fbpx

VPN, Tor et Proxy : lequel choisir ?

La notion de protection de nos données personnelles est de plus en plus présente dans notre société très orientée vers le numérique. Les différents acteurs sont de plus en plus pressants et essaient par tous les moyens d’accéder à des informations vous concernant, il faut alimenter la machine publicitaire. De l’autre côté, les utilisateurs, les internautes, se rendent de plus en plus compte de la valeur de leurs données personnelles et de l’incroyable marché qui s’est construit autour de ces données au fils des ans.

A mesure que les différents scandales apparaissent dans l’actualité, au fil des campagnes de sensibilisation, par leur expérience personnelle, les usagers sont maintenant, pour un bon nombre, au courant de ce qui se passe. Ils savent qu’une fois en ligne, FAI, sites visités, trackers publicitaires, sites « partenaires », tout le monde sait ce vous faites.

En plus de cette volonté de protection des données, se greffe également la peur, réelle, de leur piratage. Ces données n’ont pas que de la valeur pour les publicitaires, mais également pour les pirates qui pourront en déduire, beaucoup de choses leur étant utiles. Beaucoup de choses qui, là aussi, ont une valeur… vos identifiants aux différents services payants, vos informations bancaires, vos informations relatives à votre identité…

Maintenant, donc, que pas mal de gens sont au courant de ce qu’il se passe, la plupart montre une volonté de se protéger de tout cela. Et il devient alors intéressant de connaitre la différence qui peut exister entre les différentes solutions.

Le VPN

C’est très probablement la solution la plus connue du grand public, il faut dire que certains prestataires n’hésitent pas à tout mettre en œuvre pour faire connaitre cette technologie. C’est également le moyen de protection le plus utilisé, même si parfois la protection au sens propre n’est pas le premier usage visé par les utilisateurs.

Alors c’est quoi un VPN ? Un VPN est une méthode de connexion qui vise à protéger les flux de données de l’utilisateur. Comment ? En faisant intervenir un serveur tiers. La connexion vers, et depuis, ce serveur tier est chiffrée, et c’est ce serveur qui va aller chercher, et vous renvoyer l’information que vous voulez.

De plus, autre chose intéressante avec un VPN, une fois la connexion établie, vous faites partie du réseau local de ce serveur, et c’est l’adresse IP de ce serveur qui sera visible par les différents sites et services en ligne. De fait, votre traçage devient plus compliqué puisque vous avez une IP différente.

Ce serveur, et donc cette adresse IP peuvent être localisé n’importe où dans le monde, cela est également un atout, car de fait, vous pouvez faire apparaitre votre adresse IP dans n’importe lequel des pays dans lequel votre fournisseur dispose d’un serveur. Cela est bien entendu une force supplémentaire dans la protection de vos données, mais cela se révèle aussi pratique pour pouvoir accéder à des services bloqués géographiquement.

Cette connexion VPN peut être chiffrée en utilisant différents protocoles, L2TP, IPSec, IKEv2, OpenVPN, PPTP… suivant ce protocole, votre niveau de sécurité sera plus ou moins important, et la vitesse de chiffrement par le serveur sera plus ou moins élevée.

En résumé, un VPN est un excellent moyen de chiffrer ses données tout en changeant d’adresse IP et en faisant servir ses requêtes par une autre machine. C’est un niveau de protection très élevé pour peu que l’on utilise un protocole de chiffrement moderne.

Tor

Alors là, on entre dans le beaucoup moins connu…

Tor, acronyme de The Onion Router est également un moyen de pouvoir anonymiser ses flux. Le principe, pour simplifier, c’est de faire circuler ses données au travers de plusieurs routeurs du réseau TOR, pouvant être situés n’importe où, avant d’atteindre le service ou site souhaité. De fait, ce service ou site ne voit que l’adresse IP du dernier nœud (c’est comme ça qu’on appelle les routeurs du réseau).

Alors TOR n’est pas un VPN et il est théoriquement possible de pouvoir retrouver la source d’un flux, même si cela est très compliqué, à plus forte raison si le flux à voyagé au travers d’un grand nombre de nœuds.

Dans les faits, cela est tellement complexe, que personne n’essaiera de vous retrouver mis à part dans certaines affaires judiciaires.

TOR peut être utilisé pour tout un tas de raisons, mais principalement il sert à anonymiser l’émetteur de certaines données.

Les proxys

Un proxy c’est un peu comme un VPN, mais juste un peu. Je m’explique, un proxy repose sur le même principe de serveur tiers qui va aller chercher l’information pour vous. Sauf qu’un proxy ne chiffre pas les données. Un proxy est utilisé, par exemple, pour contourner certaines restrictions. Imaginons, que votre école ne vous autorise pas à accéder à un site en particulier. Il suffit alors d’accéder, non pas à ce site, mais à un proxy. Ce proxy interroge le site, puis vous renvoi les informations. Ainsi, vous avez accès aux informations qui vous intéressent, mais sans passer directement par le site interdit.

En gros un proxy, c’est un VPN qui ne chiffre pas les données, pour information, il existe aussi des proxy HTTPS qui utilisent le même protocole de chiffrement que les pages HTTPS…

>>Mon article complet sur la différence entre VPN et Proxy<<

Les différences

On le comprend, ces trois manières de protéger ses données ou son emplacement ne sont pas égales, et ne servent pas les mêmes besoins.

La méthode de protection la plus abouti, car la plus sûre, est comme vous avez pu vous en rendre compte, le VPN, mais cette méthode souffre également d’un fort désavantage. Un bon service VPN est forcément (hors rares exceptions) payant, au contraire des proxys ou de TOR.

>>Je vous propose un comparatif des meilleurs services VPN par ici<<

Il est également possible, de combiner certaines de ces méthodes. Ainsi par exemple, pour accéder au Dark web, les utilisateurs se servent de TOR, après s’être connectés à un serveur VPN.

Si vous êtes réellement soucieux de la sécurité de vos données je ne saurais trop vous conseiller d’opter pour un abonnement VPN (comparatif ci-dessus). On trouve de très bons services à 2 ou 3 euros par mois. Si vous pouvez vous le permettre, c’est vraiment un outil qui risque de devenir de plus en plus intéressant dans le futur.

  • Updated juin 24, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x