fbpx

Les différents types de connexion internet [article débutant]

Lorsqu’on parle d’internet aujourd’hui, on en parle au sens global, comme s’il s’agissait d’une entité bien définie avec un but précis de communication. Cependant il n’en est rien et lorsque l’on dit « Je vais sur internet », il serait en fait plus correct de dire « Je vais sur le web » (Web = navigation sur des sites). Nous allons nous intéresser aujourd’hui aux différentes connexions à internet et au type de service que chacune permet.

Introduction

Il existe bien des types de réseaux informatiques : les réseaux domestiques, les réseaux d’entreprise et le réseau Internet en général sont les exemples les plus courants. Les appareils qui se connectent à ces réseaux ont plusieurs méthodes pour effectuer la connexion. En général ils utilisent l’un de ces 3 protocoles :

  • Point-to-point (Point à point) : Cette connexion autorise à se connecter à un autre appareil pour communiquer directement. Par exemple, deux téléphones peuvent s’appairer pour transférer des images ou fichiers.
  • Broadcast/Multicast : Pour le broadcast, l’appareil émetteur transmet son message à TOUS les autres appareils connectés au réseau. En Multicast l’émetteur peut choisir plusieurs destinataires pour son message.
  • Multipoint : Cette connexion permet à un appareil de se connecter directement à plusieurs appareils en parallèles pour leurs délivrer un message.

Tous les réseaux ne supportent pas tous les types de connexion. Les câbles Ethernet, par exemple, supportent les connexion « Broadcast » mais pas l’IPv6.

Voyons ensemble les différents types de connexions utilisées aujourd’hui.

Internet à haut débit

Le terme de débit peut signifier plusieurs choses, mais de nombreux consommateurs l’associent au concept de service Internet haute vitesse installé à un endroit précis. Aujourd’hui, la grande majorité des maisons, bureaux et institutions sont connectés à internet via une connexion à internet haut-débit.

Historique et utilisation

De nombreuses universités, gouvernements et institutions privées ont participé à la mise en place d’internet tel qu’on le connait aujourd’hui dans les années 70-80. Pendant les années 90 les ordinateurs et la connexion à internet se sont rapidement démocratisés auprès du grand public avec l’émergence du « World Wide Web » (WWW). La connexion internet est ensuite devenue un standard pour la majorité des résidences dans les années 2000 avec des vitesses de connexion toujours plus rapides. Les FAI se sont appliqués depuis, à développer des réseaux pour accéder à internet depuis à peu prés n’importe où, pour leurs abonnés.

Technologies clés

L’ISDN, ou « Integrated Services Digital Network » (« Réseau digital de services intégrés » littéralement) supporte le transfert simultané de la voix et de données via les lignes téléphoniques, sans avoir besoin de modem. C’est l’exemple le plus précoce de l’établissement d’un réseau haut débit. L’ISDN a cependant eu du mal à gagner en popularité face à la concurrence du « DSL » ou « Digital Subscriber Line » et des FAI. Outre ces options impliquant un câblage matériel des appareils, les connexions internet haut-débit sans fil (à ne pas confondre avec les connexion haut-débit mobile) permettent de recevoir un signal radio-micro ondes à distance. Cette technologie est utilisée entre les antennes relais du réseau mobile par exemple.

Problèmes

Les connexions haut débit sont attachées à un point géographiques et ne peuvent pas bouger. Etant donné le coût d’installation de ces infrastructure il existe encore des zones blanches non-couvertes aujourd’hui. La compétition avec les réseaux mobiles et l’arrivée prochaine de la 5G, pousse les FAI à toujours améliorer leurs installations et de baisser les prix pour rester compétitifs.

L’internet mobile

Le terme « d’Internet Mobile » rassemble de nombreux types de connexion accessibles sans fil depuis des positions géographiques variées.

Historique et utilisation

La connexion internet par satellite a été créé vers la fin des années 90, pour proposer une alternative à la connexion par modem traditionnelle. Bien que cette solution ne puisse pas concurrencer la vitesse des nouvelles connexions haut débit en plein essor (voir première partie), elles continuent encore aujourd’hui à servir des régions reculées où ce type d’accès internet n’est pas disponible. Les premières versions de l’internet mobile ne supportaient pas le transfert de données et il a été principalement créé pour la voix, mais avec les améliorations apportées ces dernières années, l’accès à internet par mobile est en train de rattraper les vitesses de connexion filaires DSL !

Technologies clés

L’internet Mobile utilise plusieurs protocoles pour assurer la connexion internet de ses utilisateurs : la 3G, la 4G et la future 5G.

Problèmes

Historiquement, les performances en terme de vitesse de l’internet Mobile ont toujours été en dessous, par rapport aux connexions DSL. Cependant ces dernières années l’amélioration des fréquences mobiles 4G (en ville et en campagne) permettent de concurrencer les lignes classiques.

Le Virtual Private Network (VPN)

Un « Réseau Privé Virtuel » ou VPN, est un type de connexion un peu plus technique qui permet à un « ordinateur client » de se connecter à internet en passant par un « serveur distant » via une méthode de connexion qu’on appelle Tunneling.

Historique et utilisation

Les VPN deviennent populaire dans les années 90 (décidément, c’est la décennie pour les nouveaux types de connexion), lors de la prolifération de l’internet haut débit pour les foyers. Les grandes entreprises ont installé des VPN pour que leurs employés puissent se connecter aux ressources de l’entreprise depuis n’importe-où avec un accès internet – la possibilité d’accéder à l’intranet, à ses mails et fichiers confidentiels depuis la maison ou en déplacement a permis à cette technologie de prendre son envol. En parallèle, les services VPN permettant de protéger son anonymat sur internet pour les particuliers ont aussi grandi en popularité et continuent encore aujourd’hui à être grandement utilisés. Depuis quelques années, les services VPN internationaux voient leurs vente exploser avec l’utilisation massive de Netflix et la disponibilité de certains films/séries uniquement sur le catalogue américain.

Technologies clés

Microsoft a mis en place le protocole PPTP (Point to point tunneling protocol) sur son système d’exploitation Windows par défaut. Les autres environnements ont adopté d’autres protocoles comme IPsec ou L2TP aujourd’hui aussi standardisés.

Problèmes

Les VPN nécessitent un peu de configuration du côté client pour assurer les meilleures performances. Les paramètres de connexion varient d’un protocole à l’autre et doivent bien être configurés pour bien fonctionner. Les logiciels fournis par les éditeurs sont aujourd’hui très bien faits et permettent d’automatiser cette configuration, mais si vous voulez aller plus loin pour utiliser un protocole en particulier, il peut être compliqué de le configurer pour un débutant.

Les réseaux commutés (Modem)

Les connexion modem permettent d’établir une communication TCP/IP via les ligne téléphoniques.

Historique et utilisation

Les connexions modem étaient majoritaire dans les années 90 – début des années 2000, aujourd’hui bien moins utilisé, ce réseau a cependant servi de base pour construire l’accès internet qu’on connait aujourd’hui.

Technologies clés

Les appareils qui utilisent une connexion commutée passent par un Modem analogue, qui appelle automatiquement un numéro de téléphone assigné pour établir la connexion. Le protocole X.25 est parfois utilisé pour faire passer des données par la connexion commutée sur une longue distance, comme les informations bancaires.

Problèmes

La communication commutée ne permettait d’accéder qu’à une connexion très limitée en terme de débit. Les modem analogue étaient limités à l’époque à un transfert de 56 Kbps… De plus la connexion était lente et bruyante, petite vidéo souvenir du bruit d’un modem 56k lors de sa connexion (Pour les plus jeunes qui ne savent pas à quoi s’attendre : baissez le son !) :

Depuis, ces modem ont largement été remplacés par des connexions haut débit et je ne connais personne qui en utilise aujourd’hui pour accéder à internet.

Le LAN « Local Area Network »

Bien connu chez les joueurs de jeux vidéos, mais souvent mal-compris par les particuliers, la connexion LAN consiste à connecter plusieurs appareils à proximité entre eux pour partager des fichiers/données au niveau local. Ces réseaux sont aussi très souvent connectés à internet pour permettre aux appareils connectés de communiquer avec le reste du monde.

Historique et utilisation

Les réseaux locaux sont devenus extrêmement populaires au début des années 2000 avec l’épanouissement du haut débit à domicile permettant la connexion de plusieurs appareils en simultané. Bien entendu, les universités et gouvernements utilisaient ce type de connexion bien avant le grand public.

Technologies clés

La majorité des LAN filaires récents utilisent une connexion Ethernet, tandis que les connexions LAN sans fil se font en WiFi. Les réseaux plus anciens utilisaient aussi l’Ethernet mais aussi des technologies alternatives comme les Token Ring ou le FDDI.

Problèmes

Gérer un LAN peut-être compliqué, ces réseaux permettant de gérer tellement de services différents (ils fonctionnent notamment avec de nombreux systèmes d’exploitation et plusieurs types de connexions). Etant donné que les appareils ne peuvent communiquer qu’à un niveau local il faut un appareil qui gère ces communications : le routeur qui distribue le trafic.

Les réseaux directs

La connexion réseau exclusive entre deux appareils (qu’aucun autre appareil ne peux utiliser) est aussi appelée connexion directe.Les réseaux directs se différencient des réseaux peer-to-peer par leurs nombre de connexion limité à deux appareils.

Historique et utilisation

Les ordinateurs Windows prennent en charge les connexions directes pour gérer le transfert de fichiers par câble. Sur les réseaux sans fil, les utilisateurs mettent souvent en place une connexion directe entre deux appareils pour transférer des images/fichiers.

Technologies clés

Les ports « Serial » et « Parallel » ont été grandement utilisé pour mettre en place des réseaux directs, cependant ces technologies sont aujourd’hui bien moins utilisées au profit de l’USB. Il y a quelques années certains ordinateurs et mobiles disposaient d’un capteur/émetteur infra-rouge pour les transfert de fichiers directs. Depuis l’apparition du Bluetooth, cette technologie n’est plus très utilisée.

Problèmes

Créer une connexion directe sur une longue distance c’est difficile. Les technologies actuellement utilisées (bluetooth) limitent les transferts à quelques centimètres/mètres de distance.

  • Updated juin 21, 2019

Poster un Commentaire

avatar
 
  S’abonner  
Notifier de