fbpx

Fake News 5G : On s’attaque aux mythes à propos de la 5G !

La prochaine génération de réseau mobile à haut débit, connue sous le nom de 5G, est déjà présente dans une poignée de régions aux États-Unis, ainsi que dans d’autres parties du monde, comme le Royaume-Uni et l’Australie. Mais au fur et à mesure du déploiement de ce réseau, de nombreuses idées fausses et une certaine confusion autour de cette nouvelle technologie subsistent.

Ce n’est pas vraiment surprenant, la 5G aura un impact sur la vie de nombreuses personnes et ce, dans le monde entier. Il est donc compréhensible que de nombreuses questions soient encore en suspens. Le déploiement de la 5G se poursuivra tout au long de l’année 2020, et on prévoit qu’il y aura environ un milliard de clients 5G d’ici 2023.

Non seulement ces réseaux 5G connecteront les utilisateurs à un réseau mobile ultrarapide, mais de nombreuses autres industries bénéficieront également de la connectivité plus rapide de la 5G, comme les voitures particulières, les drones et l’internet des objets, pour n’en citer que quelques-unes. Il faut bien comprendre que le débit exceptionnel qui devrait être permis par la 5G va permettre des usages encore inconnus, ou non viables aujourd’hui.

Le 5G est-ce que c’est sûr ?

L’une des plus grandes préoccupations des gens à propos de la 5G est que la fréquence radio utilisée soit dangereuse, qu’elle expose les gens à des radiations et qu’elle puisse même provoquer des cancers ou d’autres maladies.

Pour les théories complotistes du moment sur la 5G, les antennes brûlées, et les fake news par milliers, nous y reviendrons après.

Ces craintes ne sont pas totalement infondées, un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) publié en 2011 suggère que les émissions des téléphones portables devraient être répertoriées comme « potentiellement cancérigènes pour l’homme ».

En 2016, une étude financée par le gouvernement américain a montré un lien entre les radiofréquences et les cancers chez les rats. Et les smartphones populaires comme l’iPhone ou les Galaxy pourraient dépasser le niveau maximum d’émission de radiofréquences autorisé par la FCC (Commission Fédérale des Communications).

Mais le lien entre le cancer et les téléphones a peut-être été exagéré…

D’une part, beaucoup de choses qui constituent notre quotidien sont considérées comme des risques cancérigènes, à des degrés différents. Par exemple, le diesel, l’aloe vera (oui oui), les aliments marinés, la charcuterie, les aliments cuits au feu de bois…

L’étude susmentionnée de 2016 est également controversée du fait qu’elle a exposé ces cobayes à des niveaux de rayonnement bien supérieurs à ceux que les humains connaissent avec leurs smartphones. De plus, depuis, de grands progrès ont été fait quant aux niveaux d’ondes émis par nos appareils.

Après plus de six ans de recherches, le président de la FCC, Ajit Pai, a proposé de considérer les téléphones portables, et d’autres appareils émetteurs d’ondes radio y compris ceux qui utilisent la 5G, comme étant sûrs pour la santé. Comme le précise Maggie Reardon, rédactrice principale de CNET, cela inclut « les niveaux d’exposition actuels des téléphones portables, des antennes, des routeurs Wi-Fi et de tous les autres appareils émettant des signaux RF ».

De plus, « les responsables de l’Agence … n’ont aucune inquiétude pour les nouveaux équipements utilisant la technologie 5G, y compris ceux qui utilisent des fréquences de longueur d’onde millimétrique. »

La 5G remplacera-t-elle la 4G ? Aurai-je besoin d’un nouveau téléphone ?

Si vous avez besoin d’un téléphone 5G pour accéder à un réseau 5G, cela ne signifie pas que vous devez en avoir un pour profiter de certains de ses avantages en termes de vitesse. En fait, à mesure que le réseau de la prochaine génération sera déployé, vous pourrez bénéficier de vitesses plus élevées sur la 4G également. Mais bien entendu, pour pouvoir vous connecter au réseau 5G, il faut un appareil compatible.

En outre, la 5G ne remplace pas complètement la 4G. Elle s’appuie plutôt sur les réseaux 4G existants. Tous les grands opérateurs des États-Unis et du monde entier sont loin d’un déploiement solide de ce réseau. Même si la 5G est disponible dans votre région, votre téléphone n’est pas encore obsolète, il fonctionnera encore parfaitement bien en 4G. C’est exactement la même chose que quand une nouvelle norme WiFi sort, elle ne rend pas votre matériel obsolète. C’est juste que, bien que vous puissiez continuer d’utiliser votre matériel, vous ne pourrez pas pour autant profiter des nouveautés apportées par la nouvelle norme sans avoir à changer votre routeur ou votre box.

Mais mon téléphone actuel sera-t-il plus rapide ?

Selon un rapport de GSMA Intelligence, 15 % des connexions mobiles mondiales seront en 5G d’ici 2025. Cette même année, l’utilisation de la 4G LTE sera d’environ 59 %, contre 43 % en 2018. En bref, la 5G ne remplacera pas le LTE comme la 4G l’a fait avec la 3G lors de son lancement.

En tenant compte de cela, ceux qui possèdent un téléphone 4G pourraient voir leur vitesse augmenter avec le déploiement des réseaux 5G. Cela est dû à deux raisons, le partage dynamique du spectre et l’agrégation des porteuses. Arrivée aux États-Unis en 2020, la technologie DSS permet aux opérateurs d’utiliser la même bande de fréquences pour la 4G et la 5G. Au fur et à mesure du passage à la 5G, les « voies » 4G resteront ouvertes pour les appareils connectés et les utilisateurs qui ne sont pas encore sur la 5G. Au fur et à mesure que des gens vont passer à la 5G, les canaux 4G vont être de moins en moins encombrés, ce qui amènera un gain de vitesse pour les utilisateurs qui resteront sur cette norme.

L’agrégation des porteuses permet de combiner les signaux 4G entre eux, ce qui entraînera « une augmentation considérable des performances et de la capacité », selon Heidi Hemmer, vice-présidente de Verizon chargée de la technologie.

A quoi vont ressembler les forfaits 5G ?

Très probablement qu’ils seront illimités, si on en croît certains opérateurs américains. Aux États-Unis, Verizon propose quatre forfaits illimités et trois d’entre eux incluent la 5G pour 10 $ de plus par mois. Pour profiter de la 5G sur Sprint, vous avez également besoin aux Etats-Unis d’un forfait illimité. T-Mobile (qui doit fusionner avec Sprint), a déclaré à PCMag que son service 5G sera illimité mais ne coûtera pas plus cher que ses forfaits 4G existants.

En France, ce questionnement a beaucoup moins de sens qu’aux Etats-Unis, ici, certains forfaits sont déjà en illimités, et ceux qui ne le sont pas proposent de telles quantités de data, que dans les faits c’est aussi plus ou moins illimité. De plus, en Europe, les prix des forfaits sont particulièrement bas, et il y a fort à parier que le niveau de prix des forfaits 5G soit à peu près ce que nous connaissons déjà.

Un point important sur les théories du complot actuelles sur la 5G

Cet article a été écrit durant le grand confinement de 2020 (puisqu’il semble que c’est le nom que l’on doit donner à cet événement), c’est-à-dire en pleine crise de Covid-19.

Vous voyez où je veux en venir dans un article qui parle de 5G ?

Voici en vrac les trucs que j’ai vu passer sur les différents réseaux sociaux, surement qu’il en existe d’autres.

La 5G propage le Coronavirus… Comment ? On ne sait pas ce n’est jamais expliqué par les complotistes. Comment une onde pourrait-elle propager un virus ? Je veux bien qu’on pense que la 5G puisse être dangereuse, mais qu’elle propage un virus, c’est incompréhensible.

La 5G aide à la propagation du Coronavirus car elle affaiblit nos défenses immunitaires… non, cf plus haut les déclarations du président de la FCC, et si vous êtes courageux, la littérature scientifique sur le sujet.

Le coronavirus est apparu en même temps que l’installation des antennes 5G à Wuhan. Alors comment dire… il ne faut pas confondre les corrélations et les causalités… des antennes 5G il y en a beaucoup d’autres ailleurs qu’à Wuhan, souvent installées plus tôt d’ailleurs. C’est une corrélation, un hasard, pas une causalité, les antennes 5G n’ont pas causé l’apparition du virus.

On arrête ? Parce que ça peut aller encore bien plus loin… j’ai pu avoir la « chance » de lire par exemple que le coronavirus n’existe pas et que c’est juste une excuse pour confiner les populations le temps de préparer un faut vaccin qui servirait en réalité à injecter une puce produite par les entreprises de Bill Gates… sérieusement ?

Bref, dans l’état actuelle des connaissances scientifiques, la 5G n’est pas dangereuse, ne mettra pas fin à la 4G (du moins pas de force), ne vous obligera pas à changer de téléphone portable, et ne multipliera pas le prix de forfait actuel. La 5G ne sert pas non plus aux Aliens à communiquer avec les Illuminati, à réduire la population ou à propager des virus tueurs.

La 5G c’est juste l’avenir des communications sans fil, un avenir qui devrait permettre à des chirurgiens d’effectuer des opérations à distance, à des gens dans l’impossibilité de conduite d’avoir des voitures parfaitement autonomes, et à des drones électriques, donc moins polluant, de vous livrer vos achats à la place d’une camionnette diesel. Enfin, pour que cela se mette en place, il va déjà falloir attendre que certaines personnes un peu affolées et un chouillat irrationnelles arrêtent de bruler les antennes 5G un peu partout dans le monde… Remarque, s’il faut que les opérateurs installent 3 fois chaque antenne, il est finalement bien possible que les forfaits finissent par être plus chers.

  • Updated mai 19, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x