fbpx

Le Cloud : Bien le comprendre pour bien le choisir

Vous vous êtes rendu compte au fil du temps que, bien que l’informatique soit un outil indispensable aujourd’hui (dans votre vie professionnelles ou privée), il doit être utilisé avec précautions. Les erreurs humaines peuvent arriver, tout comme les menaces de sécurité et vous pouvez perdre certaines données importantes en une fraction de seconde. Pour lutter contre cela, il faut réaliser à intervalles réguliers des sauvegardes. Cependant sur quel support les enregistrer ? Un DVD peut devenir illisible, un disque dur externe peut tomber en panne etc… il faut donc une autre solution.

Vous vous êtes peut-être aussi rendu compte que l’un des problèmes de votre production de données, c’est que les fichiers ne sont pas centralisés en un point. Vous avez des photos et des vidéos sur votre téléphone, des fichiers de travail sur votre ordinateur, et encore d’autres type de données dans votre tablette. Là aussi, il faut une solution…

Enfin, vous vous dites quand vous devez transporter des fichiers afin de les partager avec vos proches ou avec vos collègues que promener un fragile disque dur, ou envoyer tout un tas d’emails, pour arriver à vos fins est une vraie épreuve, il faut donc une solution…

Et cette solution existe, vous en avez entendu parler sans trop savoir exactement de quoi il retourne : c’est bien entendu le cloud.

C’est quoi le « Cloud » ?

Le cloud, que certains aiment à appeler le stockage dans les nuages (« Cloud » veut dire « Nuage » en anglais), est un stockage distant proposé par des hébergeurs louant de l’espace disque.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Que quand vous souscrivez à une offre de stockage en ligne (une offre de cloud) vous louez en réalité une partie d’un disque dur.

C’est où alors le cloud ?

Nous venons de dire que vous louez un morceau de disque dur. Ce disque dur sont situés physiquement dans des serveurs, qui sont eux-mêmes dans des « Datacenter ». Pour ceux qui seraient les moins pointus sur le sujet, un serveur est un ordinateur dédié à dispenser un ou plusieurs services à des clients (il vous fourni l’accès à un espace de stockage dans le cas du cloud). Et un datacenter, c’est un bâtiment conçu pour héberger ces serveurs.

Ces datacenters sont généralement des bâtiments sécurisés physiquement, avec un accès surveillé, des moyens de lutte contre le feu ou contre la perte d’alimentation électrique… Ils sont aussi sécurisés de manière logicielle avec des systèmes anti-intrusion poussés, des sauvegardes régulières…

Des datacenters, il en existe bien évidemment des centaines et ils peuvent être situés aux quatre coins du monde. C’est une donnée à prendre en compte, les législations des pays n’étant pas calquées sur le même modèle. En effet, certaines mesures permettent aux pays signataires du Digital Millennium Copyright Act, ou assujettis à d’autres mesures comme par exemple aux Etats-Unis le Patriot Act, permettent à des institutions de mettre leur nez dans vos données. Ça, c’est le cadre légal, après il est difficile de savoir avec exactitude ce qui est fait ou non fait. Des rumeurs de piratage industriel par ce biais existent par exemple.

Bref, pour résumer, si la question de la confidentialité de vos données vous importe il est important de savoir où les vôtres seront stockées. Pour faire simple, si le prestataire que vous choisissez met en avant sur son site web le fait que les données sont stockées en Europe, c’est bon signe. Si en revanche, ce fournisseur ne dit rien de spécial alors vos données seront hébergées « ailleurs ». L’importance (si vous y êtes sensible) de la localisation de vos données a encore été renforcée par le RGPD.

Bon maintenant, vous savez ce que c’est que le cloud, et où sont ces fameux « nuages », mais en fait ça sert à quoi ? Après tout : un disque dur, vous en avez déjà un dans votre ordinateur !

Le cloud ça sert à quoi ?

Et bien, ça sert à répondre au problématiques que nous avons abordés en introduction. Le cloud est un moyen finalement assez simple dans sa philosophie, de répondre à des problèmes embêtants.

Reprenons ensemble sur ces problématiques :

1. Des fichiers en sécurité

C’est vrai : l’informatique est un moyen merveilleux de faire beaucoup de choses… Mais il est également vrai que l’épée de Damoclès du piratage ou du virus n’est jamais bien loin. Preuve en est, pour citer quelques exemples, les ransomwares qui chiffrent volontairement vos données, les prenant en otages et vous demandant une rançon. Les virus, qui peuvent à loisir effacer certaines de vos informations chéries, ou bien encore les vers, qui entre autre chose peuvent donner le contrôle de votre matériel à un tiers, lui laissant ainsi toute latitude pour consulter ou voler vos données. Et cela n’est qu’un échantillon parmi les nombreux malwares qui peuvent exister, si vous voulez en savoir plus sur les menaces les plus courantes sur internet, je vous les présente justement dans un article complet sur le sujet !

Mais alors, comment bien assurer la protection des données les plus importantes ?

Le cloud est une solution, car quand on parle de sécurité il n’y a pas que ce que l’on vient d’énumérer. Imaginons que votre domicile soit le « Fort knox » de la sécurité informatique (bon déjà bravo), mais que ce passe-t-il si votre matériel subit une avarie, ou si votre domicile brûle ?

En externalisant vos données importantes sur un cloud, vous protégez vos fichiers les plus importants. L’importance est subjective, et c’est donc à vous de voir si vous prendrez uniquement un « petit » cloud, pour stocker vos pièces administratives par exemple, ou bien un cloud plus conséquent pour pouvoir stocker tranquillement toutes les photos de la famille/tous les dossiers de l’entreprise.

2. Des fichiers synchronisés et disponibles

Un autre intérêt du cloud, c’est que vous pouvez installer un client sur l’ensemble de vos machines, et ainsi profiter d’une synchronisation de vos fichiers entre les différents appareils.

En pratique qu’est-ce que cela veut dire ?

Tout simplement qu’un fichier que vous déposerez au bon endroit sur votre PC se retrouvera disponible en suivant le même chemin sur votre téléphone ou votre tablette. C’est très intéressant pour éviter la duplication de fichiers plus ou moins utiles, existants en plusieurs exemplaires sur nos différentes machines. Cela évite aussi de ne pas disposer de la bonne version d’un fichier. Cela permet enfin de toujours avoir sous la main ce que l’on cherche. Vous voulez montrer à un ami une photo prise l’été dernier ? Pas de soucis si elle est dans votre cloud, si elle est chez vous, sur votre PC ça risque d’être un peu plus compliqué.

Le prix du Cloud

Ok, c’est bien pratique mais combien ça coûte ces histoires de nuage ?

Tout va dépendre de vos besoins en volume de stockage évidemment. Le prix des offres est principalement basé sur l’espace de stockage que vous voulez louer. Si vos besoins sont très modestes et que vous ne souhaitez stocker que quelques fichiers très sensibles (commencez par choisir un hébergeur très fiable), quelques Go devraient suffire et dans cette optique peut-être qu’une offre gratuite pourrait suffire. Certaines de ces offres proposent une dizaine de Giga sans débourser un centime.

Si vous comptez au contraire héberger en ligne la collection complète de vos photos/films/séries, il va nous falloir un peu plus de place. On parle là d’un prix compris entre 1 et 8 centimes d’euro par Go et par mois. En général les particuliers ne dépassent pas les offres de 2To.

Mettons que vous choisissiez un abonnement à 15€ par mois, cela représente tout de même 180€ à l’année (à vous de déterminer si vos fichiers valent l’investissement). Bien entendu pour une capacité moindre un abonnement peut aussi ne coûter que 0.50€, 1€ ou 2€ pour une cinquantaine de gigas. Dans notre comparatif sur les différents cloud les plus en vogue, une étude comparative de prix est disponible si vous êtes intéressé.

Et c’est compliqué ?

En fait non. C’est même ultra simple si vous savez vous inscrire à un site, sortir votre carte bleue (si vous ne prenez pas l’offre gratuite), et que vous êtes ensuite en mesure d’installer les différentes applications sur les appareils où vous en aurez besoin. L’étape la plus « technique » pour avoir accès au Cloud est donc l’installation du logiciel et si vous savez comment procéder sur votre machine, l’installation devrait être très simple.

Par exemple, dans le cas où vous voulez utiliser votre cloud sur votre PC et votre smartphone. Vous vous inscrivez sur le cloud que vous aurez choisi, vous téléchargez l’application pour Windows, Mac ou Linux (en fonction de votre système d’exploitation) et vous lancez l’installation. A la fin, le logiciel vous demandera les dossiers que vous souhaitez synchroniser, sélectionnez simplement les dossiers et fichiers que vous voulez enregistrer sur le Cloud. La synchronisation peut prendre un peu de temps, en fonction du poids de ces dossiers et de la qualité de votre connexion internet.

Ensuite, vous installez l’app adéquate sur votre smartphone depuis votre store (Play store ou App Store), et vous vous y connectez avec les identifiants créés lors de l’ouverture de votre compte, c’est-à-dire les mêmes que sur votre ordinateur. Et hop ! Magie : vous retrouvez sur votre smartphone/tablette le contenu de tous les dossiers que vous aviez synchronisé à l’étape précédente depuis votre PC.

Chaque fichier qui sera copié ou créé dans l’un de ces dossiers se retrouvera disponible sur toutes les machines ou le logiciel est installé. Il s’agit en gros d’un « fichier partagé » entre tous les appareils sur lesquels vous aurez installé l’application : pratique !

Pour résumer : le cloud c’est simple à utiliser, ça peut être financièrement accessible en fonction de vos besoins, et ça résout beaucoup de petits soucis informatiques de la vie quotidienne. Particulièrement utilisé dans le monde professionnel, il commence à revêtir beaucoup d’intérêt dans notre vie personnelle. Avec un peu de recherche (vous pouvez commencer par lire notre comparatif), et quelques euros vous pouvez vous prémunir contre la perte de vos données importantes et transporter toujours avec vous les documents qui vous semblent les plus importants. Comme pour beaucoup d’autres services en ligne, prenez bien le temps de lire les conditions générales d’utilisation avant de souscrire à un service de stockage en ligne.

  • Updated avril 19, 2019

Poster un Commentaire

avatar
 
  S’abonner  
Notifier de