fbpx

L’utilisation d’un VPN ralentit-elle vraiment la vitesse d’internet ?

Pour tous les produits commerciaux, le marketing essaie de mettre en avant les qualités (réelles ou imaginées) tout en minimisant ou omettant les défauts d’un bien ou d’un service.

En ce moment, depuis environ 2 ans, on entend beaucoup parler de services VPN, surtout de certains qui sponsorisent la moitié des Youtubers du monde…

Dans ces publicités, placement de produit, collaboration, sponsor… appelez ça comme vous le voudrez, on dit qu’avec un VPN il est possible de masquer son adresse IP, de géolocaliser cette adresse partout dans le monde, de chiffrer les données échangées, donc de les protéger… et tout ceci est vrai. Mais, on ne parle jamais des défauts d’un VPN, et pourtant une question à ce sujet revient souvent, un VPN ralentit-il votre connexion ?

Avant de tenter de répondre à cette problématique, il est plus qu’important de comprendre, un minimum comment fonctionne un VPN. Quand vous vous connectez à un serveur VPN, vous établissez un tunnel chiffré entre votre PC (ou smartphone, tablette…) et ce serveur. Ledit serveur agira comme un proxy et ira chercher les données qui vous intéresse pour vous les renvoyer. C’est donc une adresse IP donnée par ce serveur, qui est visible en ligne une fois que vous y êtes connecté, et non plus la vôtre. Il faut aussi rappeler que ce serveur peut être situé n’importe où dans le monde, et que le plus souvent, les utilisateurs se connectent à un serveur situé à l’étranger.

Maintenant que nous avons fait ce rapide rappel, répondons, à la question, et ça va être rapide. Oui, un VPN ralentit votre connexion, et c’est normal. Dans le meilleur des cas, cette diminution est peu notable, dans d’autres cas, votre connexion peut devenir inutilisable. Détaillons un peu tout ça.

Qu’est ce qui influe sur votre vitesse de connexion

Le pays où est hébergé le serveur

La règle est simple, plus la position géographique du serveur est éloignée de votre position réelle et plus votre débit peut être impacté.

Si vous êtes en France et que vous cherchez uniquement à chiffrer vos données, que vous n’avez donc pas besoin de localiser votre IP dans un autre pays, c’est donc un bon choix de se connecter au serveur français, ou à un serveur situé dans un pays limitrophe.

Dans mon cas personnel, par exemple, en étant connecté à un serveur VPN français, ma connexion est la même à 1mbps prêt, par contre mon ping augmente, ce qui est normal puisque nous rajoutons un intervenant dans la chaîne de connexion.

Une éventuelle limitation par le serveur

Il est possible, même si cela est de moins en moins fréquent, que le serveur lui-même limite, volontairement le débit. Comme nous l’avons expliqué dans un autre article, les serveurs VPN des différents prestataires sont situés dans des datacenters d’hébergeur, se sont donc des serveurs qui sont loués. Chez certains de ces hébergeurs, la bande passante est un forfait, et il faut payer un supplément si l’on dépasse ce forfait. Dans de tels cas, la bande passante par client connecté sera donc limitée.

Le protocole de chiffrement utilisé

Certains protocoles nécessitent plus de puissance de calcul que d’autres. Par exemple, le PPTP n’est pas un chiffrement très complexe, il sera donc rapidement effectué par la machine, et cela impacte nécessairement la vitesse de connexion. Généralement, un chiffrement facile à calculer implique une sécurité moindre. Et c’est par exemple le cas avec le PPTP.

Des protocoles de chiffrement, il en existe pas mal, on peut citer, par exemple, le PPTP, l’IKEv2, l’OpenVPN, le L2TP, l’IPSec… Il faut donc que l’utilisateur choisisse, parmi les protocoles proposés par son fournisseur, celui qui offrira le meilleur compromis entre sécurité et vitesse de connexion.

Votre connexion de départ

Le problème du ralentissement du débit par un serveur VPN, n’est pas réellement celui de la chute des chiffres, mais plutôt le ressenti de l’utilisateur, c’est ça qui prime.  Je m’explique, imaginons qu’une fois connecté à votre serveur VPN, vous perdiez 33% de vitesse (c’est un exemple uniquement). Prenons maintenant deux internautes. Un qui possède la fibre avec une bonne connexion à 900 mbps, et un autre, en zone rurale, avec 10 mbps.

Une fois connecté, l’une des connexions tombe là 600 mbps, tandis que l’autre tombe à 6.6 mbps. Dans les deux cas ça baisse, mais dans le cas de la très bonne connexion on ne s’en rend même pas compte, alors que la mauvaise connexion, restera mauvaise, et cette baisse sur la faible connexion peut la rendre quasi inutilisable.

Au contraire des autres facteurs pouvant ralentir votre connexion VPN, il est peut possible d’influer sur votre débit de base. Il faut donc mieux être conscient de cela et bien réfléchir, en fonction de son propre débit, avant de souscrire à une offre VPN. Ou bien alors, profitez d’un mois d’essai gratuit (on en trouve facilement) afin de constater par vous-même comment cette connexion impacte votre propre débit.

De quels ralentissements parlons-nous ?

Comme nous venons de l’expliquer, cela sera influencé par plusieurs facteurs et je ne vais pas m’amuser à faire un Speedtest (accessible depuis notre site d’ailleurs) pur chaque pays, chaque protocole… de toute façon comme nous n’avons pas tous la même connexion et probablement pas le même fournisseur VPN, cela ne servirait pas à grand-chose.

Ce que je peux vous dire, c’est qu’en étant connecté en L2TP à un serveur français, ma connexion à 100 mbps perd environ 8%. En me connectant au Royaume-Uni, je perds 11% et en me connectant aux Etats-Unis (côte Est), je perds 23%.

Ce sera à vous de déterminer quel est le bon couple protocole/pays dans le cas ou vous voulez uniquement chiffrer vos flux. Si vous avez besoin d’utiliser le serveur d’un pays en particulier, il faudra alors tester tous les protocoles du fournisseur pour savoir lequel est le plus intéressant dans votre cas particulier. Il me semble, sans certitude, que certains gros fournisseurs, ont une application capable de déterminer, avec plus ou moins de précision, quel est le meilleur protocole à utiliser.

Pour conclure, de 5 à 35/40% de ralentissement, cela peut être normal suivant tout un tas de facteurs, mais il faut bien garder à l’esprit qu’il est logique qu’une connexion, devant être chiffrée, et passant par un serveur tier, pouvant être à l’autre bout du monde, sera moins rapide que la connexion directe par votre FAI.

  • Updated juin 29, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x