloppées ensemble dans un feuillard. Le feuillard est un papier métallique faisant penser à du papier aluminium.

  • U/FTP Unshielded / Foiled Twisted Pair

Dans ce type de câble les paires sont cette fois enveloppées une à une dans un feuillard, ce type offre donc un blindage légèrement supérieur au F/UTP

  • S/FTP Shielded / Foiled Twisted Pair

Là on monte d’un cran, les paires sont enveloppées une à une dans un feuillard, mais en plus de cela, l’ensemble, c’est-à-dire les 4 paires, sont protégées par une tresse de fils métalliques, généralement du cuivre.

  • S/FTP Shielded / Foiled Twisted Pair

C’est un peu un mixte entre le U/FTP et le F/UTP. C’est-à-dire que chacune des paires et enveloppée dans un feuillard individuel, puis que l’ensemble des 4 paires est également protégé par un feuillard entourant la globalité des fils.

  • SF/UTP Shielded Foiled / Unshielded Twisted Pair

Les paires du SF/UTP sont entourées d’un feuillard global, puis, l’ensemble de ces paires est pris dans une tresse métallique.

  • SF/FTP Shielded Foiled / Foiled Twisted Pair

Le blindage le plus solide, chacune des paires est prise dans un feuillard. Ensuite, l’ensemble des paires est protégé par un feuillard extérieur, et enfin une tresse métallique englobe le tout.

Comme vous l’aurez compris, plus le blindage est important et moins il y a de chance que vos données subissent de perturbations. Mais bien évidemment, plus un câble est blindé, plus il coute cher à fabriquer, et donc plus il est onéreux.

Les différentes catégories

Quand on parle de catégories de câbles ethernet, on parle de la norme du câble, c’est-à-dire, le débit maximum que le câble pourra supporter sur une certaine distance.

Par exemple, un câble de catégorie 5 est capable de supporter 100 Mbps sur une centaine de mètres. Si vous possédez des câbles de ce type dans votre réseau local, je vous conseille de réfléchir à leur remplacement car cette norme n’est plus du tout d’actualité et a même été abandonnée.

Voici un court récapitulatif des différentes normes de câbles qu’il est toujours possible d’acheter :

Catégorie Débits maximums Type d’utilisation
Cat 5e 2.5 Gbit/s sur 100m ou 10 Gbit/s sur 30m Réseau domestique simple
Cat 6 5 Gbit/s sur 100m ou 10 Gbit/s sur 50m Réseau domestique évolué, d’entreprise
Cat 6a 10 Gbit/s sur 100m Datacenter, entreprise à fort transfert
Cat 7 40 gbit/s sur 50m ou 100 Gbit/s sur 15m Besoins spécifiques

  • La catégorie 5e est toujours celle que vous trouverez le plus souvent. C’est probablement ce type de câble qui équipe votre maison. C’est par exemple ce que l’on trouve le plus souvent livré avec un périphérique réseau.

Cette catégorie permet tous les usages que vous pourriez avoir sur votre réseau local, mais risque de se trouver un peu juste dans un futur proche avec l’arrivée des nouvelles normes réseau. C’est pourquoi, si vous devez partir sur du neuf, je vous déconseille cette norme.

  • La catégorie 6 est en gros deux fois plus rapide que la 5e. C’est un très bon choix si vous faites votre première installation ou bien si vous devez renouveler votre réseau local. Cette catégorie ne devra pas être un frein quand les prochains appareils seront capables de transmettre des données à 2.5 Gbit/s ou même 10 Gbit/s, ce qui ne devrait pas tarder. Il existe déjà certains routeurs, switch et carte réseau compatible avec ces vitesses de transfert.
  • Les catégories 6a et 7 ne sont pour le moment pas utiles au sein d’un réseau domestique. A la rigueur, si vous êtes déjà équipé d’un réseau local entièrement en 10Gbit/s, ce qui m’étonnerais beaucoup vu les prix pour le moment, vous pouvez envisager de la catégorie 6a, et encore seulement si vous avez à tirer de très longs câbles. Si la distance est inférieure à 50 mètres, la catégorie 6 est déjà suffisante.

Bien entendu, avant de vous imaginer des choses, le débit maximum d’une catégorie de câble va être dépendant des périphériques sur lesquels il est branché. Si vous branchez votre PC, muni d’une carte réseau à la norme Internet Gigabit (donc 1 Gbit/s) à votre box elle aussi à 1Gbit/s le débit maximum sera d’un Gigabit/s. Dans ce cas ce sont les appareils qui brident le débit et non le câble.

Quel type de câble choisir ?

Bon maintenant que nous avons vu un peu les caractéristiques techniques qui différencies les différents types de câble Ethernet, c’est une bonne idée d’essayer de vous indiquer quel type de câble sera le plus opportun pour vos besoins.

Je veux mettre à jour mon réseau local, j’ai des besoins standard

Cela fait des années que votre installation réseau fonctionne correctement, mais vous avez remarqué depuis quelques temps que tout semble plus lent. Vous êtes certain que cela ne vient pas de vos appareils et vous soupçonnez fortement vos câbles.

Comme nous le disions, il existe encore de très nombreux câbles de catégorie 5 toujours en place… c’est probablement ça le souci. Ce type de câble va fortement brider vos échanges sur votre réseau local, et même la vitesse de votre connexion internet si vous possédez la fibre.

Si vous avez des besoins normaux, en d’autres termes plus ou moins tout ce qu’il est possible d’attendre d’internet et d’un réseau local, je vous conseillerais des câbles multibrins de catégorie 5e.

On trouve des câbles tout à fait satisfaisant de 10 mètres de longueur pour environ 8/9 euros.

Je construis ou rénove ma maison, je ne veux pas tout refaire dans 5 ans

Vous êtes un passionné ou bien un amateur éclairé, ou encore vous ne voulez pas qu’il y ait une goulotte sur chacune de vos plaintes, et donc vous envisagez de faire passer vos câbles réseau dans les murs puis de mettre des prises femelles RJ45 dans chacune de vos pièces.

Le truc c’est que vous n’avez pas envie, vu le boulot que ça représente de tout refaire dans 5 ou 10 ans quand la norme aura beaucoup évolué.

Dans ce cas, je vous conseille de partir pour ce qui se fait de mieux afin d’être tranquille pendant de longues années. Un câble monobrin en catégorie 7a sera très largement suffisant pour être prêt pour le futur. Ce type de câble est bien entendu assez onéreux, et il vous en coutera environ 65€ les 100 mètres.

Dépendamment de votre budget et de la taille de votre maison, vous pouvez également opter pour la catégorie 6a qui sera déjà aux normes pendant quelques années et qui devrait vous couter un peu moins cher.

Je suis un power user qui veux passer à du 10 Gbit

Personnellement, je partirais sur une catégorie 6, ou si vraiment il vous faut de grandes longueurs du 6a. Avec ces deux catégories vous serez capable d’utiliser les futurs périphériques compatibles 10 Gbit/s. Dans un cas, sur une distance de 50 mètres, et dans l’autre sur 100 mètres.

Gardez bien à l’esprit que pour le moment les périphériques compatibles coûtent extrêmement chers et que ce type de changement peut attendre. Cela ne sert pas à grand-chose de changer les câbles si rien n’est compatible.

Conclusion

Pour résumer et conclure, dans l’immense majorité des cas, à mon avis plus de 80%, un câble de catégorie 5e est suffisant. Et je vous conseillerai donc d’opter pour ce type de câble.  De préférence multibrins si vous ne comptez pas faire passer ces dits câbles dans vos murs. Cependant, quelle que soit la catégorie que vous choisirez, je pense qu’il est très important de se tourner vers une grande marque. Généralement, entre un câble d’entrée de gamme et un câble respectable la différence en termes de prix est très négligeable et les performances sont souvent meilleures.

  • Updated mars 1, 2021
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x