WiFi 6 : Mon avis après plusieurs mois d’utilisation

On en entend parler depuis quelques temps maintenant, le WiFi est vendu comme étant la nouvelle norme WiFi, celle qui va tout changer par sa rapidité, celle qu’il vous faut. Est-ce vrai ? Qu’est-ce qui est vraiment nouveau ? Qu’est-ce qui est purement marketing ?

En ma qualité de testeur/rédacteur, on va dire ça comme ça, je vois passer énormément d’équipement réseau, et surtout beaucoup de routeurs, et j’ai donc eu la chance de m’essayer au WiFi 6, avant même sa commercialisation pour être honnête. Je me rappelle qu’Asus m’avait envoyé son nouveau routeur à cette norme, ainsi qu’une carte réseau pour pouvoir le tester car rien n’était achetable dans le commerce à ce moment-là. J’ai donc fais mes premiers tests WiFi 6 sur des prototypes… et déjà là on voyait bien que la techno était prometteuse.

Pour ceux qui ne font pas de veille technologique, ou pour ceux, qui, jusqu’à maintenant s’en fichaient un peu, faisons un petit retour sur la norme en elle-même.

Le WiFi 6

Comme vous l’aurez donc compris, le WiFi est la dernière génération de la norme WiFi, on pourrait comparer ça aux 3G, 4G, 5G qui se succèdent dans le temps pour les réseaux mobiles, sauf qu’ici on parle de WiFi. Assez récemment le nom des normes a été revu, et c’est peut-être pour cela que vous n’êtes pas famillier avec le terme de WiFi6. Peut-être l’êtes-vous plus avec les termes WiFi ac, ax, b, g, n… c’était devenu un peu complexe, donc maintenant, on parle de WiFi 6. Pour garder en tête une correspondance, le WiFi 6 c’est le ax, qui succède donc au WiFi 5 que l’on nomme aussi WiFi ac.

Pour résumer, WiFi 6 = WiFi ax = 802.11ax

L’argument le plus important

L’argument de vente le plus important, génération après génération de WiFi, c’est bien entendu la vitesse, le débit. Il faut dire que le débit maximum théorique du WiFi 6 est simplement trois fois supérieur à celui de la norme précédente le WiFi ac.

Alors oui, je sais, pour vous l’avoir assez répété, le débit maximum théorique ne veut pas dire grand-chose, mais là c’est un peu différent. En effet, on compare deux débits maximums théoriques, il y a donc de grandes chances qu’in situ, le débit réel soit lui aussi trois fois plus important (à configuration et environnement comparable).

Donc, oui, soyons clair et précis, il y a une différence importante de vitesse. Je ne sais pas si nous sommes tout le temps au triple de ce que nous avions avant avec les routeurs en ac, je ne passe pas ma vie à faire des Speedtests quand je travaille, mais en tout cas il est clair qu’il existe un réel gain. Bien entendu, ôtons tout de suite un doute pour les moins techniciens d’entre nous, pour bénéficier de ce gain de vitesse, il faut que votre appareil qui vous sert à accéder à votre connexion sans fil soit également compatible ax. En gros, il vous faudra un ordinateur ou un smartphone moderne, ou bien, dans le cas de votre PC, il faudra changer sa carte réseau.

Mais il y a aussi d’autres avantages avec le WiFi 6 ?

En effet, la vitesse c’est bien, mais ce n’est pas tout, encore faut-il pouvoir en profiter dans de bonnes conditions, vous vous rappelez (pour les plus vieux) de cette publicité qui disait « Sans maîtrise, la puissance n’est rien », et bien dans ce qui nous intéresse c’est également un peu vrai.

L’argumentaire autour du WiFi est également basé sur le fait que ce dernier fonctionnerait mieux dans les environnements surpeuplés. Ce qu’il faut comprendre par-là, c’est que le WiFi 6 serait moins sensible aux perturbations apportés par un trop grand nombre d’autres réseaux WiFi dans votre environnement. Ceux qui vivent en appartements, ou qui ont l’habitude de résider en hôtel doivent savoir ce que je veux dire par là.

Pour arriver à ce résultat, trois technologies sont utilisées, et démocratisées avec le WiFi 6.

Le MU-MIMO

Alors le MU-MIMO n’est pas réellement une nouveauté puisque pas mal de routeurs haut de gamme en ac l’utilisent déjà, mais c’est cette fois-ci totalement démocratisé avec le WiFi 6.

MU-MIMO pour « Multi User – Multiple Input Multiple Output » permet de pouvoir transmettre des données vers plusieurs appareils connectés en même temps, plutôt que d’avoir à traiter ces données l’une après l’autre sur le principe de la file d’attente. Alors vous me direz que c’était déjà le cas avant. Et bien en fait non, les données étaient réellement traitées l’une après l’autres, périphérique par périphérique, mais ce traitement est si rapide qu’il donne l’impression que tous les périphériques connectés sont servis en même temps. Cette fois, avec le MU-MIMO, c’est réellement le cas, les routeurs sont donc plus réactifs, et la vitesse est également améliorée, de plus cela permet à plus de périphériques d’être connectés en même temps au même point d’accès.

Le passage au WiFi 6 est également l’occasion rêvée de mettre à jour ce MU-MIMO, jusqu’alors il était possible pour ce MU6MIMO de communiquer en même temps avec 4 appareils, ce chiffre a été revu à 8 avec l’apparition du WiFi ax.

Une autre amélioration, l’OFDMA

L’autre chose qui améliore grandement les choses avec le WiFi 6 c’est l’apparition de l’OFDMA, l’Orthogonal Frequency Division Multiple Access »… un bien grand nom pour un concept assez simple si on le traite à sa plus simple expression. Avec l’OFDMA, un routeur est capable d’envoyer des données à plusieurs appareils en même temps en une seule fois. Comment cela est-il possible ? Tout simplement en émettant à la fois sur plusieurs fréquences. Ainsi, en utilisant simultanément une fréquence de 20, 40, 80 et 160 MHz, il est possible d’envoyer des paquets à plusieurs machines à la fois.

D’ailleurs, même si on ne peut pas réellement parler de nouveauté, l’utilisation du canal 160 MHz est une entrée officielle à la norme, quelques routeurs l’utilisaient déjà mais maintenant ce sera généralisé sur le WiFi6. L’addition de ce canal à la norme est une chose importante, car il est plus large que les autres, et donc, sans trop entrer dans les détails techniques c’est celui qui permet de transmettre le plus d’informations.

Beaucoup d’appareils en même temps

On le voit, en plus de la vitesse, une évolution importante du WiFi 6 est le nombre d’appareils qui peuvent être connectés au routeur simultanément.

Et c’est particulièrement important. En effet, il y a encore quelques années, un foyer moyen possédait, par exemple, un ordinateur, un PC portable, deux ou trois smartphones et peut-être aussi une TV connectée. En bref, juste une poignée d’appareils connectés. En 2019/2020, beaucoup de chose ont changé de ce côté-là…

Aujourd’hui, les foyers possèdent plusieurs PC, parfois même celui du boulot, une imprimante connectée, les TVs connectées sont devenues la norme, et les divers objets connectés se sont multipliés. Chez moi par exemple, j’ai un Chromecast sur chaque télés, des caméras de sécurité IP, des Google Home, des ampoules connectées…

Bref nous sommes passé de 3 ou 4 appareils à desservir à parfois plusieurs dizaines.

D’autres avantages ?

Un meilleur débit, plus d’appareils connectés en même temps, une plus faible sensibilité aux perturbations, reste-t-il d’autres avantages au WiFi 6 ? Eh bien oui…

Pour commencer, le WiFi 6 est plus sécurisé puisqu’il permet l’utilisation du WPA3, une nouvelle norme de chiffrement qu’il est nécessaire de proposer pour pouvoir obtenir la certification WiFi 6.

D’autre part, le WiFi 6 est moins énergivore, est c’est là un argument vraiment important avec notre vie de nomades numériques. Un smartphone est quasiment tout le temps connecté au WiFi, si cette fonctionnalité dépense moins d’énergie, c’est l’ensemble de votre batterie qui s’en trouvera plus endurante. Et c’est la même chose pour tous vos appareils connectés fonctionnant sur batterie, comme votre PC portable, votre tablette et même votre montre.

Conclusion

Personnellement, le WiFi 6 est, un peu à contrario des normes précédentes, une vraie évolution, elle apporte de réels changement utiles et visibles. Pour répondre à la question du départ, non le WiFi 6 n’est pas l’invention marketing des fabricants, c’est une vraie évolution intéressante.

Je pense que si vous avez besoin, ou envie de changer votre routeur, se serait vraiment dommage de ne pas prendre un modèle compatible avec le WiFi 6. Et cela même si vous ne possédez pas encore de matériel compatible. Cela vous permettra d’être prêt pour l’avenir, et dore et déjà, plus aucun nouveau périphérique ne sort sans cette compatibilité.

  • Updated décembre 8, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x