fbpx

Quelle différence entre un point d’accès et un répéteur Wifi ?

Il existe certains appareils dont la fonction est assez mal comprise par les utilisateurs standards. Rien d’insultant dans cette appellation « d’utilisateurs standards », mais il faut bien reconnaitre que la plupart des personnes ayant recours aux différentes fonctionnalités offertes par l’informatique moderne ne sont toutes pas ingénieur informatique. Et c’est normal. Ce qui l’est un peu moins, est justement cette certaine opacité qui existe dans les dénominations des périphériques.

Certaines fonctions ne sont pas traduites en français, certaines le sont mais reste incompréhensibles pour le non initié, essayons de faire le tri, et de voir quelles sont les différences entre un point d’accès et un répéteur Wifi.

Qu’est-ce qu’un point d’accès ?

Un point d’accès c’est une borne wifi, qui, branchée à un réseau filaire va permettre de se connecter en Wifi. Cette borne va donc être reliée jusqu’à votre box, ou un switch ethernet, par l’intermédiaire d’un câble ethernet.

En d’autres termes, le point d’accès va donc permettre, de rejoindre un réseau en utilisant le wifi. C’est la même chose que le réseau fournit par votre box. A la différence, que le point d’accès peut être placé où bon vous semble, si tant est que vous ayez un câble assez long.

Ainsi, vous pouvez, soit couper le wifi offert par votre box, au profit d’un point d’accès offrant un meilleur signal, ou multiplier les réseaux wifi.

Par exemple, il est possible de conserver le wifi de sa box pour le rez-de-chaussée de votre vieille maison aux murs très épais, puis d’installer un second réseau à l’étage.

Cela peut se révéler très utile dans certains cas particuliers. Imaginons par exemple, que votre point d’accès s’occupe de fournir en réseau sans fil l’étage. Il est possible (suivant les bornes, mais c’est assez commun), de mettre ne place un contrôle parental sur cette borne, et de conserver la clé de sécurité de l’autre borne, celle du rez-de-chaussée secrète.

Un point d’accès a aussi cela de pratique que si le wifi de votre box tombe en panne, mais que vous avez toujours accès à internet, cela n’impactera pas le wifi du point d’accès.

Un point d’accès, ou plusieurs d’ailleurs, est aussi particulièrement pratique, si vous avez besoin d’un réseau sans fil, dans un autre bâtiment que votre résidence d’habitation. Imaginons que vous possédiez une dépendance dans votre jardin. Celle-ci est assez éloignée de votre maison pour que vous ne puissiez capter le wifi. Mais assez proche pour qu’il soit envisageable de creuser une tranchée pour faire passer un câble etherrnet. De là, il est facile d’installer un point d’accès dans ce bâtiment, relié à votre box.

Un autre avantage des points d’accès, c’est que vous pouvez en avoir autant que vous voulez. Si vous avez envie d’avoir 10 réseaux wifi différents dans votre maison, c’est possible. Ce n’est pas très pratique, mais c’est possible. Chacun y verra alors son utilité.

Par exemple, pour faire une petite parenthèse, j’habite moi-même dans une très vieille maison dont les murs épais ont la particularité de ne laisser passer quasiment aucun signal radio. Impossible donc d’installer un répéteur (je spoil un peu la suite de l’article du coup), et le signal de ma box (installer dans ma chambre), ne sort pas de ma chambre… Il s’agit du wifi d’une Freebox révolution. J’ai donc mis en place, un point d’accès Xiaomi, dans mon salon qui couvre tout le rez-de-chaussée, et un D-link qui s’occupe de l’étage. De cette façon j’arrive à couvrir toute la surface de ma maison. Mais avec 3 réseaux différents, ce qui peut paraitre un peu contraignant au début, mais qui finalement est assez pratique.

Qu’est-ce qu’un répéteur ?

Bon alors du coup c’est quoi un répéteur. Et bien c’est aussi une borne wifi. Fin de l’article.

Non, blague à part, que l’appareil soit désigné de point d’accès, ou de répéteur, il s’agit en réalité du même appareil physique, avec des réglages différents. Nous l’avons vu, le point d’accès diffuse un signal wifi, en transformant le signal qu’il reçoit par un câble relié au reste du réseau. Dans le cas du répéteur c’est très différent. Le répéteur va diffuser le même wifi que celui de votre routeur wifi (ou d’un autre point d’accès, mais restons simple).

Techniquement, le répéteur va uniquement être branché au courant. Il aura été préalablement configuré en mode répéteur, et vous lui aurez fournis toutes les infos concernant la première borne. Le répéteur sera donc, en quelque sorte, connecté à cette première borne et en élargira le signal.

Il y a, là aussi, des avantages et des inconvénients à paramétrer votre borne comme cela. Par exemple, il faut impérativement, que votre répéteur se trouve dans le rayon d’action de votre box. S’il ne capte pas, il ne pourra pas fonctionner. De plus, le répéteur sera dépendant de la norme du wifi maitre, puisqu’il puise sa source dedans. Cela veut dire, par exemple, que si vous achetez, un répéteur à la dernière norme wifi, celle-ci sera bridée en débit et en porté, par la norme du wifi de sa source, de votre box dans cet exemple. Autre inconvénient, si le wifi maitre est indisponible, celui du répéteur est indisponible.

Au titre des avantages, eux aussi sont nombreux. Un seul SSID, et une seule clé… Donc vos appareils se reconnectent tout seuls quand vous passez d’une borne à l’autre. Pas de câbles réseau, disgracieux, ou nécessitant du travail de dissimulation. Le répéteur est donc le réglage qu’il faut privilégier si vous recherchez la simplicité dans l’utilisation de votre wifi, et la transparence côté utilisateur.

Par contre, les points d’accès peuvent couvrir plus de distance, et plus de besoin, mais avec, en contrepartie, un peu moins de simplicité dans l’usage effectif du (des, du coup) réseau wifi.

Tout ne sera donc qu’une question de choix, mais sachez que la quasi-totalité des bornes wifi que vous pourrez acheter seront compatibles avec les deux normes. Si vous souhaitez couvrir un large espace ouvert, ou au cloisons peu épaisses, optez pour le mode répéteur, si vous voulez installer le wifi dans une vieille demeure avec des murs de 80cm d’épaisseur, il faudra surement réfléchir au mode point d’accès.

1 Partage = 1 routeur sauvé en Alaska
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: