fbpx
2

Cacher son adresse IP : Comment naviguer anonymement sur internet ?

Nous en avons déjà parlé par le passé, être capable de masquer son adresse IP peut être un atout indéniable dans la pleine expression de sa vie numérique. L’adresse IP est la principale façon, pour un service en ligne ou une institution de pouvoir établir un lien entre votre connexion internet et votre localisation géographique, ou votre identité réelle.

Votre fournisseur d’accès vous envoi des factures, donc il sait qui vous êtes, et il sait également, en temps réel, quelle est votre adresse IP. Il peut donc, à tout moment, dire que telle adresse IP est bien celle de M. John Smith, domicilié au 123 allée de Padchance à Toulouse.

Alors, pourquoi vouloir cacher son adresse IP ?

Ces raisons peuvent être multiples. Et elles sont souvent très légitime contrairement à ce que certains peuvent penser. Non, vouloir cacher son adresse IP ne signifie pas forcément que l’on mène ou que l’on planifie des activités criminelles.

A lire aussi : Comment trouver et changer votre IP facilement ?

Masquer son adresse IP, peut vous permettre de vous protéger d’un certain suivi, orchestré par les régies publicitaires d’internet, par exemple. Vos habitudes et vos données représentent une vraie mine d’or car elles permettent de pouvoir établir une fiche détaillée de votre consommation et cette fiche est ensuite revendue comme profil prospect à des annonceurs publicitaires.

Il est assez normal, voir assez saint, que certaines personnes ne trouvent pas normal que leurs activités soient monnayées sans leur consentement et décident de rendre plus difficile l’accès à ces informations.

Les plus méfiants, peuvent également penser que cette surveillance se déroule aussi à un niveau étatique, et qu’ils sont surveillés en permanence. Je pense pour ma part, très honnêtement, que si vous n’êtes pas un homme politique, un criminel, ou un gros industriel, vous n’avez pas trop de souci à vous faire de ce côté-là.

Mais il existe d’autres raisons de vouloir cacher son adresse IP. Par exemple pour pouvoir échapper à la censure d’internet qui existe dans de nombreux pays. La Chine et la Russie sont souvent listées en exemple, mais énormément d’autres états filtrent ce qui est accessible depuis leur territoire ou non. Les pays du golfe, par exemple, n’ont rien à envier aux autres de ce côté-là. Cette censure peut être mise en place afin de protéger une certaine tradition, comme par exemple l’explique la Chine qui bloque les réseaux sociaux occidentaux, les sites de presse étrangers ou bien encore la totalité des services de Google ou un grand nombre de sites de VPN. Ou bien plus simplement pour des raisons « de sécurité » comme la Russie qui bloque l’utilisation de la messagerie chiffrée Telegram, sous prétexte que les terroristes l’ont déjà utilisée pour communiquer entre eux.

Bien entendu, qu’elles que soient les raisons invoquées, la réalité est souvent que ces pays souhaitent pouvoir conserver une maîtrise totale des informations accessibles depuis chez eux. En vacances dans l’un de ces pays, ou bien en voyage pour le travail, il est parfois nécessaire, voir obligatoire de pouvoir conserver un accès à certains services, et c’est là que la dissimulation de son adresse IP joue un rôle.

Sans aller jusqu’en Chine, ici même, en France, ou dans d’autres pays moins éloignés, certains usent de moyens techniques afin de dissimuler leur adresse IP. Et cette fois c’est pour échapper à certaines lois. Notamment celles protégeant les ayants droits d’œuvres cinématographiques, musicales, littéraires… Vous l’aurez compris, masquer son adresse IP peut aussi permettre de pouvoir télécharger du contenu multimédia protégé, sans le payer. En France, c’est Hadopi (et bientôt l’Europe va mettre son nez là-dedans avec le nouvel article 13) qui se charge de surveiller, et réprimander les contrevenants, puis ensuite de faire intervenir la Justice si les abus sont répétés. Mais les moyens techniques de contournement existant, beaucoup les utilisent.

Que cela soit donc, pour échapper à la surveillance de ceux qui veulent vous vendre des choses, pouvoir communiquer via un certain biais, là où s’est interdit, ou bien encore regarder la dernière série US sans la payer, de nombreuses personnes ont un intérêt à cacher leur adresse IP réelle.

Je dis, cacher son adresse IP réelle, car contrairement à ce que beaucoup de profane peuvent penser, vous aurez toujours une adresse IP, puisque le contraire est impossible, le tout, c’est que ce ne soit pas la vôtre.

Comment faire pour cacher cette adresse ?

Attention, avant de commencer, une petite précision est de rigueur. Ce texte est à portée pédagogique, et nous y présentons donc différents moyens de pouvoir masquer son adresse IP, mais en aucun cas nous ne vous encourageons à pirater, de quelque manière que ce soit des œuvres protégées. Nous pensons même tout au contraire que cette pratique devrait devenir de plus en plus marginale tant les moyens légaux d’accéder à du contenu multimédia sont devenus accessibles et simples à mettre en place.

Le VPN

Le moyen auquel vous devez penser en premier lieu si vous vous êtes déjà un peu intéressé à cette question est le VPN. Acronyme de Virtual Private Network, cette technologie est assez simple à comprendre.

Vous êtes localisé en ‘A’, et vous voulez accéder à du contenu se trouvant en ‘C’, problème, ce contenu n’est accessible qu’aux personnes possédant une adresse IP appartenant à ce lieu ‘C’, généralement pour des histoires de droit de diffusion.

Ou bien encore, la législation du pays ‘A’, ne vous permet pas légalement de pouvoir accéder au contenu de ‘C’.

C’est là qu’intervient le VPN. A l’aide d’une simple application fournie par un prestataire payant (je sais qu’il existe des VPN gratuits, mais je vous les déconseille fortement), il va être possible de se connecter à un serveur, situé dans un autre pays. En vous connectant à ce serveur, vous lui emprunterez son adresse IP. Et les communications entre vous, et ce serveur seront chiffrées.

Pour reprendre le précédent exemple, si le contenu n’est accessible que depuis une IP située en ‘C’, il suffit donc de se connecter à un serveur localisé physiquement en ‘C’. Dès que la connexion sera établie, votre IP sera également en ‘C’.

A lire aussi : A quoi sert un VPN ? Dossier complet pour débutants

Si les contenus est interdit de téléchargement, depuis votre pays ‘A’, il suffit de se connecter à un serveur situé dans un pays ‘B’ qui lui est moins regardant. Les communications étant ensuite chiffrées, cela ne constitue plus un problème pour les ressortissants du pays ‘A’. Ainsi, ‘A’, se connecte à ‘B’, et c’est, en apparence, ‘B’ qui télécharge.

Un serveur VPN peut donc, remplacer votre adresse par celle d’un pays étranger, et en plus de cela, chiffrer vos communications entre votre ordinateur et ce serveur. Le VPN permet donc d’échapper à la plupart des restrictions géographiques, par exemple on peut se connecter à Facebook depuis un pays du Golfe, utiliser Gmail en Chine, ou bien encore regarder des films pas encore disponibles en France depuis une plateforme de streaming située aux Etats-Unis par exemple.

Mais on peut également s’en servir pour renforcer sa sécurité et son anonymat. Les communications étant chiffrées, il devient impossible pour quiconque souhaite mettre son nez dans vos activités de pouvoir intercepter des informations. Par exemple, les wifi publics sont de vrais dangers pour votre sécurité numérique, mais avec l’utilisation d’un service VPN vous ne risquez plus rien puisque les données échangées sont illisibles.

Et en parlant de wifi publics…

C’est également un bon moyen de pouvoir utiliser une adresse IP différente, tout simplement, en se connectant depuis un autre endroit. Les wifi publics se généralise, aujourd’hui, la plupart des fast food par exemple, proposent ce genre de service, mais aussi les lieux touristiques, les aéroports, les gares…

A lire aussi : Réseau Public Vs Réseau Privé : Quelles différences sur Windows 10 ?

Ce n’est certes pas le moyen le plus simple de pouvoir télécharger le dernier film à la mode, s’il faut à chaque fois aller manger un Mac Machin, pour pouvoir avoir accès à une IP différente, mais c’est pourtant un moyen assez utilisé, surtout par ceux qui souhaite mener des activités illicites. Les premiers lancements de virus, sont souvent réalisés dans un lieu public comme les restaurants proposant un accès internet ou un cyber café. C’est un peu devenu l’équivalent des cabines téléphoniques dans les films policiers un peu anciens.

En ajoutant à ce wifi public une autre couche de protection comme l’utilisation d’un VPN ou celle du réseau TOR, il devient particulièrement difficile de remonter jusqu’à la personne ayant commis le délit.

Et TOR justement, qu’est-ce que c’est ?

TOR ne fait pas référence à un dieu nordique popularisé par des films de super héros depuis quelques années. Non, TOR est l’acronyme de The Onion Router. Oui oui, le routeur Oignon. Le principe est de superposé des points de connexion comme le sont les couches d’un oignon.

Pour faire très simple, vous allez vous connecter à un point d’accès TOR, qui lui-même le sera à un autre, qui le sera à un troisième et ainsi de suite. C’est cet empilement de connexions qui rend au final très complexe la détermination de votre adresse IP réelle. Couplé à un service de VPN, l’identification devient quasi impossible, du moins, pour ce dont on cherche à se protéger.

Nous ne l’avons pas dit dans la partie VPN, mais l’utilisation d’un VPN va baisser un peu votre bande passante, ce qui logique puisqu’il y a un intermédiaire. Et plus le serveur VPN sera éloigné de votre vraie position géographique, et plus cette baisse sera notable. D’autres critères entrent également en jeu, et au final, votre bande passante peut baisser d’un tiers à plus de la moitié. TOR également vous donnera moins de débit, et là aussi c’est facilement compréhensible puisque vous passez par une multitude de points d’accès différents.

L’utilisation combinée de TOR et d’un VPN vous donnera certes un niveau d’anonymat très élevé, mais il ne faudra pas compter regarder une vidéo en streaming 4K avec ce genre de configuration. C’est généralement limité au surf, et l’utilisation conjointe de ces deux manières de cacher son IP réelle est souvent utilisée pour accéder aux couches les plus profondes d’internet.

TOR s’installe grâce à un logiciel dédié, c’est cette partie software qui vous donnera accès au réseau des points d’accès interconnectés.

Si TOR est très connu par l’utilisation qui en est faite pour accéder au deepweb, c’est aussi une technologie qui peut être utilisée par des logiciels de sécurité, ou même par des gens qui ont besoins de pouvoir propager de l’information de manière très sécurisée, comme les lanceurs d’alerte souhaitant rester anonymes (on les cite souvent), ou bien encore les journalistes devant communiquer avec leur rédaction quand ils sont à l’étranger.

Il reste une dernière méthode de pouvoir masquer son adresse IP, le proxy web.

Le Proxy web

Le proxy web fonctionne un peu comme un serveur VPN, c’est-à-dire qu’il va vous servir d’intermédiaire entre votre ordinateur et le site internet que vous souhaitez consulter. Votre ordinateur va envoyer ses requêtes au proxy, puis c’est le proxy qui interrogera le site web et qui vous renverra les réponses.

Mais attention car la comparaison s’arrête ici. Le proxy ne pourra protéger que votre surf, là où un VPN protège tout votre trafic. De plus, si le VPN chiffre vos communications, le proxy en est incapable. Le proxy est donc un moyen rapide est facile à mettre en place pour avoir, en apparence, une IP différente lors de l’accès à un site web, mais c’est tout.

A lire aussi : Proxy Vs VPN : les différences expliquées simplement

C’est une pratique peu sécurisée et un peu archaïque qui ne présente plus beaucoup d’avantages, mis à part celui d’être le plus souvent gratuite. Pour utiliser un proxy web, il suffit d’en trouver un, des sites sont spécialisés dans ce recensement. Puis de passer par ce proxy (qui est en général lui-même un simple site web), pour accéder au contenu que l’on souhaite.

Le proxy a longtemps eu une plus large utilisation que le VPN, mais ce dernier s’est énormément popularisé, et son prix a beaucoup chuté. Aujourd’hui il est possible de s’abonner à un service VPN tout à fait satisfaisant pour une somme comprise entre 3 et 7 euros par mois, parfois moins, et le proxy n’a donc plus d’avantage face à cette méthode bien plus sécurisée.

Conclusion

Si dans l’imaginaire collectif, vouloir cacher son adresse IP représente encore une tentative de dissimuler des activités illicites, il n’en est en fait rien. De nombreuses raisons peuvent pousser à vouloir dissimuler cette information, et les moyens d’y parvenir sont aujourd’hui efficace et sûres. Un VPN par exemple représente probablement, le moyen le plus simple et le plus efficace de pouvoir cacher sa réelle adresse, en la remplaçant par celle d’un serveur situé à l’étranger.

  • Updated juin 5, 2019

2
Poster un Commentaire

avatar
 
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
SimonGautier Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gautier
Invité
Gautier

J’ai lu que Nordvpn offre la fonctionnalité TOR, mais Expressvpn ne l’offre pas. Est-ce que c’est vrai ?

Simon
Administrateur

Salut Gauthier,
En effet, la fonctionnalité Onion Over VPN de Nord VPN permet d’utiliser le réseau TOR en tant que VPN (encore plus de confidentialité). NordVPN fait partie des rares services VPN à proposer cette fonctionnalité et ExpressVPN n’en fait pas partie.
Je compte proposer quelques articles sur le réseau TOR prochainement pour en dire plus sur ce point.