fbpx
2

WiFi : Definition, historique et tout ce qu’il y a à savoir ?

On l’utilise à tout bout de champ, sans même s’en rendre réellement compte tant il est fonctionnel et facile d’emploi. Le Wifi a su s’imposer en tant que norme de communication sans fils, et avec lui, nous avons vu se multiplier les périphériques l’utilisant. Il faut dire que les uns ne vont pas sans les autres, sans bonne norme de communication sans fil nous n’aurions pas tous nos jouets préférés, et peut être que sans cette volonté des constructeurs d’offrir ce type de matériel, la norme n’aurait jamais émergé. C’est un peu comme se demander qui est arrivé en premier entre l’œuf et la poule (Petit aparté à ce sujet : c’est l’œuf ! La poule ayant évolué d’un autre animal pour devenir celui qu’on connait aujourd’hui, le premier à être apparu est l’œuf de poule, pondu par l’ancêtre de la poule… Sujet clos revenons au WiFi !).

Tout le monde ou presque le sait que le Wifi est une norme de communication sans fil, et tout le monde sait aussi que cette norme sert à faire communiquer divers appareils principalement dans le but pour les uns, d’apporter une connectivité réseau aux autres.

Mais il suffit pour les plus geeks d’entre nous d’écouter parler ceux qui n’y connaissent rien pour attraper des boutons, entre certains qui disent « La wifi », et les autres qui demandent parfois si leur Wifi sera disponible quand ils seront en vacances à 500 kilomètres de chez eux… Je me suis dit que ce serait une bonne idée de repartir des bases et de nous poser pour parler un peu de la norme wifi, ou plutôt DES normes wifi. Le wifi, c’est quoi, ça date de quand, on en est où ? Je vous explique ça tout de suite.

Le Wifi c’est quoi ?

Vous le savez, ici on fait de la vulgarisation, un peu comme Fred et Jamy, et du coup on ne va pas se mettre à parler de beacons ou d’autres choses très complexes. Non, nous allons juste essayer (et réussir je l’espère) d’expliquer simplement ce qu’est le wifi.

Déjà, le wifi est l’abréviation de Wireless Fidelity, et comme tout le monde le sait, il sert grâce à un routeur ou une box compatible, à relier un périphérique, comme un téléphone, un ordinateur, une caméra ou une imprimante, à internet. En d’autres termes, il sert à rejoindre, sans utilisation de câblage, un appareil qui est relié à internet par cable.

Pour le moment, outre les systèmes de communication GSM, il n’est pas possible d’être connecté à internet uniquement en wifi. Votre périphérique, quel qu’il soit sera forcément relié à un appareil filaire, avant de rejoindre internet.

Il est important de comprendre que le wifi a une portée limitée. Très limitée même. Suivant les cas et les appareils utilisés, vous ne pourrez guère vous éloigner de plus de 10 ou 15 mètres de vos box ou de votre routeur sans fil. Je dis cela justement pour que tout le monde comprenne bien, qu’il est totalement illusoire de penser que l’on pourra se connecter à sa box en étant à l’autre bout du pays. C’est un peu comme vouloir changer de chaîne sur sa télé en appuyant sur les boutons de la télécommande depuis plusieurs kilomètres de distance. Ça ne fonctionnera pas, car la norme n’est pas définie pour agir comme cela.

Le Wifi, ce sont en réalité des ondes radio, des ondes à courte portée. Et voilà, le terme est lâché, le Wifi c’est des ondes radio. Vous regardez donc Netflix, ou vous faites vos comptes exactement grâce à la même technologie que celle qui permettait à votre grand-père d’écouter la radio il y a quelques dizaines de décennies.

Tout est donc une question de longueur d’ondes, et quand on parle de wifi, les bandes de fréquences qui nous intéressent sont celles des 2,4 et 5 Ghz. Retenez que si ces fréquences sont plus ou moins standards, elles ne sont pas pour autant les mêmes au hertz prêt. Tout simplement car suivant les pays, les organismes autorisant la diffusion sur telle ou telle fréquence ne sont pas les mêmes. Les ondes radio sont utilisées partout, il ne faudrait pas, par exemple, que le la bande de fréquence d’un pays donné, empiète sur celle de l’armée par exemple. C’est même d’ailleurs souvent un service d’état qui autorise ou non l’utilisation d’une fréquence particulière.

Bon pas d’inquiétude pour autant, ces fréquences, en ce qui concerne le wifi sont proches. Si votre appareil est compatible avec le wifi 2,4 Ghz en France, il le sera aux Etats-Unis ou en Chine.

Le wifi n’est utilisable que si se trouve « à portée » un équipement compatible. Cela signifie, qu’à chaque nouvelle borne (box ou routeur), il faudra une nouvelle connexion. Donc que si vous êtes en visite chez des amis, il faudra utiliser leur propre borne wifi pour être connecté à Internet (toujours sans parler de la 3G ou 4G). Mais aussi, que si vous êtes en promenade en plein milieu des champs, vous n’aurez pas de connexion Wifi.

Alors j’en vois déjà certains arriver, « Oui mais moi, dans ma ville, un opérateur me permet d’avoir une connexion wifi en dehors de chez moi ». Oui, ça existe, mais ce n’est ni plus ni moins que la même connexion que celle que vous avez chez vous, mais avec des antennes bien plus imposantes. Le principe reste le même. Et cette distribution d’internet est appelé à disparaître tant les autres modes de communication (4G), ont fait des progrès.

Résumons tout cela en disant que si vous êtes à portée de votre box, ou de votre routeur, vous pouvez utiliser la technologie Wifi, par exemple avec votre téléphone. Que si vous êtes hors portée, en voyage, en vacances, ou en visite chez des amis, il faudra alors utiliser le wifi mis à disposition. Comme dans les hôtels, les aéroports, ou chez tata Ginette. Vous êtes connecté au wifi, mais ce n’est pas le vôtre. Et que si aucune borne Wifi n’est joignable, c’est-à-dire que vous êtes hors de portée, vous n’aurez pas de wifi, tout simplement.

Ok, le wifi c’est une onde radio qui vous permet de vous connecter à un appareil qui lui, est relié en Ethernet à un accès internet. Chacun a le sien et il en existe des publics. Mais une fois hors de portée, c’est fini.

Le wifi ça existe depuis quand ?

Et bien ça commence à dater, puisque la norme IEEE 802.11 (le vrai petit nom du Wifi) date de 1997. Mais à cette date, cela n’était encore que des réussites de laboratoire. En France, nous étions peu à avoir internet, alors, le Wifi, pensez donc ! il aura fallu attendre que ce que l’on appelle les box, se généralisent, pour que le grand public puissent bénéficier de cette technologie. Il faut dire que de toute façon, il n’y avait que très peu d’appareils compatibles à ce moment-là.

Aujourd’hui, nous envisageons pas que notre téléphone ne puisse pas être connecté à un réseau Wifi, mais à cette époque, il n’y avait pas de smartphone, donc bon… relier son Nokia 3310 à un réseau wifi ne présentait pas beaucoup d’intérêt. Pour faire quoi ? Pour jouer au snake ?

Non, nous, le commun des mortels, nous avons commencé à entendre parler du Wifi, pour les plus chanceux, en 1999 quand la norme « a » a été mise à disposition. Le nom passait donc à 802.11a. Vous allez vite comprendre pourquoi je reparle de 802.11. En fait pour faire très simple, 802.11, veut dire wifi, et la ou les lettres qui suivent ce nom, indiquent la norme de compatibilité, 802.11a, b, c, d, e, n, ac, ax… Là j’ai mis les plus connues, mais il y en a plus. C’est tellement compliqué qu’il est même probable que ces différentes normes soient renommées en Wifi 1, Wifi 2, Wifi 3 …

La vraie norme qui est devenue utilisable pour le plus grand nombre, c’est le wifi b, tout simplement car il y avait alors une utilité. Les appareils devenaient compatibles. Pour vous situer un peu mieux, à l’heure actuelle, si vous avez une box qui commence un peu à dater, vous êtes certainement en wifi n, et si vous êtes équipé d’appareils modernes, vous utilisez certainement le wifi ac. Le wifi ac, c’est le fameux bi-bande, cette norme utilise en plus du 2,4 Ghz, le 5 Ghz. Sur votre téléphone vous voyez peut être 5/2.4, cela veut dire que vous êtes en ac. Et l’avenir, c’est le wifi ax.

Pour en savoir plus sur ces normes, je vous conseille mon article complet sur l’évolution des normes WiFi ou sur le changement de nom de ces normes en 2019.

Bien entendu, plus nous sommes montés en norme, et plus la portée et le débit du wifi ont augmenté. Rendez-vous compte, la première norme permettait un débit maximum théorique de 2 Mbps. Puis la première norme commerciale, le wifi a 54 Mbps. Alors, peut-être que ces chiffres ne parlent pas à tout le monde, mais sachez que pour convertir des Mbps en Mo, il faut diviser par 8. Pour faire simple, 8 Mpbs c’est un méga par seconde. Sachez aussi que ces chiffres sont exprimés en maximum théorique. Vous ne les atteindrez jamais. Donc 54 Mbps en 1999, c’était en réalité 7 mega octets au maximum théorique. Bref quand nous avions un ou deux méga octets par seconde, nous étions content. Aujourd’hui certains routeurs proposent des débits maximums théorique de 1500 Mbps ou même plus… ce sera suffisant pour tous vos usages.

Il faut dire que les besoins de l’époque, envoyer un email en mode texte par exemple, ne sont pas vraiment les mêmes que maintenant, comme par exemple regarder une série en 4K sur Netflix… Je vous passe les taux de transfert des normes intermédiaires, que vous trouverez dans mon article sur l’évolution des normes.

Mais du coup, on va où avec l’avancée de ces normes ?

Nous l’avons vu, plus la norme se perfectionne et plus elle permet des usages lourds, si autrefois, charger un site contenant une photo relevait de la mission périlleuse, aujourd’hui, l’affichage des sites lourds se fait quasiment instantanément tant que vous êtes à portée de la borne émettrice.

Actuellement, le Wifi Ac permet d’obtenir un très bon débit vous permettant de ne pas faire la différence entre une connexion filaire et une connexion par câble RJ45. Ainsi, il est possible de réaliser des transferts de fichiers assez lourds, de regarder du contenu multimédia en haute définition ou même de jouer dans de bonnes conditions. La dernière chose qui pêche un peu, ce sont les temps de latence, le fameux ping, qui restent un peu moins bon qu’avec une connexion filaire.

Mais si cette norme Wifi continue d’évoluer, et se dirige doucement vers le Wifi ax. Le ax c’est une promesse de 5Gbps, soit quelques 625 Mo par seconde. C’est bien entendu toujours un débit maximum théorique. Mais même en imaginant pouvoir bénéficier de la moitié de ce débit, le ax se serait, un film transféré toutes les deux secondes pour vous donner un ordre d’idée.

C’est un débit réellement extraordinaire qui d’ailleurs ne connaîtra, pour le moment, pas d’application pouvant en profiter totalement. Cela veut il dire que de nouveaux usages sont encore à découvrir ?

Quoi qu’il en soit, des routeurs wifi compatibles avec cette norme existent déjà, comme par exemple le Asus Rapture, ou bien encore le Netgear Nighthawk AX8, mais ils ne profitent pas encore de toute la vitesse que promet le ax.

Et comment je peux me mettre à jour ?

Vous n’étiez pas au courant qu’il existe de multiple normes en ce qui concerne le wifi, et vous vous demandiez jusqu’à présent pourquoi il vous faut un temps infini pour ouvrir une simple page web sur votre smartphone ? Et bien voilà, maintenant vous savez que votre box de 2004 n’est plus franchement au top de la technologie.

Mais attention, car il ne suffit pas de changer l’équipement émetteur, ou receveur, pour qu’une nouvelle norme soit fonctionnelle, il faut que les deux appareils soient compatibles avec. Changer votre routeur pour un modèle ac ne changera rien au fait que votre smartphone ou que votre ordinateur portable ne soit pas compatible. Et inversement.

Cependant, si vous ne possédez pas une installation à le dernière norme, pas de panique, même si c’est bien plus confortable on peut encore très bien se débrouiller avec un wifi n.

  • février 25, 2019

2
Poster un Commentaire

avatar
 
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
SimonCaroline Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Caroline
Invité
Caroline

Bonjour, merci pour l’article il est super, auriez vous les sources s’il vous plait ?
Bonne soirée

Simon
Administrateur

Bonjour Caroline et merci pour ce commentaire,
J’ai principalement écris cet article avec mes connaissances personnelles. Je ne te cacherais pas que j’ai dû aller vérifier quelques informations sur internet lors de la rédaction mais c’est un article original de ma part. Les sources seraient les cours de réseaux que j’ai suivi au cours de ma formation.