fbpx

WiFi 6 et 5G : à quoi va ressembler internet dans quelques mois ?

La nouvelle génération de connexions sans fil, que cela concerne le WiFi, avec le WiFi 6, ou le réseau mobile, avec la 5G a été un gros sujet de discussion dans le monde de la tech en 2019 et 2020.

Le WiFi 6 et la 5G sont grandement mis en avant, que cela soit par les sites spécialisés, ou par les constructeurs de matériel. Mais en quoi consistes réellement ces technologies, et est-ce que, pour vous, consommateurs, cela va valoir le coup de s’équiper en matériels compatibles ?

C’est une simple mise à jour ?

Dans le domaine de la technologie informatique, ou bien dans celui de la téléphonie, nous sommes un peu habitués, malheureusement, aux effets d’annonce et aux technologies aux noms compliqués, qui sont en fait uniquement une révolution marketing. Bien entendu cela n’est pas vrai pour tout, mais il faut bien avouer, que parfois, les constructeurs et les différents acteurs essaient de vous vendre des choses qui n’ont pas réellement d’intérêt, ou bien qui existent déjà sous une autre dénomination.

Est-ce le cas pour la 5G ou pour le WiFi 6 ? A-t-on à faire à un gros coup marketing pour nous vendre de nouveaux routeurs et de nouveaux smartphones ?

Et bien, disons-le tout de suite pour gagner du temps, la réponse est non.

Comment ça marche le WiFi 6 ?

Avec le WiFi 6, de nouveaux noms sont apparus, des acronymes, souvent, obscures et incompréhensibles, tout le temps…

Mu-MIMO, OFDMA, 1024-QAM… si ce n’est pas votre domaine d’expertise, c’est imbuvable, et comment comprendre une technologie qui se cache derrière des mots que l’on ne comprend pas ?

Essayons d’expliquer de manière simple et intelligible les termes que vous rencontrerez, et ensuite, il sera plus simple de saisir l’intérêt apporté par le WiFi 6.

Le MU-MIMO

Alors, cet acronyme, vous allez le voir partout, sur toutes les boîtes de routeur, sur tous les sites de test, partout. Mais en fait ça veut dire quoi ?

L’acronyme signifie Multi User- Multi Inputs, Multi Outputs. En gros, Multi Utilisateurs-Multiples entrées, Multiples sorties.

Traduisons :

Cela signifie que le WiFi 6, au travers de la technologie Mu-MIMO, permet à plusieurs utilisateurs, en même temps, d’envoyer et de recevoir, toujours en même temps, des données à un routeur. On envoi, et reçoi en même temps, et à plusieurs, ce qui n’était pas permis par les normes antérieures de WiFi. C’est beaucoup moins impressionnant comme ça n’est-ce pas ?

Je dis que ce n’était pas permis avant le WiFi 6, et c’est vrai. Si vous avez un routeur en WiFi ac ou plus ancien encore, alors, votre routeur n’est capable que de traiter un flux, d’un seul appareil, en même temps.

Le routeur, traite le flux montant de l’appareil 1, puis le flux descendant, puis le flux montant de l’appareil 2 etc… chacun son tour, comme à l’école. De cela découle une file d’attente des requêtes en attente.

Alors bien entendu, tout cela se déroule très rapidement, mais moins que si les données, de tous les appareils connectés étaient traitées en même temps. Et c’est ce que permet justement le MU-MIMO.

On comprend donc, du moins je l’espère, l’énorme intérêt que représente le MU-MIMO dans la technologie WiFi 6.

L’OFDMA

Alors là, l’OFDMA, ou Orthogonal Frequency-Division Multiple Access représente lui aussi un vrai gros changement !

On ne va pas tenter d’expliquer dans le détail de quoi il s’agit, techniquement, car c’est réellement très compliqué, mais, basiquement, il s’agit d’une technologie qui va permettre de beaucoup diviser la latence. Comment ?

Alors pour simplifier à l’extrême, cette fonctionnalité permet de diviser les paquets de données, en de plus petits et de les envoyer directement à l’appareil qui les a demandés. Cette technologie permet d’envoyer ces petits paquets, à plusieurs appareils qui demandent des infos en même temps.

Donc, ça va bien plus vite, car il n’y a plus besoin entre autres, d’attendre que ce soit au tour de vos données d’être traitées. La latence, le ping pour les connaisseurs, entre votre appareil et votre retour est beaucoup diminué.

1024-QAM

Bon pour votre culture (et la mienne car j’ai dû chercher !) QAM veut dire Quadrature Amplitude Modulation. Vous me direz, ça ne nous avance pas beaucoup… et vous aurez raison, c’est incompréhensible.

Toujours pour faire, simple, vous vous souvenez des plus petits paquets de l’OFDMA ? (J’espère, c’était le paragraphe d’avant !) et bien ces paquets ont beaux être plus petits, ils permettent de transporter plus de données qu’avec les anciennes technologie WiFi, justement grâce aux 1024 de 1024-QAM. Les autres technos WiFi utilisaient du 256-QAM. En pratique, passer de 256 à 1024 représente un gain de 25% du « débit » dans le sens montant et descendant.

Wake Time

Alors, en temps normal, votre routeur conserve une connexion active avec tous les appareils qui sont connectés à votre réseau local. Le problème avec cette façon d’agir, c’est d’une part que cela sollicite l’usage des ressources matérielles de votre routeur, mais aussi que ça génère du bruit sur votre réseau, pour des appareils que vous n’êtes pas en train d’utiliser.

Le wake time, permet à votre routeur de ne pas maintenir constamment cette connexion, mais de l’activer uniquement quand cela est nécessaire, de manière quasi instantanée, et sans que vous vous en rendiez compte. Cela nettoie le réseau en supprimant le bruit, libère des ressources de votre routeur, et économise la batterie des appareils non connectés au secteur. Donc au final, cela améliore le débit et également la latence tout en économisant la batterie de certains appareils.

On comprend très bien qu’en mettant en parallèle Le MU-MIMO, L’OFDMA, le 1024-QAM et le Wake Time, on obtient un réel gain en termes de débits, de latence, de ressources système et de batterie. Donc pour répondre à la question que nous posions plus haut, non, le WiFI 6 n’est pas un argument uniquement marketing, et oui, le WiFi 6 présente vraiment un gros intérêt en termes de débit et de latence.

Si votre routeur Ac, ou plus vieux, a besoin d’être changé, ou si vous êtes tenté par le WiFi 6 mais que vous étiez un peu indécis, foncez, vous ne serez pas déçu. D’ailleurs, vous trouverez dans nos autres articles plusieurs test de routeurs en WiFi 6.

5G les ondes millimétriques qui font peur.

Bon, je ne vous apprends rien si je vous dis que la 5G, en ce moment, ça fait un peu peur… des ondes millimétriques ! Rendez-vous compte ! C’est un mot compliqué que l’on ne comprend pas, c’est forcément un truc dangereux, ou néfaste.

Et bien en fait… non.

Certaines personnes sont effrayées, par le fait que la longueur d’onde des ondes millimétriques est plus petite, donc avec une fréquence plus élevée, que celle que nous utilisons, par exemple en 4G.

Si on reprend les longueurs d’ondes des choses qui nous entourent, nous avons, par ordre de fréquences, des plus hautes au plus basses, les rayons gamma, les rayons x, le spectre Ultraviolet, les couleurs visibles, les infras rouges, les ondes millimétriques et enfin les ondes radio.

On le voit donc, les ondes millimétriques se situent entre les infrarouges, et les ondes radio. Avez-vous peur des ondes émises par votre télécommande ? Ou de celles de la bande FM sur votre autoradio ? Si la réponse est non, alors il n’y a pas à avoir peur des ondes millimétriques, même si le nom est compliqué.

De plus, je rappelle à toutes fins utiles, que dans la littérature scientifique, aucune étude n’a jamais montré de dangerosité particulière en ce qui concerne les ondes utilisées dans les réseaux mobiles. Et la position officielle est que les ondes WiFi ou 5G (4G…) sont sans danger.

Ça c’est ce que dit la science, après j’ai bien conscience que chacun est libre de penser ce qu’il veut, et je respecte ça.

Donc, les ondes millimétriques sont simplement des ondes plus courtes, une longueur d’onde de l’ordre du millimètre, que celles que nous utilisons aujourd’hui, des ondes de l’ordre du mètre et jusqu’au kilomètre.

Mais la 5G ce n’est pas que ça, et loin s’en faut. La 5G c’est aussi la 5G Low band, et la 5G mi-band ou 5G sub-6.

Pour faire simple, les ondes millimétriques permettent un très gros débit, mais ne portent pas loin. C’est pourquoi deux autres normes sont présentes. En vous éloignant de l’antenne, vous passerez en 5G mi-band, et puis en 5G sub-6.

Les débits diminuent à mesure que l’on s’éloigne de l’antenne et donc que l’on change de norme de connexion, mais le débit est toujours supérieur à la 4G LTE.

De toutes manières, pour le moment, le déploiement, en France, ne va se faire que sur la mi-band et la sub-6. Pas, ou très peu d’antennes millimétriques pour le moment. Cela coute cher, et il est bien plus simple de mettre à jour les antennes 4G existantes pour proposer les deux autres normes au plus vite.

La 5G, quand elle sera finie d’installer, va offrir des débits au moins 10 fois supérieurs à ceux de la 4G, une latence bien moindre, et également le MU-MIMO, comme pour le WiFi 6. C’est donc, du moins dans les avantages que cela va apporter, vraiment semblable au WiFi 6.

Des appareils compatibles 5G, au moins en sub-6 et mi-band sont déjà disponibles sur le marché, qu’il s’agisse de smartphone ou d’ordinateurs portables, les périphériques haut de gamme proposent déjà cette fonctionnalité, il n’y a plus qu’à attendre les antennes.

Et donc qu’est-ce qu’on en conclut ?

On en conclut que la connectivité sans fil des prochains mois, ou même de maintenant si vous avez un routeur WiFi 6 et la chance d’être en zone de test 5G, va être grandement boostée.

Les débits incroyables qui vont être offerts par ces deux technologies vont permettre de nouvelles utilisations, surtout si vous vous équipez d’une box 5G et que le Wifi est ensuite géré par un routeur à la norme WiFi 6.

Du cloud gaming avec un ping insignifiant, du streaming sur plusieurs écrans en 4K et même en 8K, des voitures autonomes au temps de réponse instantané, et même des opérations chirurgicales effectuées à distance…

Et est-ce qu’il faut s’équiper ?

Je dirais que oui, mais la question est de savoir quand. Concernant la 5G, les ondes millimétriques, et donc les très gros débits ne vont pas arriver tout de suite. Mais si vous voulez être l’un des premiers à pouvoir bénéficier des deux autres normes, et que vous devez changer votre smartphone, alors pourquoi ne pas en acheter un qui soit déjà compatible.

Concernant le WiFi 6 c’est immédiatement disponible, par contre, il faut que vous ayez besoin de changer votre routeur, pour que cela soit intéressant. Je suis un peu contre le fait d’acheter une nouvelle techno, juste pour dire qu’on possède cet appareil. Pour moi il faut que la nouvelle technologie, soit corresponde à un réel besoin de l’acheteur, soit que l’ancien matériel ait besoin d’être changé.

Si vous êtes un power user et que le WiFi ac ne suffit clairement pas dans nombres de vos usages, et que cela est pénalisant, dans votre travail, par exemple, alors oui, il faut acheter un routeur en WiFi 6. Si votre ancien routeur est à bout de souffle, même si vous n’avez pas particulièrement besoin du WiFi 6 pour le moment, pourquoi s’en priver ? Autant acheter quelque chose à la dernière norme, ainsi le matériel durera plus longtemps.

  • Updated mai 27, 2020
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Nous voulons connaitre votre avis, commentez !x
()
x