fbpx
2

Pas de connexion WiFi ? Utilisez votre téléphone en mode point d’accès WiFi !

Alors, je sais très bien que les plus jeunes de nos lecteurs connaissent déjà cette fonctionnalité, mais il y a fort à parier que certains autres de nos fidèles ne savent même pas que cela existe. Je veux parler du fameux partage de co., autrement dit, le partage de sa connexion mobile 4G via un hotspot WiFi. Ne vous êtes vous jamais retrouvé dans une situation où vous possédez un appareil mobile ne pouvant utiliser que du WiFi dans une zone non couverte ? Ou bien, peut-être que vous avez déjà été dans le cas où, à bout de forfait, vous ne pouviez pas utiliser votre 4G ?

Dans de tels cas, il existe une solution, une solution qui se trouve dans la poche de tout le monde.

Mon smartphone est un routeur ?

Chaque smartphone est capable, de créer un hotspot WiFi et de l’alimenter via sa connexion 4G. Cela signifie que votre téléphone est en mesure de créer un réseau WiFi auquel d’autres appareils, les vôtres, ou ceux de vos amis, vont pouvoir se connecter. Tout ceci se fait de manière sécurisée, puisque, comme pour un routeur, vous définissez un nom pour votre réseau émis (SSID) et un mot de passe.

Il suffit de vous rendre dans les paramètres de votre téléphone, puis de chercher l’option « partage de connexion », ou « Point d’accès WiFi mobile », ou bien encore « Hotspot WiFi ». C’est ici que vous allez pouvoir paramétrer votre réseau WiFi. Par exemple, vous pourrez choisir le nom du réseau mobile, bien évidemment la clé de sécurité ainsi que le protocole de chiffrement, et sur certains appareils, vous pourrez même décider d’émettre en 2.4 ou 5 GHz.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à activer ce réseau pour qu’il soit visible de tous les appareils à portée.

Ainsi, il ne restera plus qu’à rejoindre ce réseau depuis l’appareil qui vous intéresse en utilisant la clé de sécurité que vous avez précédemment créée. Le ou les appareils connectés ne verront aucune différence en étant connectés à ce hotspot via le partage de connexion.

Où est passé mon forfait ?

Il convient de bien se rendre compte que ce hotspot WiFi est alimenté par votre puce 4G, et qu’il convient donc de partager votre connexion uniquement avec des personnes en qui vous pouvez avoir toute confiance.

Bien entendu, on peut penser avec cette mise en garde aux contenus qui pourraient vous attirer des ennuis, mais, il y a même un risque plus simple (et plus présent), celui d’entamer fortement votre enveloppe de data. Imaginons que la personne avec qui vous partagez votre connexion se mette à télécharger des films en 4K sur son appareil… votre forfait ne ferait pas long feu. De plus, si vous avez un forfait limité à quelques Go de data, regarder quelques vidéos Youtube peut suffire à faire fondre votre forfait en quelques minutes !

De même, cela peut représenter un danger pour votre forfait si trop d’appareils utilisent votre partage de connexion. Même avec une utilisation basique de chacun des appareils connectés, s’ils sont 10, ils consommeront 10 fois plus de données que si vous étiez seul à utiliser votre puce 4G.

Un autre aspect à prendre en compte, c’est la batterie de votre smartphone. Le partage de connexion consomme de la batterie, et plus il y aura d’appareils connectés à votre téléphone, plus vous consommerez de batterie.

Il est facile de comprendre que le débit maximal du WiFi sera celui de la connexion 4G. Il est évident aussi que plus vous serez nombreux à être connectés au même hotspot, et plus ce débit sera réduit, puisqu’il sera partagé.

Le hotspot OK mais pas trop longtemps !

Il est bon de rappeler qu’un smartphone n’est pas un routeur. C’est une solution de dépannage dont l’utilisation ne devrait pas excéder quelques dizaines de minutes. En plus de consommer votre 4G et votre batterie, le partage de connexion va avoir une forte tendance à faire chauffer votre smartphone, ce qui n’est pas très bon pour votre matériel. Un usage excessif sur le long terme pourrait même réduire la durée de vie de votre téléphone.

Par contre, dans le cadre d’un usage raisonné et ponctuel, cela ne constitut pas de danger, et il faut bien avouer que c’est une solution bien pratique. Par exemple pour pouvoir travailler de n’importe où avec votre ordinateur portable, même dans les transports, ou bien pour dépanner un ami.

Il est à noter, que, comme dans l’utilisation classique de n’importe quel réseau WiFi, une fois qu’un client (dans le sens appareil client) s’est connecté une fois, il sera en mesure de se reconnecter, sans votre consentement, tant que le hotspot sera activé, ou tant que vous n’aurez pas changé le SSID ou le mot de passe.

C’est donc une assez bonne idée, si vous partagez votre connexion avec quelqu’un d’extérieur à votre cercle de proches, de changer le nom et le mot de passe de votre hotspot WiFi par la suite.

« Dis, tu peux te mettre en partage de connexion ? »

Si, c’est vous qui profitez des largesses du smartphone de quelqu’un, il y a aussi une recommandation importante.

Il est préférable d’éviter de se connecter à un hotspot que l’on ne connait pas tout comme n’importe quelle connexion publique. Et si vous n’avez pas le choix, c’est une bonne idée d’utiliser un VPN. Je m’explique : rien ne vous garantit qu’il n’y ait pas, sur le smartphone qui produit le réseau WiFi, d’application permettant de capter vos données… On appelle cela un « hotspot honneypot » en anglais ou « point d’accès pot de miel » en Français, comme les guepes se faisant pieger par le miel sucré en été, nous nous faisons piéger par la promesse d’un WiFi gratuit !

Si vous n’avez pas de VPN et que vous devez impérativement vous connecter à ce hotspot, alors, mieux vaut ne pas tenter le diable, et ne pas ouvrir d’application sensible comme par exemple votre application bancaire.

Bref, si on met de côté les risques pour votre batterie, votre forfait, et plus rarement les composants de votre téléphone, et que l’on considère que vous partagez votre connexion qu’avec vos propres appareils ou ceux de vos proches, alors il s’agit d’une technologie particulièrement pratique qui vous sortira de nombreuses situations complexes. Mais il s’agit de rester prudent et de ne pas oublier que cela peut constituer un risque quand on se connecte à un réseau WiFi que l’on ne connait pas.

  • Updated juin 24, 2020
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
Le plus vieux
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Merci pour cet article qui est très clair. Je me pose cependant la question de la distance jusqu’à laquelle un appareil peut se connecter sur un point d’accès partagé depuis la 4G ? Est-ce que 100m est une distance correcte ou bien trop éloignée ?

Bonjour Olivier,
Les performances de l’antenne WiFi de votre portable sont limitées et je ne penses pas que vous atteindrez les 100m. Vous pouvez cependant opter pour un routeur 4G qui vous permettra d’avoir un meilleur signal WiFi.

2
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x