fbpx

Arrivée de la 5G et changement de notre utilisation d’internet

La 5G, nouvelle génération du réseau mobile, successeur de la 4G, devrait commencer à être déployée cette année. Cette technologie fait couler beaucoup d’encre, que cela soit en bien ou en mal. Je me suis déjà exprimé sur les fakes news et les légendes qui circulent actuellement et je ne compte pas y revenir dans le détail, cependant, il faut noter que certains opposant à ce progrès avancent souvent l’argument du « A quoi ça sert ? ». Ces personnes argumentent en effet que la 4G est déjà très rapide et suffisante pour tous les usages, et que dans le doute, peut-être vaudrait-il mieux se contenter de la norme actuelle.

Mais, dans la réalité des choses, même si le gain de vitesse pour les usagers de smartphones va être très intéressant, c’est surtout les nouveaux usages, hors téléphonie mobile, qui vont être le plus surprenants.

Introduction

C’est normal de voir la 5G par l’unique prisme de notre utilisation actuelle. Qui dit 4G dit smartphone, c’est logique, automatique et naturel. Bien que… bien que déjà quelques utilisateurs se servent déjà de la 4G pour autre chose que leur téléphone. Même si cela reste encore très minoritaire, déjà, dans certains coins de France et de Navarre, des usagers 4G possèdent des box utilisant cette technologie. En effet, la fibre est encore loin de couvrir tout notre territoire, et l’XDSL souffre d’un gros souci. Avec l’XDSL, plus vous êtes éloigné du DSLAM et moins le débit est important. Même si cela semblera incroyable à certains lecteurs, il y a encore des internautes qui plafonnent à 1 Mo/s, parfois moins. Et quelques-uns de ces internautes, couverts par la 4G passent donc maintenant par le réseau mobile, et multiplient ainsi de manière très importante leur débit.

La 5G va rendre possible de nouveaux usages, même si elle va aussi apporter un meilleur débit sur votre téléphone. Si vous voulez des détails techniques sur la 5G, je vous invite à lire notre article dédié, mais si nous devions résumer avant de voir quels seront ces nouveaux usages, il faudrait retenir :

  • Les débits maximums théoriques devraient pouvoir atteindre 20 Gbps. Pour vous donner une petite idée, un ordre de grandeur, c’est 20 fois le débit de la fibre.
  • La latence, connue par les gamers comme étant le fameux « Ping » va être grandement réduite. On parle d’une latence d’une milliseconde (1ms). C’est la latence que vous obtenez, dans un réseau local aux dernières normes. On peut quasiment dire que la latence n’existe plus et que les choses se font en direct absolu. Pour information, la latence actuelle sur le réseau 4G est en général 30 fois plus importante.
  • Enfin, dernier point important à retenir pour la suite, le nombre de connexions simultanées va être considérablement augmenté. Vraiment augmenté… puisque la 5G devrait permettre un maximum de 1 million de connexions simultanées par Km². Avec un tel nombre de connexions concomitantes, on comprend que l’on va pouvoir connecter bien plus que des téléphones.

Les nouveaux usages, une nouvelle utilisation d’Internet

Si on devait résumer cette longue introduction (j’espère que vous l’avez lu tout de même), on pourrait dire que si la 4G était une évolution de la 3G, qui était elle-même la suite de la 2G, c’est un peu différent pour la 5G. La 5G va marquer une rupture en induisant de nouveaux usages d’Internet. La 5G ce n’est pas que la suite de la 4G, la 5G c’est quelque chose de nouveau, qui va permettre de nouvelles choses. La 5G va s’émanciper du monde strict des smartphones.

Cloud gaming et cloud computing

Si vous ne connaissez pas ces nouvelles technologies, je vais vous les expliquer rapidement. Le cloud gaming et le cloud computing permettent d’utiliser un service informatique qui n’est pas exécuter sur la même machine que celle qui sert à le contrôler. En d’autres termes, il s’agit, plus ou moins, de streaming d’applications.

Dans le cas du cloud gaming, vous louez un ordinateur ultra puissant, qui se trouve physiquement dans un data center. Vos jeux s’exécuteront donc sur ce « PC Gamer », et vous contrôlerez ce jeu depuis chez vous, à l’aide d’un autre appareil. Cet appareil peut-être à peu près tout et n’importe quoi, un smartphone, une tablette, un vieil ordinateur, un Mac…

On comprend tout de suite les intérêts, on paie un abonnement mensuel au lieu d’acheter un PC à 1500 ou 2000 euros. On peu jouer dans son canapé, et on n’est pas obligé d’aménager un bureau dédié au jeu.

Le cloud computing, c’est la même chose, mais pour ce qui n’est pas du jeu vidéo. Là on comprend que plus la latence est faible, et plus vos contrôles semblent se dérouler en temps réel. Plus le débit est important, et plus on peu se permettre de renvoyer à l’utilisateur une image de qualité.

Du streaming en réalité virtuelle

Je sais, les vidéos en réalité virtuelle ça existe déjà, mais imaginez que vous puissiez suivre des événements en direct, en utilisant cette technologie. Vivre le tapis rouge des Oscars en évoluant parmi les stars, suivre la finale de la coupe du monde en étant sur le terrain, participer, comme si vous y étiez à n’importe quel événement !

La latence et le débit de la 5G permettront ce genre de choses ! Un flux vidéo filmé à 360 degrés et retransmis en direct sur votre casque de réalité virtuelle.

Un chirurgien à l’autre bout du monde ?

C’est probablement un des exemples qui est le plus souvent donné pour illustrer les capacités de la 5G, mais il faut bien dire qu’il permet de comprendre la latence extrêmement faible que propose cette technologie. Imaginez un chirurgien physiquement à Tokyo par exemple, qui opère un patient se trouvant lui à Paris. Cela aurait été, il y a encore quelques années, de la science-fiction, et pourtant, les latences hors du commun de la 5G vont rendre cela possible. D’ailleurs, certains tests ont déjà été réalisés, et ça fonctionne. Techniquement, le médecin intervient sur le patient par l’entremise d’un robot qu’il contrôle. Car finalement, c’est l’expertise et le savoir faire du chirurgien dont le patient a besoin, pas de sa présence dans le bloc opératoire. De plus, ces robots, ont un geste plus sûr que les humains. Il sera donc possible, à moyens termes, de se faire opérer par les plus grandes sommités de leur domaine respectif. Il est certain que pour certaines pathologies lourdes, cela devrait être un grand bon en avant, rendu possible grâce à la 5G.

L’essor des voitures autonomes ?

Un des usages qui va être permis par cette nouvelle norme 5G, c’est la connexion de certains objets, en direct, à des API. En gros, des objets utilisant de l’intelligence artificielle vont pouvoir être connectés à des réseaux de neurones gigantesques tournant sur des serveurs aux puissances démesurées.

Ok, à la première lecture, peut-être que cela peut vous sembler un peu gadget, et pourtant… Vous vous rappelez de vos cours de code ? Le temps de réaction d’un humain en forme est de 1 seconde. 2 secondes s’il est fatigué, et plus si le conducteur est sous l’effet de l’alcool ou d’un produit psychotrope. Et vous vous souvenez des chiffres de latence de la 5G que nous donnions en début d’article ? 1 milliseconde. C’est-à-dire, qu’en situation d’urgence absolue, comme une collision par exemple, ou un freinage d’urgence, votre voiture pourra réagir, 1000 fois plus vite que vous, si vous êtes en grande forme. 2000 fois plus vite si vous êtes un peu fatigué. Il est certain que la généralisation des voitures autonomes n’est pas pour l’année prochaine, mais en tout cas, quand le parc sera suffisamment important pour que cela est un impact sur les statistiques d’accidents, nous devrions voir une réelle amélioration de ce côté.

Et l’augmentation du nombre max de connexions ?

Nous l’avons vu, la très faible latence et l’incroyable débit vont permettre beaucoup de choses, mais nous avions listé 3 gros changements, alors que va permettre l’augmentation du nombre d’appareils connectés ?

Et bien de connecter plus d’appareils. Pas forcément chez vous bien entendu, le fait que l’on puisse connecter 100 fois plus d’appareils ne va pas vous acheter 100 TV connectées ou 100 NAS, mais cela risque par contre d’être une vraie révolution de notre paysage urbain.

Imaginez que les panneaux d’entrée dans une ville limitent automatiquement la vitesse des voitures, qu’ils les comptent, pour réguler au mieux le trafic, que cela puisse générer des mesures antipollution…

Imaginez que les dos d’âne adaptent votre vitesse et la hauteur de vos suspensions avant que vous ne les franchissiez afin que vous les ressentiez le moins possible.

Imaginez que la porte d’entrée de votre immeuble ou de votre maison vous reconnaisse et vous ouvre dans que vous ayez besoin de clés. Mais également que la même porte vous prévienne quand vos enfants sont rentrés de l’école, et qu’elle vous dise également si l’un d’eux a de la fièvre ou s’il reste suffisamment de gâteaux pour leurs quatre heures.

Bref, les usages domestiques et urbains d’une telle technologie sont extrêmement nombreux et seule l’imagination des ingénieurs sera le réel frein.

Tout sera rose au pays de la 5G ?

Je le redis, je ne partage ni la peur de quelconques dommages pour notre santé, ni celle, totalement déraisonnable que tiennent certains complotistes. Mais, il y a pourtant de quoi se poser quelques questions vis-à-vis de ces nouveaux usages qui seront permis par la 5G. Et ces questions tournent toutes plus ou moins autour du respect de la vie privée.

La multiplication des objets connectés signifie probablement également de possibles nouvelles atteintes à notre vie privée. Répondons tout de suite à ceux qui diront qu’il n’y a déjà plus de vie privée avec les GAFAM et les smartphones. Certes, nous sommes déjà très largement pistés, mais nous le savons, nous faisons le choix de tout de même utiliser un smartphone ou les services de Google (par exemple), rien ne vous interdit en effet de supprimer votre compte Facebook, ou de ne plus utiliser les services d’Amazon.

Mais là nous parlons de totalement autre chose, nous parlons du risque d’être surveillé, même si nous avons fait le choix conscient de ne pas utiliser ces technologies.

Imaginons que de nouvelles sortes de caméras de surveillance embarquent une reconnaissance faciale assez évoluées pour vous identifier à coup sûre. Imaginez que l’intelligence qui tourne derrière soit assez puissante pour suivre des milliers ou des millions de personnes en même temps… Il serait alors possible au publicitaire, ou à certaines institutions de savoir que Monsieur Durand est sorti de chez lui à 8h00, qu’il a pris le bus n°365 pendant 8 mn, qu’à son arrêt il s’est arrêté dans la boulangerie des Epis d’or pour y acheter deux pains au chocolat, puis qu’ensuite il s’est rendu à son boulot en trottinette électrique…

Conclusion

La 5G va apporter de nouveaux usages, et tous devraient être un réel progrès, mais il faudra cependant que nous restions sensibles aux possibles incursions dans notre vie privée que ces usages pourraient induire.

Rappelons à ceux qui sont effrayés, que c’est normal de l’être car cela est nouveau. Les gens ont eu peur de la télévision, de la première génération de réseau mobiles, du WiFi, des fours à micro-ondes… La seule façon de se rassurer est de chercher à comprendre une nouvelle technologie émergente, et j’espère que cet article vous aura aidé au moins à comprendre les bonnes choses qu’apportera la 5G.

  • Updated juin 22, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x