fbpx

Open Source : Qu’est-ce qu’un logiciel libre ?

Le terme anglophone « Open Source » ou « Libre de droits » en Français, fait référence à une ressource que les gens peuvent modifier, utiliser et partager gratuitement et publiquement.

Le terme apparaît dans le domaine du développement de logiciels, pour désigner une approche spécifique de la création de programmes informatiques. Aujourd’hui, cependant, le terme « open source » a évolué et désigne un ensemble plus large d’éléments comprenant la participation collaborative ou le libre échange d’informations. On peut par exemple trouver de la musique libre de droit, des vidéos, des textes et même une encyclopédie en ligne (Wikipédia)…

Qu’est-ce qu’un logiciel Open Source?

Lorsqu’il est question de logiciels, le terme « Open-Source » (qui signifie littéralement « Source ouverte » en Français), désigne les programmes/applications dont le code source est public. Ce dernier peut donc être téléchargé, inspecté, modifié et partagé librement.

Le « code source », c’est la partie du programme que vous ne voyez jamais en tant qu’utilisateur; il s’agit du code informatique interprété par l’ordinateur qui permet de donner les instructions à l’ordinateur. Les programmeurs qui ont accès au code source d’un programme peuvent trouver de nouveaux moyens de l’améliorer en ajoutant/modifiant/retirant des lignes de code du programme.

L’intérêt de l’open source réside donc dans la connaissance collective et l’espoir que la communauté va s’investir pour améliorer le programme elle -même.

Comme exemple de logiciels source dont vous avez certainement déjà entendu parler, on peut citer :

  • Linux : Il s’agit d’un système d’exploitation comme Windows ou Mac dont le code est disponible gratuitement en ligne. Il existe aujourd’hui des dizaines de « distributions » de Linux ayant toutes prises des chemins de spécialisation différents (Linux pour Serveur, Linux pour la sécurité réseau…).
  • Tomato ou DD-WRT : Il s’agit de deux systèmes d’exploitation développés spécialement pour les routeurs, ceux-ci permettent d’accéder à des fonctionnalités avancées et de personnaliser votre réseau à fond !
  • Netscape : L’ancêtre d’internet explorer est un logiciel Libre de droit.
  • SourceForge et GitHub : Ces sites internet rassemblent le code de nombreux logiciels libres de droits dont on peut télécharger le code rapidement.
  • Mumble : Le logiciel de discutions instantanée.
  • WordPress : Le blog sur lequel vous lisez ces lignes a été créé grâce à WordPress, un outil de création de site Open-source.

Quelle différence entre un logiciel libre de droit et un « logiciel propriétaire » ?

Certains logiciels (la majorité des logiciels grand public en fait,) cachent leurs code au grand public, ce « code source » n’est accessible qu’aux développeurs, l’organisation ou l’équipe qui l’as crée, faisant d’eux les seuls à pouvoir le modifier. On appelle ce type de logiciel « logiciel propriétaire » en opposition au logiciel libre.

Seuls les créateurs d’un logiciel propriétaire sont autorisés à copier, inspecter et, modifier le logiciel. De plus, pour utiliser un logiciel propriétaire sur votre ordinateur, vous devrez accepter au cours de l’installation un « contrat d’utilisation » qui vous interdit de modifier le code du programme.

Comme exemple de logiciel propriétaire, on peut citer :

  • Windows : L’OS le plus utilisé chez les particuliers aujourd’hui est un logiciel propriétaire qui appartiens à Microsoft.
  • Photoshop : Cet outil de retouche d’image appartiens à l’entreprise Adobe et il faudra vous acquitter d’une licence pour pouvoir l’utiliser.
  • Google Chrome : Le navigateur Google Chrome est un logiciel propriétaire qui appartiens à Google, le plus drôle dans cette situation c’est que ce navigateur est à l’origine un logiciel libre (Chromium) que Google a récupéré et modifié à sa sauce… C’est aussi possible avec le logiciel libre : récupérer du code libre de droit, le modifier et le proposer en version payante propriétaire.

Le logiciel Open Source est différent. Les développeurs de ce genre de programme mettent à disposition des utilisateurs le code source du programme pour le copier, le modifier ou le partager gratuitement et sans restriction. Comme pour les logiciels propriétaire, vous devrez accepter un contrat d’utilisation lorsque vous installerez un logiciel libre, mais les termes légaux d’un logiciel open-source varient beaucoup de celles d ‘un logiciel propriétaire. Le meilleur moyen de savoir rapidement si un logiciel est Open Source ou Propriétaire à cette étape consiste à chercher (dans les premières lignes du contrat habituellement) une mention comme « Le logiciel ZZZ proposé par YYY » ou « YYY vous propose son logiciel ZZZ ».

Les licences Open source changent la manière dont les utilisateurs utilisent un programme. En général, les logiciels open source permettent aux utilisateurs de modifier le code de leurs logiciel pour l’adapter à n’importe quelle utilisation. Certaines licences Open-source précisent que si vous voulez diffuser une version modifiée du logiciel, vous devrez aussi fournir le code-source de cette version. Enfin, certaines licences Open-sources stipulent que quiconque utilise et diffuse une version altérée de leurs code doit également fournir le code gratuitement.

Grâce à cette structure spéciale, les logiciels open-source bénéficient de la collaboration de tous les utilisateurs qui apportent tous leurs pierre à l’édifice pour construire un logiciel performant.

Pour la majorité des utilisateurs, les logiciels Open-source sont réservés à une élite qui connait le code sur le bout des doigts. Mais est-ce vraiment le cas ?

L’Open-source réservé à un public de devs ?

Pour faire court : Non ! Je ne sais pas coder une ligne sur un PC et j’utilise pourtant régulièrement des logiciels Open-source. L’open-source bénéficie aussi bien aux développeurs qu’aux utilisateurs…

Etant donné que les pionniers d’internet supportaient les technologies Open-source, les serveurs qui font « tourner internet » aujourd’hui utilisent presque tous l’OS Linux et l’application Web Apache serveur, tous les deux Open-source. Vous utilisez donc vous aussi des technologies Open-source sans même vous en rendre compte. A chaque fois que vous lisez une page internet, que vous envoyez un mail, que vous jouez à un jeu en ligne ou encore que vous lancez une application mobile connectée, il est fort probable que vous passiez par un serveur utilisant un logiciel Open-source.  Si vous ne savez pas ce qu’est un serveur, je vous invite à lire mon article débutant sur le sujet.

Il est même possible que vous utilisiez un logiciel propriétaire faisant appel à un « sous-logiciel » qui lui est Open-source. Pour effectuer certaines tâches spécifiques, les développeurs de logiciels se servent souvent de codé déjà existant, et quoi de mieux que le code Open-source : accessible librement et gratuitement pour tous.

Pourquoi utiliser un logiciel Open-source ?

Lorsque vous avez le choix entre une solution propriétaire ou open-source pour effectuer la même tâche, voici les arguments en faveur des logiciels Open-source :

  • Contrôle : En examinant le code et en pouvant le modifier à souhait, il est plus simple de garder le contrôle d’un logiciel open-source que d’un logiciel propriétaire dont on ignore tout du fonctionnement. Même sans savoir coder vous pouvez tirer profit du contrôle apporté par les logiciels libres en détournant le logiciel de son utilisation première (hack).
  • Entraînement : Si vous apprenez le code et que vous voulez progresser rapidement, il n’y a rien de tel que de mettre les mains dans le code d’un logiciel Open-source. Ces logiciels sont développés par des personnes venant des 4 coins du monde et qui peuvent avoir d’autres idées pour améliorer un bout de code.
  • Sécurité : Certaines personnes considèrent que les logiciels Open-source sont plus sécurisés que les logiciels propriétaire car ils peuvent eux-même vérifier l’intégrité du code utilisé. Je tiens cependant à apporter une grosse nuance à ce dernier point : si vous ne connaissez pas le code, il vaudra certainement mieux passer par un logiciel propriétaire mis à jour régulièrement.
  • Stabilité : Les logiciels Open-source tendent à utiliser les technologies normalisées, cela permet un développement plus simple par une communautés toute entière mais garanti aussi une meilleure stabilité du logiciel en sortie.

« Open-source » ça veut juste dire gratuit ?

Non… Enfin pas vraiment, bien que ce terme soit largement utilisé en ce sens aujourd’hui, l' »Open-source » implique bien plus que cela et pas seulement sur le point de vue économique.

Comme je l’explique plus haut, Google Chrome est un logiciel propriétaire (on n’as pas accès à son code source pour y faire des modifications) pourtant le logiciel peut-être téléchargé gratuitement sur le web.

Les développeurs Open-source doivent bien vivre eux aussi… Si il est « Open-source », le logiciel sera disponible gratuitement. Il est cependant possible que le développeur propose un service de support payant (plutôt que le logiciel lui-même) pour subvenir à ses besoins en aidant les gens à installer et personnaliser le logiciel.

Bien que les logiciels Open-source soient gratuits, l’expertise d’un développeur pour comprendre et optimiser l’utilisation du programme est très précieuse.

Plus d’open-source

Dans cet article, je vous ai beaucoup parlé d’informatique, mais le concept d’Open-source commence à se développer hors de ce secteur et on retrouve aujourd’hui des secteurs très différents utilisant aussi le terme d’open-source ou « Libre » pour désigner leurs produit.

  • Updated novembre 5, 2019

Poster un Commentaire

avatar
 
  S’abonner  
Notifier de