fbpx

Comment choisir un bon serveur NAS ?

Au fil de vos lectures sur le sujet, vous vous êtes rendu compte qu’un NAS serait le moyen idéal de combler certains de vos besoins informatiques.

Un NAS, pour Network Attached Storage, est une solution matérielle proposant du stockage accessible depuis votre réseau local, et plus si affinité. En d’autres termes, un NAS permet de stocker des fichiers, qui seront ensuite accessibles par tous les appareils de la maison, voir, suivant vos réglages depuis l’extérieur. Ainsi, un film, stocké sur votre NAS, pourra être regardé sur la TV du salon, sur un smartphone, sur votre tablette, bref n’importe où chez vous. Ce même film peut même être partagé avec un proche qui pourra alors le télécharger depuis votre NAS. Il en va de même pour vos autres fichiers multimédias, que cela soit de la musique ou bien des photos.

Qu’est-ce qu’un NAS ?

Mais un NAS, ce n’est pas qu’une boîte magique pour pirate souhaitant stocker sa collection de fichiers multimédias. Un NAS c’est également un appareil formidable qui vous permet d’externaliser votre stockage et ainsi le rendre indépendant de l’appareil que vous utilisez. Par exemple, si vous commencez à monter une vidéo sur votre PC fixe, et que les fichiers sont sur votre NAS, vous pouvez reprendre ce travail sur votre ordinateur portable. Si vous stockez les documents administratifs de votre foyer sur votre NAS, votre conjoint(e) pour y accéder de la même manière que vous.

Du fait qu’un NAS ne soit pas physiquement connecté à un appareil en particulier, un autre avantage de ce type de périphérique est de pouvoir être accédé, simultanément, par plusieurs clients, sous réserve de votre bande passante. Cela signifie, que si vous êtes en train de regarder un film, cela n’empêchera pas votre enfant de lancer une série, ou bien une autre personne de votre foyer de consulter ou d’enregistrer des photos sur le NAS.

De plus, si tout ce que nous venons d’évoquer est l’ADN même d’un NAS, ce type d’appareil s’est énormément diversifié au fil du temps, et aujourd’hui un NAS sait généralement faire bien plus que de servir des fichiers sur un réseau.

Aujourd’hui donc, un NAS sait en pus de sa fonction originelle, faire tourner des machines virtuelles, des images Docker, télécharger automatiquement vos torrents (voir ensuite les renommer et les classer), être votre cloud personnel, héberger via Plex ou Kodi votre mini Netflix, faire de la sauvegarde automatique etc…

Le problème, comme dès qu’il y a un appareil à la mode, c’est que le nombre de références est maintenant énorme. Et en plus de cela, il y a également la possibilité de créer son propre NAS, puisque ce n’est ni plus ni moins qu’un ordinateur au final. Il est donc parfois très difficile de choisir.

C’est pourquoi, je vous propose de faire ensemble un petit tour des points à surveiller avant de prendre une décision d’achat.

NAS commerciaux

C’est probablement le moyen le plus simple de s’équiper d’un NAS, un beau NAS parfaitement ergonomique, prenant peu de place, bref un produit parfaitement étudié pour le but qu’il devra servir.

Marque

Vous vous en rendrez très vite compte, il y a un paradoxe dans le monde des NAS commerciaux. Il y a des centaines de références produits, mais uniquement deux ou trois marques…

Quand on commence à s’intéresser à ce type de produit on se rend compte qu’il existe principalement deux grands leaders et un challenger. Les deux leaders étant Synology et QNAP et le challenger étant Maxtor.

Donc tout va être une question de choix, par exemple Synology est reconnu comme ayant le meilleur OS, alors que QNAP possède de meilleures fonctionnalités d’accès à distance, et que Maxtor bien qu’en dessous des deux leaders sur à peu près tout, lui offre des produits moins onéreux.

Tout va donc dépendre de votre bourse, et des usages majoritaires que vous prévoyez de faire de votre NAS. Techniquement, ces trois marques sont très bonnes, surtout les deux leaders et quel que soit votre choix, vous ne devriez pas être déçu.

Nombre de baies

C’est un des points les plus importants à prendre en compte dans votre recherche. Il faut bien comprendre tout de suite qu’un NAS est peu, ou pas évolutif, et que tel il sera à l’achat, tel il sera dans cinq ans.

Certes, sur certains modèles, il est possible d’augmenter la RAM, mais si vous achetez un NAS proposant 2 baies, il ne sera pas possible d’installer plus de deux disques durs.

Autre chose qu’il faut saisir avant l’achat, c’est que l’un des intérêts des NAS, et de pouvoir utiliser ce que l’on nomme le RAID. Le RAID est un système permettant de gérer plusieurs disques en même temps de manière différente de ce dont vous avez l’habitude. Par exemple, on peut créer un RAID qui va écrire la moitié des données sur un disque et l’autre sur un second disque, ce qui multiplie la vitesse d’écriture et de lecture par deux. On peut aussi créer un RAID qui va recopier automatiquement les données écrites sur un disque sur un second. Il existe une multitude d’autres modes de RAID, mais ce n’est pas le propos ici. Quoi qu’il en soit, le RAID, sur un NAS est très souvent utilisé pour apporter une certaine sécurité à vos données en clonant automatiquement un disque dur sur un autre.

En d’autres termes, il y a fort à parier que vous vouliez à termes utiliser ce type de sécurité, et donc, qu’il faille prévoir plus de baies que ce que vous envisagiez au début.

Bien entendu, et assez logiquement, plus un NAS comporte de baies et plus il est, généralement, coûteux.

Bien entendu, d’autres caractéristiques entre en ligne de compte pour le choix du NAS, comme nous allons le voir, mais vraiment, le nombre de baies est très important. Si vous hésitez entre deux modèles, si vous pouvez vous le permettre, prenez celui qui propose le plus d’emplacements. C’est une garantie pour l’avenir. Ça serait dommage de devoir racheter un NAS dans deux ans parce que vous avez voulu faire une économie de 40 euros.

Puissance

Comme nous le disions peu avant, un NAS n’est ni plus, ni moins, qu’un ordinateur. Et comme tous ordinateurs, le processeur (SOC dans la plupart des cas pour les NAS), et la RAM sont deux caractéristiques importantes dont dépendra la puissance de votre appareil.

On trouve des NAS qui fonctionnent avec de petits processeurs bi-cœur à 1.8 GHZ avec 512 Mo ou 1 Go de RAM, et on trouve aussi des NAS avec des processeurs Intel Core I5, 6 cœurs avec 16 Go de RAM.

Je prends volontairement les deux extrêmes, mais là encore, vous vous doutez bien que les prix vont être très différents. Et bien entendu, les possibilités aussi. Là encore il va donc s’agir de trouver le bon compromis entre votre budget et ce que vous souhaitez faire de vos NAS.

Avec un modèle peu puissant, vous pourrez stocker vos données et les partager (souvent moins rapidement qu’avec un modèle plus puissant, surtout sur les gros fichiers), regarder des films sur votre TV (définition simple, ou au mieux du 1080p), et éventuellement monter un petit serveur FTP, un petit serveur mail ou un petit serveur web.

Sur un NAS beaucoup plus puissant, vous pourrez, comme nous le disions héberger d’autre machines (virtuelles), pour fournir par exemple un espace de travail aux membres de votre famille. Vous pourrez brancher directement votre NAS à une TV 4K et les capacités de transcodage de l’appareil vous permettrons de regarder n’importe qu’elle œuvre dans la meilleure qualité possible.

Sur les modèles moyens de gamme et haut de gamme, vous aurez accès à un magasin d’applications qui vous permettra d’augmenter encore les capacités de votre NAS.

Connectique

Plus vous allez monter en gamme, et plus votre NAS devrait être rapide. Ce que j’entends par là, c’est que la copie et la lecture de fichiers devrait être plus importante. Bien entendu car les capacités de calculs de l’appareil seront plus grandes, mais aussi car les constructeurs commencent à implémenter sur les derniers modèles de nouveaux types de cartes réseau.

Ainsi, si vous optez pour un NAS possédant une carte réseau 10G (10 Gigabytes), le débit maximum théorique entre ce NAS et un appareil qui y serait connecté sera 10 fois plus important qu’avec un NAS standard. A la condition que votre appareil soit connecté physiquement au NAS (et que la carte réseau de cet appareil soit à la même norme), ou bien que l’ensemble de votre réseau local soit compatible avec cette norme, ce qui reste, pour le moment excessivement cher.

Pour le moment, mis à part si vous avez des moyens très importants, ceci n’aura pas un intérêt immédiat, mais on achète un NAS pour une longue période, et donc si vous pouvez vous offrir un modèle avec une de ces nouvelles cartes réseau, c’est une bonne idée pour être prêt pour le futur.

Il faudra également surveiller le nombre de ports USB 3, la présence ou non d’une ou de plusieurs sorties vidéo…

Vous vous en doutez là aussi, comme beaucoup d’appareils informatiques, généralement, plus la connectique est fournie, et plus le produit aura tendance à ne pas être bon marché.

Prix

On l’évoque sans trop en parler ouvertement depuis le début, mais il est évident que le prix va être un des critères d’achat déterminant.

Et comme il existe beaucoup de NAS aux caractéristiques très différentes, il y a sur le marché, une gamme très prix qui est très vaste.

Si vous recherchez, juste de quoi stocker des fichiers sur votre réseau, donc que vous n’avez que de très petits besoins, on peut trouver les premiers modèles (de marque reconnue j’entends) à environ une centaine d’euros. Dans ce cas, il s’agit, basiquement d’un disque dur externe auquel on aurait adjoint une carte réseau et un petit système d’exploitation. Mais ça suffit pour pas mal de monde au final.

Si vous voulez un NAS, pour gérer votre multimédia, vos sauvegardes, vos partages de fichiers et qui soit suffisant pour vous permettre de découvrir d’autres usages, vous pouvez compter sur environ un budget de 500 euros, que ce soit chez Synology ou QNAP.

Enfin, si ce qu’il vous faut c’est ce qui se fait de plus puissant, que le but est de monter un véritable Home lab, que vous allez héberger plusieurs sites web, faire tourner plusieurs machines virtuelles qui serviront de serveurs etc… alors la facture peut être salée… Le modèle le plus puissant, mais aussi le plus cher de chez QNAP coûte, par exemple, environ 2500€.

Mais il existe un autre moyen de posséder un NAS puissant, plus évolutif, et souvent moins, cher, monter son NAS soit même.

NAS monté par vos soins

On l’a dit, un NAS c’est un ordinateur, d’ailleurs, vous pouvez réaliser un NAS avec quasiment n’importe quelle machine. Comme il s’agit simplement d’un ordinateur dédié à certaines tâches, il est tout à fait possible d’acheter les pièces qui vous conviennent et de monter votre propre NAS.

L’avantage auquel on pense tout de suite dans ce cas, c’est bien entendu de pouvoir étaler les dépenses, en modifiant petit à petit une plateforme de base.

Mais cela peut également vous permettre de monter un NAS plus puissant que ce que l’on trouve dans le commerce, ou moins imposant, ou tout ce que vous voudrez d’autre. Monter son NAS, c’est faire un NAS spécifiquement pensé pour ses propres besoins.

Puissance

En choisissant de monter votre propre NAS, vous pourrez atteindre des sommets de puissance, ou bien au contraire, des minimums de consommation électrique.

Suivant la taille de la carte mère que vous choisirez, Mini ITX, Micro ATX, ou même ATX, et donc de l’encombrement de la machine, vous pourrez mettre plus ou moins de mémoire RAM.

La puissance d’un ordinateur, et donc d’un NAS, va être dépendante de tout un tas de choses. Si vous basez votre NAS sur un Ryzen 3 ou un Intel I7, vous aurez des résultats très différents que si vous choisissez un Celeron.

De même un NAS avec 8 Go de Ram sera moins puissant que s’il en a 32…

Mais ce qui est magnifique avec un PC qu’on monte soit même c’est qu’il est possible d’acheter un boitier, une alimentation, une carte mère, un peu de ram, un petit processeur et un seul disque dur. Puis de modifier tout cela petit à petit pour arriver à termes à un monstre de puissance. Donc si vous avez un petit budget dans l’immédiat, mais de grandes attentes, monter son propre NAS est une très bonne idée.

Prix

Pour le prix, le moins cher que vous devriez pouvoir atteindre (en conservant des capacités d’améliorations) va être autour de 400 euros. Mais soyons clair, si vous avez de gros moyens et que ce que vous recherchez est la puissance, il n’y a quasiment pas de limites…

Je ne sais pas vraiment si c’est bien utile d’en dire plus, sachez juste que si vous voulez monter à un ordinateur qui servira de NAS très avancé, et que le budget n’est pas un souci, vous pouvez monter un NAS à 5000 euros sans aucun problème. Après, reste à savoir si c’est opportun et si cette puissance sera réellement utilisée.

Evolutivité

Techniquement, ce qui pourrait vous bloquer dans l’évolutivité de votre NAS, c’est le choix du boitier (taille), et la carte mère. Pour parler très simplement, plus un NAS sera petit, moins il sera évolutif, plus un NAS sera imposant, jusqu’à la taille d’un ordinateur classique, et plus il sera évolutif, mais moins il ressemblera à un NAS au sens où on l’entend. Ce qui nous permet de…

L’encombrement

Quand on pense NAS, on ne pense pas, généralement, ordinateur de la NASA… on pense petit boitier discret qui rend pas mal de services. Dans le cas contraire, on parle d’ailleurs plus volontairement de serveur.

Mais un NAS au sens technique n’est pas relatif à la taille de l’appareil. Vous pouvez faire un NAS avec un Raspberry PI, ou bien avec un ordinateur grande tour. Toutes les tailles intermédiaires étant possibles.

Là encore donc, tout va dépendre de vos besoins. Il faut par contre garder une règle simple à l’esprit. Plus on souhaite faire entrer de puissance dans un petit espace, et plus ça chauffe… et l’informatique n’aime pas le chaud. Donc, je pense que c’est une bonne idée de prévoir un boitier un peu plus grand si on souhaite vraiment avoir un NAS très puissant.

OS

« Tout cela c’est très bien, mais comment je fais pour faire de mon ordinateur nouvellement monté, un NAS à part entière ? »

Et oui, bonne question ! Et bien tout simplement, une fois que votre PC est fini de monter, au lieu d’installer Windows dessus, vous allez installer un autre système d’exploitation. On peut citer, FreeNAS, OpenMedia Vault, UnRaid, ou même Proxmox, je vous invite à vous renseigner là-dessus, certains de ces systèmes sont payants, et d’autres nécessitent un certain niveau d’expertise.

Peut-être que si ça vous intéresse j’écrirais un comparatif entre ces différents systèmes d’exploitation.

Autres solutions

Je vous le signale comme ça rapidement, mais si vous avez vraiment de tous petits besoins, regardez si votre routeur ne vous permet pas de faire un petit NAS d’appoint, ou si votre box ne possède pas un disque dur intégré. C’est un bon moyen de pouvoir se lancer avec un NAS à coûts très réduits.

Si vous voulez, vous pouvez même acheter un Raspberry et un disque dur externe et vous lancer de cette manière.

Conclusion

Le monde des NAS, ce n’est pas très compliqué, et ça ressemble beaucoup au monde des PC traditionnels. Plus c’est puissant, plus c’est cher, mais en fabricant votre propre matériel, il est possible d’atteindre de hauts niveaux de puissance en dépensant souvent moins et en étalant les coûts.

Et comme dans l’informatique traditionnelle, il faut avant toute chose cibler vos besoins avant d’acheter quoi que ce soit, car de là va dépendre le prix, l’évolutivité et le reste.

N’hésitez pas à me dire sur quel modèle votre choix s’est porté et pourquoi, je cherche moi-même à changer mon NAS et j’hésite encore un peu…

  • Updated octobre 26, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x