fbpx

Les constructeurs de routeurs nous mentent ?

Il existe de nombreuses données techniques, surtout en informatique, que nous ne sommes pas vraiment à même de comprendre du premier coup d’œil. Parfois il faut des conversions, parfois un peu de réflexion, bref beaucoup de chiffres ne sont pas intelligibles naturellement. Le problème, c’est que certaines de ces données techniques sont des facteurs décisifs d’achat. Par exemple, la capacité ou la vitesse d’un disque dur, ou bien, quelque chose qui nous intéresse plus ici, la vitesse d’un routeur…

Et aujourd’hui, je décide d’écrire cet article car je commence à être un peu fatigué que les différents constructeurs profitent d’une méconnaissance du public à ce niveau pour mettre en avant des chiffres qui ne veulent pas réellement dire grand-chose.

Ce que l’on va voir un peu plus loin, la quasi-totalité des constructeurs de routeurs s’en servent pour vous vendre leurs produits, il n’est donc pas question d’en incriminer un plus que les autres, généralement, c’est une pratique très courante. Mais une fois que vous aurez compris de quoi il retourne, vous serez en mesure de faire un choix plus raisonné.

Donc, ce qui m’énerve un peu dans le système marketing des routeurs c’est…

La bande passante annoncée

C’est écrit en gros sur la boîte, on ne voit que ça, et il faut bien reconnaitre que c’est une des choses qui va vous décider à acheter, deux lettres précisant la norme WiFi suivies d’un nombre de Mbps. Par exemple, AC 2600. Rappelons pour la suite qu’un mégaoctet par seconde (Mo/s) est égal à 8 mbps (mégabits par seconde).

Ac 2600 signifierait donc que ce routeur utilise la norme WiFi ac (donc WiFi 5) et qu’il permet d’atteindre des vitesses de 2600 Mbps. Du moins, c’est ce que l’acheteur va comprendre, et soyons clair, c’est ce que les fabricants veulent que vous compreniez.

Mais est-ce exact ?

Et bien pas tout à fait, pas du tout même, cette indication, donc dans notre exemple ac 2600, est en fait les vitesses maximums théoriques des bandes disponibles sur le routeur que le constructeur ajoute entre elles.

Si dans notre exemple le routeur possède deux bandes, une 2.4 GHz et une 5 GHz, le constructeur prend la vitesse maximum théorique de sa bande 2.4, 800 mbps, et il y ajoute celle de sa bande des 5 GHz, 1733…

Si le routeur avait eu 3 bandes, une 2.4 et deux 5 GHz, il aurait ajouté les trois.

Pourquoi c’est trompeur ?

C’est trompeur, car l’appareil qui va se connecter au WiFi de ce routeur, n’est capable de se connecter qu’à une seule des bandes de fréquences en même temps

Le chiffre qui est annoncé sur la boîte du routeur, n’est donc pas la bande passante maximale que vous pourriez atteindre, mais plutôt le débit maximum que peut offrir un routeur si plusieurs appareils y sont connectés en même temps.

J’explique, la plupart des routeurs, double ou triple bande, sont compatibles avec la technologie MU-MIMO, cela signifie, qu’ils sont capables de traiter les demandes de plusieurs appareils en même temps, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Donc, si, sur un routeur double bande, comme celui de notre exemple, vous avez un smartphone connecté en 5 GHz, et un autre appareil connecté en 2.4 GHz, alors les transferts de données pourront être traités en même temps. Et c’est surement pour ça que les constructeurs se permettent d’ajouter les vitesses maximales théoriques de toutes les bandes.

Donc, ce qu’il faut bien retenir, c’est que ce maximum théorique, affiché en lettres d’or sur la boîte de votre futur routeur, n’est pas la vitesse maximale théorique que vous, en tant qu’utilisateur, connecté avec un seul appareil, vous pourrez espérer obtenir. Non, c’est la vitesse maximale théorique que le routeur, en utilisant toutes ses bandes est capable de délivrer à plusieurs appareils en même temps.

Pourquoi c’est encore plus trompeur

Vous l’aurez remarqué, j’ai beaucoup utilisé « vitesse maximale théorique » dans la dernière partie, et vous allez comprendre pourquoi. Toute la subtilité des chiffres réside dans le « théorique ». Nous en avons déjà souvent parlé dans nos colonnes, mais un rappel ne fait pas de mal surtout qu’ici c’est très important.

Reprenons notre exemple de notre routeur fictif double bande, une bande de 2.4 GHz avec une bande passante de 800 Mbps et une bande 5 GHz avec une vitesse de 1733 Mbps.

Ces 800 Mbps et 1733 Mbps ce sont les fameuses vitesses maximales théoriques. C’est-à-dire que, en théorie, selon la norme, l’appareil devrait être capable d’atteindre ces vitesses. Le seul tout petit problème c’est que dans les faits, de telles vitesses ne seront jamais atteintes, sur aucune des deux bandes.

Ce sont des données mesurées en laboratoire, dans les meilleures conditions possibles, des conditions qu’il est impossible de recréer chez vous. L’appareil connecté au routeur, la distance entre l’appareil et le routeur, les perturbations électro-magnétiques, la température, le type et la taille des données échangées pour le test, tout est calibré et prévu pour que les résultats soient les meilleurs possibles.

Si sur un routeur du type de celui que nous prenons en exemple, vous arrivez à atteindre 170/180 mbps sur la bande des 2.4 GHz et 700 mbps sur celle des 5 GHz, ce sera vraiment de bons résultats… Et attention, ce ne sont pas des chiffres que je donne au hasard, ou bien des chiffres mesurés à l’autre bout de la maison après que le signal ait eu à franchir 3 murs en béton armé. Non, ce sont des résultats communément constatés, à 1 mètre du routeur et sans obstacle, avec un seul appareil connecté, neuf et aux dernières normes.

Donc, pour faire, simple, dans notre exemple, vous pensez, en toute bonne foi puisque c’est écrit en gros dessus, acheter un routeur qui vous délivrera une vitesse de 2600 mbps, et en réalité, dans le meilleur des cas, vous obtiendrez une vitesse de 700 mbps. Si on convertit ça en Mo pour que se soit plus simple pour tout le monde, on vous fait miroiter des débits de 325 Mo à la seconde, et en réalité, dans le meilleur des cas, vous plafonnerez à 87 Mo/s.

Il n’y a pas réellement de mensonge, puisque le chiffre annoncé se base sur quelque chose de réel : l’addition des meilleurs débits de toutes les bandes obtenable en laboratoire. Donc, la vitesse maximale à laquelle le routeur devrait pouvoir travailler dans les meilleures conditions avec plusieurs appareils connectés en même temps sur les différentes bandes proposées.

Mais tout le monde comprend : la vitesse que je vais avoir en WiFi, en étant connecté avec mon smartphone, dans mon canapé, à l’autre bout de la maison…

Les constructeurs savent que ce chiffre est important au niveau marketing, puisque 95% des acheteurs ignorent cette subtilité. Maintenant, vous voilà informé, et vous saurez ce que ce chiffre représente.

  • Updated mai 19, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x