fbpx

Quelle différence entre internet Satellite, ADSL, Fibre, 4G et câble ?

Parfois, avoir trop de choix peut se révéler être plus complexe que de ne pas avoir de choix du tout. En effet, en ce qui concerne internet, si vous pouvez choisir entre une ligne ADSL et une ligne ADSL, je pense que vous prendrez une ligne ADSL…

Mais, si vous êtes dans une zone qui offre des couvertures différentes, vous pourrez peut-être choisir entre différentes technologies. Les moyens d’avoir une connexion internet sont maintenant assez variés, et il faudra peut-être choisir entre l’ADSL, la fibre, le satellite, la 4G et parfois même le câble.

Le truc, c’est que pour choisir en toute connaissance de cause, il faut savoir de quoi il retourne, et donc connaitre les points clés de chacune de ces technologies. Ces différents moyens de connexion entraineront des différences, principalement sur trois facteurs. Le prix que vous paierez votre abonnement, la vitesse de la connexion et enfin la latence de cette connexion.

Que vous déménagiez, ou bien que vous souhaitiez changer votre abonnement internet pour une raison ou pour une autre, il faudra forcément avoir quelques notions. Voyons donc ensemble de quoi il retourne.

Commençons par le commencement et parlons un peu de l’ADSL…

L’ADSL, ou plutôt l’XDSL

Bande passante supérieure : 0,5-100 Mbps

Pourquoi XDSL ? Vous allez voir, c’est très simple. Par abus de langage, nous avons l’habitude d’appeler ADSL une connexion internet se servant de l’ancienne ligne téléphonique en cuivre. Mais dans la réalité des choses, cela n’est pas exact.

En effet, si l’ADSL a été la première technologie haut débit à être proposée aux particuliers sur cette ligne cuivre, d’autres technologies ont ensuite vues le jour. ADSL 2, ADSL 2+, VDSL 2, VDSL 2+.

Cela ne signifie pas que l’ADSL n’existe plus, ce sont des technologies complémentaires qui seront accessibles, ou non en fonction de la distance à laquelle vous vous trouvez du répartiteur internet.

Il est possible de connaitre cette distance entre votre habitation et le répartiteur grâce à certains sites internet assez facilement accessibles. En gros, plus vous êtes près du répartiteur, moins le signal de votre ligne est atténué, et plus vous pouvez avoir de débit. Avec la technologie VDSL 2+, on peut atteindre des débits proches des 100 mBits/s.

Alors quels sont les pours et le contres de la technologie XDSL ?

Les pours

L’atout majeur de l’XDSL c’est bien entendu que c’est probablement le moyen de connexion le plus simplement accessible. Tous les logements de France disposent d’une ligne téléphonique, et les vraies zones blanches sont maintenant devenues très rares sur notre territoire. A moins que vous n’envisagiez d’aller habiter une cabane aux fonds des bois, il y a de grandes chances que vous puissiez disposer au moins d’une connexion ADSL.

De plus la généralisation de l’internet en France a énormément fait baisser les coûts d’une connexion, surtout en XDSL, c’est donc généralement le type de connexion qui vous coutera le moins cher.

Les contres

Si j’ai dit qu’il était possible d’avoir une connexion XDSL à peut près partout, je n’ai pas dit que cette connexion serait bonne… et c’est là un gros souci avec l’XDSL.

En effet, cette techno est très dépendante du taux d’atténuation de votre ligne, plusieurs facteurs peuvent jouer sur ce taux d’atténuation, mais celui qui aura le plus grand rôle, c’est, comme nous le disions votre distance par rapport au répartiteur. Et c’est pour ça que la fourchette de bande passante que nous donnons en début de partie est si importante.

Si vous êtes à 3 ou 4 km du répartiteur, vous ne pourrez certainement pas espérer plus de quelques Mb/s, par contre si vous êtes à quelques dizaines ou centaines de mètres de ce répartiteur, alors il sera possible d’atteindre de très bons débits.

Je vais parler de ce que je connais bien, dans ma petite commune rurale, le répartiteur se trouve en centre village. J’habite, à vol d’oiseau à environ 60 mètres de cette installation et je dispose donc d’un débit variant plus ou moins entre 80 et 90 Mbps.

Mais en contre bas, toujours sur la même commune donc, il y a un hameau, qui bien que situé à 4 ou 5 kilomètres du centre est relié lui aussi à ce répartiteur. Et les habitants ont un débit oscillant entre 3 mbps, les bons jours et 0.5 mbps le reste du temps. Autant dire que la connexion est quasiment inutilisable car les sites internet ne sont plus taillés pour de tels débits depuis maintenant de nombreuses années. Ouvrir une simple page Google peut prendre une vingtaine de secondes c’est l’enfer.

Un second point négatif avec la techno ADSL, c’est le « A » … J’explique, le « A » dans « ADSL » signifie « Asymmetric », ou plus simplement, que le débit montant et descendant n’est pas symétrique. En gros, la bande passante d’internet vers chez vous est bien plus haute que celle de chez vous vers internet. Cela peut poser certains problèmes, par exemple dans le cas de l’auto hébergement, ou bien pour envoyer de gros fichiers.

En France, nous avons la chance de disposer d’un Internet très peu cher comparé à certains autres pays, et vous trouverez des forfaits XDSL commençant à environ une quinzaine d’euros.

La fibre optique

Bande passante supérieure : 250 Mbps-2000 Mbps (2G)

La fibre optique est une manière plus récente de pouvoir profiter d’une connexion internet. Si, dans le cas de l’XDSL, ce sont des petits signaux électriques qui sont envoyés sur votre ligne, avec la fibre ces signaux sont lumineux. Cela permet, une vitesse bien plus élevée, mais, cela nécessite une ligne dédiée, différente de votre ligne cuivre.

Les pours

Bien entendu, le point le plus important de la technologie fibre optique est sa vitesse de connexion ! Suivant l’opérateur qu’il vous sera possible de choisir, cette vitesse peut être comprise entre 250 mbps et 2000 mbps !

En pratique, la vitesse maximale pour laquelle vous pourrez opter pour le moment se situera autour de 1000 mbps, c’est-à-dire, une bande passante 10 fois plus rapide que la meilleure connexion VDSL2+.

Un autre point génial, c’est que la fibre optique est symétrique. Cependant, attention, la technologie permet cette symétrie, mais généralement les opérateurs ne vous l’offriront pas. Ainsi, on pourra avoir, par exemple, 1000 mbps en download et 250 ou 500 mbps en upload. Ce qui est déjà incroyable. Il est cependant également possible d’avoir un forfait 1000/1000 si vous avez besoin de beaucoup de vitesse d’upload.

Les contres

Même si la fibre est une technologie merveilleuse, elle ne cependant pas exempte de défauts.

Par exemple, la fibre, en France, est toujours en cours de déploiement, et cela commence par les zones les plus densément peuplées. Il est donc tout à fait possible que votre habitation ne soit pas éligible à une connexion par fibre optique. Néanmoins, le gouvernement a posé des dates limites pour que l’intégralité du territoire soit couverte, et vous aurez donc la fibre un jour ou l’autre. Il reste tout de même difficile d’annoncer une date, surtout avec le retard que prend le déploiement en cette période de pandémie.

Donc, fibre, pas fibre, tout dépendra de si votre logement est couvert ou non.

Un point négatif de la fibre que l’on ne cite pas souvent, c’est que cette technologie nécessite une certaine qualité de pose. Qu’est-ce que j’entends par là ? Avec une ligne cuivre, tant que cette dernière par d’un point A et arrive à un point B, sans être rompue, alors normalement, ça fonctionne. C’est un peu plus compliqué avec la fibre. En effet, il ne faut pas que le lien en fibre optique soit trop tordu, il ne peut pas prendre de virage trop serré sous peine que la connexion soit moins bonne.

Autre petit « contre », la fibre nécessite une box compatible, il est donc possible que vous ayez à changer votre matériel si la box que vous possédez actuellement ne dispose pas des bons branchements. De même, il faudra qu’un technicien vienne chez vous afin de raccorder le logement à la fibre.

Et même si les prix commencent à se rapprocher doucement de ce qui pratiqué pour l’ADSL, les forfaits fibre sont pour le moment, encore un peu plus onéreux.

Internet par satellite

Bande passante : 5-25 Mbps

Si si, ça existe ! Mais disons-le tout de suite, c’est quelque chose d’assez rare et d’extrêmement minoritaire, l’internet par satellite, c’est un peu la connexion de la dernière chance. Et nous verrons plus loin pourquoi.

Enfonçons des portes ouvertes, l’internet par satellite, c’est une connexion internet qui passe par… un ou plusieurs satellites. C’est-à-dire que, vous allez devoir équiper votre logement d’une antenne parabolique et d’un démodulateur spécifique.

Donc, les données qui quittent, ou arrive chez vous, passent par cette antenne, pas de fibre, pas de ligne téléphonique.

Les pours

Le premier, et probablement le seul « pour », pour le moment, devrait vous sauter aux yeux. Si on reprend notre exemple de la cabane au milieu de la forêt, là où il n’y a pas de fibre optique, pas de ligne téléphonique et pas de 4G il est en théorie toujours possible de se munir d’une connexion par satellite.

Les contres

Pas mal de « contres » mais parfois on n’a pas le choix…

Les débits ne sont pas très bons, même comparés à l’ADSL, et la latence est très mauvaise. Le fameux « ping » est énorme et il ne faudra pas envisager de faire des jeux en ligne ou tout autre activité qui nécessite une bonne latence.

Cependant, même si cela n’est pas encore en fonction, la technologie StarLink développée par l’entreprise d’Elon Musk, devrait permettre, à termes, de pouvoir proposer une connexion satellite avec une bande passante proche de 100 mbps.

Bien entendu, un autre point négatif c’est bien entendu qu’il faudra se munir du matériel spécifique dont nous parlions il y a quelques lignes. Parfois, ce matériel n’est pas fourni par l’opérateur et coute relativement cher.

Enfin, terminons ces « contres » en disant, mais je pense que vous vous en doutez déjà, que l’internet par satellite coûte cher. Bien plus cher que n’importe qu’elle autre connexion, pour des résultats bien moins bons. Mais, bon, quand on n’a pas le choix…

Cependant, relativisons un peu, si vous habitez pour de vrai une cabane au fin fond de la forêt, et que vous n’avez pas de gros besoins vis-à-vis d’internet, une connexion par satellite peut être tout à fait suffisante pour déjà pas mal de choses. Vous n’aurez pas de problème pour relever vos emails, pour surfer sur internet et même pour regarder des vidéos en définition standard. Par contre, oubliez le jeu en ligne, les téléchargements lourds et le streaming en HD ou en 4K.

L’internet par câble

Bande passante : 25-300 Mbps

Je vous le dis tout de suite, je ne pense pas que cela existe encore, mais nous allons tout de même en parler. L’internet par câble, c’est, généralement, une fibre optique qui n’arrive pas jusqu’à votre logement. C’est-à-dire que la fibre arrive, au mieux dans votre rue, et qu’ensuite le relais est pris par un câble coaxial jusqu’à chez vous.

Cette technologie a bien entendu était remplacée aujourd’hui par la fibre optique de point à point, donc qui arrive jusqu’à chez vous.

Les pours

Le seul vrai pour, c’est que cette manière d’être connecté à internet était plus rapide que l’ADSL quand la fibre n’était pas encore généralisée. Aujourd’hui, on comprend facilement pourquoi le câble est dépassé.

Les contres

Les débits sont donc moins bons que la fibre optique, et surtout, du temps où cette techno équipait certaines grandes villes, les débits étaient assez fluctuants.

Bref, pas de quoi trop s’étaler, c’est dépassé aujourd’hui.

La 4G

Bande passante : 50-300 Mbps

On peut accéder à internet, pour tout son logement, depuis un routeur 4G. il s’agit d’un routeur traditionnel mais au lieu qu’il soit branché à votre ligne téléphonique ou bien à un lien fibre, ce routeur utilise une carte SIM et donc la 4G.

Les pours

Si vous êtes dans un coin où la fibre n’est pas disponible, mais que par contre vous disposez d’une bonne couverture 4G, alors il est possible d’obtenir de très bons débits.

Il n’y a pas trop d’autres avantages à disposer d’une connexion 4G, mais avoir une bande passante de 200 ou 300 mbps au lieu d’un demi mega dans certains cas, je vous garantie que c’est déjà un avantage non négligeable.

Les contres

Il faut un forfait spécifique et cela peut vitre couter cher ! C’est vraiment le plus gros point noir de ce type de connexion.

De plus, il faut, assez logiquement, que vous soyez dans une bonne zone de couverture 4G pour que cela soit intéressant.

Conclusion

Comme on le voit, il existe pas mal de moyens de pouvoir accéder à Internet, mais il faut être clair, la fibre, le VDSL et la 4G sont vraiment ceux qu’il faut privilégier, les autres manières sont pour le moins anecdotiques.

  • Updated mars 1, 2021
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x