fbpx

Serveur Proxy : Comment ça marche ?

Vous êtes étudiant et dans votre école certains sites sont bloqués ? C’est assez normal puisque vous êtes là pour travailler, mais tout le monde n’a pas le même workflow, ou méthode de travail, et peut-être que dans votre cas particulier un site que vous utilisez fréquemment et tout de même bloqué ?

Même chose si vous êtes employé, la plupart des moyennes et grandes sociétés bloquent l’accès à certains sites qui n’ont pas forcément leur place durant les horaires de travail.

Le problème, c’est que ces blocages sont souvent opérés par catalogue, c’est-à-dire que l’administrateur réseau choisit des thématiques qui seront bloquées, et c’est l’ensemble des sites contenus dans ces thématiques qui se retrouveront inaccessibles. Et sur la masse, certains peuvent être utiles.

J’ai d’ailleurs un exemple à vous donner, il y a quelques temps, en entreprise, j’ai eu la surprise de constater que le service de raccourcissement de liens, « Bit.ly » était bloqué. Pourtant, en plus d’être utile, il est de plus en plus utilisé par de nombreux sites.

Dans un cas comme celui-ci, vous avez deux possibilités, la première étant de demander le déblocage du site en question (en argumentant sur son utilité pour votre travail auprès de l’administrateur réseau). C’est probablement la meilleure solution, et vous devriez en faire la demande quoi qu’il arrive avant de passer à la suite.

Le problème est que suivant l’emploi du temps de la personne chargée de débloquer le site, et suivant les autorisations qu’elle devra obtenir pour effectuer le déblocage, cela risque de prendre du temps. Si le service en question est indispensable à la tâche que vous devez effectuer, vous ne pourrez peut-être pas vous permettre d’attendre quelques heures ou quelques jours.

La seconde solution est d’utiliser un serveur proxy.

Qu’est-ce qu’un serveur proxy

C’est une appellation que vous pouvez souvent rencontrer, notamment dans certains logiciels qui vous proposent au sein de leurs paramètres d’utiliser un « serveur proxy ». Mais qu’est-ce qu’un tel serveur et comment est-ce qu’il fonctionne ?

Commençons par un peu de traduction, le serveur proxy est souvent appelé en français, un serveur mandataire. Un mandataire, au sens général du terme, est une personne qui va effectuer une tâche pour le compte d’une autre. Et bien, c’est la même chose pour le proxy !

A lire également : Les différents types de serveur proxy

Un serveur proxy est un serveur à qui vous allez donner des ordres, qui va les effectuer, et vous en renvoyer les résultats.

Pour les plus avancés d’entre vous : oui, je sais ! Il existe plusieurs types de serveurs proxy. Ici, nous nous cantonnerons à parler de celui qui est le plus généralement utilisé quand on parle de proxy, à savoir le serveur proxy http, ou serveur proxy web. Si vous voulez en savoir plus sur les différents types de serveurs Proxy, je vous invite à lire mon article complet sur le sujet.

Ceci étant dit, reprenons avec les proxy : En vous connectant à un serveur proxy, vous allez ajouter un intermédiaire dans le processus. C’est-à-dire que si vous êtes A et que le site bloqué est C, vous ne ferez plus une connexion de A vers C, mais vous vous connecterez d’abord au proxy, le point B, qui lui se connectera pour vous au point C. Vous passerez donc de ce schéma :

A celui-ci :

Si vous avez tout de suite compris l’intérêt d’utiliser un serveur proxy, bravo, si ce n’est pas le cas, voyons ça ensemble :

Nous l’avons vu, dans notre exemple, le site « C » est bloqué par votre entreprise, votre école ou votre pays. Mais peut-être que tous les serveurs proxy ne le sont pas. Le jeu est donc de trouver un serveur proxy http qui soit accessible. Et vous en trouverez, car même si les solutions permettant de mettre en place des blocages intègrent des listes de serveurs proxy, ils sont tellement nombreux et il y en a tellement qui voient le jour quotidiennement que ces solutions ne peuvent pas tous les bloquer. Une fois que vous en aurez trouvé un qui n’est pas bloqué, vous pourrez vous y connecter, lui envoyer la requête pour ouvrir le site C et le proxy vous renverra le contenu de la page correspondante.

A lire aussi : Cacher son adresse IP : comment naviguer anonymement ?

En effet, comme vous n’allez pas directement interroger le site C, aux yeux du blocage vous faites quelque chose d’autorisé. Vous ne vous connectez qu’au site B. Et c’est ensuite ce site B qui lui va faire les demandes au site C pour vous et vous renvoyer les résultats.

L’informatique c’est souvent comme ça, et c’est assez facilement compréhensible : On apprends des règles très précises aux ordinateurs pour créer des réseaux stables et sécurisés, et les ordinateurs se contentent de les appliquer de façon bête et méchante. Dans le cas du blocage d’un site C sur l’ordinateur A, on peut simplifier le schéma pour se dire que la règle fixée est « A et C n’ont pas le droit de discuter directement ». La faille ici étant de demander à un intermédiaire B de transmettre les messages, ainsi A n’as pas transmit de message direct à C !

Comment ça marche

Dans les faits, vous allez chercher une adresse de serveur proxy, il suffit de taper « liste serveur proxy web » dans Google pour en trouver des milliers. Là, vous allez en choisir un qui ne soit pas à l’autre bout du monde (pour une question de rapidité de traitement, n’oublions pas que nous ajoutons un intermédiaire et que donc le débit peut s’en trouver légèrement réduit).

Vous allez arriver sur le site internet du serveur proxy, et c’est là que vous allez entrer l’adresse du site qui vous intéresse, le site internet C. Comme par enchantement, la page s’affiche, vous avez accès au dit site web.

Nous venons donc de voir qu’un proxy web allait vous permettre d’accéder à des sites bloqués à l’endroit où vous êtes, mais un serveur proxy peut également avoir d’autres avantages.

Imaginons par exemple que vous soyez bannis d’un site ou d’un forum, en passant par un proxy, la cible (le site C) verra l’adresse IP du serveur proxy (B) et donc vous devriez avoir accès.

De même, il est possible de choisir, une fois que vous aurez trouvé une liste, le pays où se situe le serveur proxy que vous utiliserez. Si vous avez besoin de consulter du contenu se trouvant à l’étranger et n’étant accessible que depuis cette zone géographique, le serveur proxy est un bon moyen d’y parvenir.

De plus vous pourrez également trouver des serveurs proxy qui proposent d’effectuer certains filtrages avant de vous retourner l’information. Par exemple, c’est très pratique pour surfer sans publicité sur des appareils qui ne proposent pas d’ad-blocker.

Cependant, tout n’est pas rose dans le monde des proxy et il faudra vous méfier de certaines choses. Ce sont le plus souvent des services gratuits, proposé par des particuliers ou des associations. Rien de vous garantit une quelconque confidentialité !

Donc s’il s’agit d’aller consulter Facebook depuis votre lycée (en dehors des heures de cours j’espère), cela ne devrait pas poser de problème. Par contre si le but est de consulter vos comptes bancaires, je vous déconseille fortement d’avoir recours à un proxy. Rien ne garantit de ce qui sera conservé ou pas par le serveur ni de l’utilisation qui en sera faite par la suite. Rappelez-vous, c’est lui l’intermédiaire. Si vous lui demandez de chuchoter le mot-de-passe de votre compte bancaire à l’oreille du site de votre banque, l’information est tout de même passée par le proxy et des administrateurs peu scrupuleux ont pu le récupérer !

L’exemple de la banque est juste pour que tout le monde saisisse bien le risque potentiel, car normalement il ne devrait même pas être possible de vous connecter à ce genre de sites internet à l’aide d’un proxy. En effet, certains sites utilisent une méthode de connexion directe, point à point, c’est-à-dire que vous ne pourrez être connecté que directement au site cible. Cela, bien évidemment pour des questions de sécurité.

Si vous envisagiez donc de systématiser votre connexion en utilisant un proxy en permanence, il faudra que vous mettiez en place quelques exceptions.

L’anonymat étant de plus en plus une préoccupation des internautes, gardez bien à l’esprit qu’avec un proxy vous serez anonyme, sauf pour lui, et que vos communications, à la différence d’un serveur VPN, ne seront pas chiffrées. Ce n’est donc pas une solution pour télécharger du contenu protégé par des droits d’auteur par exemple.

A mon sens, le serveur proxy reste une bonne alternative de dépannage si vous êtes confronté à un site internet bloqué dans un lieu particulier. C’est très rapide à mettre en place, cela ne nécessite pas l’installation d’un logiciel tiers, et si le proxy se retrouve bloqué par l’administrateur réseau, vous en trouverez rapidement un autre.

Cependant, si le but final est de pouvoir garantir un certain anonymat et une certaine confidentialité, le proxy ne joue pas dans la même cours qu’un bon service VPN. Alors, certes, avec un VPN vous pourriez également consulter les sites bloqués, mais il est probable que les ports utilisés par ces services soient eux même bloqués, rendant l’utilisation d’un VPN impossible dans certaines situations. Avec un proxy web, l’administrateur réseau ne peut pas bloquer le protocole, car il bloquerait en même temps tout usage du web.

Si le service informatique a eu la bonne (ou mauvaise ?) idée de bloquer l’accès aux listes les plus connues de serveurs proxy, rien de vous empêche de noter quelques adresses dans votre téléphone par exemple, ainsi vous serez prêt à toutes éventualités.

A lire aussi : Proxy Vs VPN : Lequel choisir ?

Concluons en disant qu’un serveur proxy web c’est facile à utiliser, il suffit de comprendre le principe pour en comprendre l’intérêt. Ce n’est quasiment pas blocable, le nombre de serveurs proposés étant si grand et si rapidement renouvelé que la tâche n’est pas tenable. Mais l’utilisation d’un proxy web doit entraîner automatiquement dans votre cerveau la plus grande méfiance ! Ce ne peut être qu’une solution ponctuelle devant vous permettre d’accéder à quelque chose de bloqué, mais de non confidentiel.

De plus gardez à l’esprit que vos activités sont souvent auditées, que cela soit en entreprise ou dans une école, et que si vous accédez à un proxy pour checker votre twitter sur votre temps de pause, de temps en temps, il est probable que l’on ne vous dira rien. Mais que si l’on se rend compte que vous n’êtes connecté qu’à un seul site, et que celui-ci se révèle être celui d’un proxy, il y a fort à parier que vous soyez ennuyé et que des mesures soient prises pour remédier à cela. Certaines entreprises ou écoles réfléchissent à l’inverse, et n’autorise la consultation que de pages approuvées, il n’y aura donc pas d’accès à un quelconque proxy…

  • Updated avril 8, 2019

Poster un Commentaire

avatar
 
  S’abonner  
Notifier de