fbpx

Serveur DNS ne réponds pas : mes solutions pour accéder à internet

Des fois, certaines petites pannes peuvent très bien être réglées par vous-même à la condition de savoir les identifier et de savoir comment y remédier. Si votre voiture tombe en panne car elle n’a plus d’essence, vous êtes capable par vous-même de savoir de quoi il s’agit, et de remédier à cette situation, vous ne faites pas intervenir un garagiste.

Alors pourquoi ne pas appliquer la même philosophie avec l’informatique ? Je le sais, pour les personnes les moins à l’aise avec l’outil, l’informatique fait peur. Beaucoup ont encore l’impression qu’ils peuvent complètement casser leur machine en faisant n’importe quoi. Et… Oui c’est vrai, il ne faut pas faire n’importe qu’elle chose sur votre ordinateur. Mais si on vous guide, et que l’on vous explique ce qu’il faut changer et comment le faire, il n’y a que peu de chance de faire une bêtise.

Par exemple, une des erreurs qui est très embêtante, mais qui est pourtant souvent simple à régler, est celle qui touche les serveurs DNS.

C’est quoi cette erreur

Cette erreur peut s’afficher sous plusieurs formes, comme par exemple « dns_probe_finished_nxdomain », « dns_probe_finished_no_internet » ou bien plus simplement « Le serveur DNS ne répond pas ».

Dans le premier cas, le problème ne vient pas forcément d’une erreur DNS, vous pouvez aussi tout simplement, avoir perdu votre connexion. Par contre lorsque le message est en Français, cette erreur est quasiment toujours liée à un problème de serveur DNS (comme son nom l’indique).

Alors déjà, c’est quoi un serveur DNS ? DNS signifie, Domain Name Service, il s’agit d’un service hébergé sur un ordinateur distant (un serveur), qui va vous permettre de faire un lien entre un nom de domaine, et une adresse IP.

Nos ordinateurs communiquent entre eux avec des adresses IP, mais il est humainement très complexe de se souvenir que pour accéder à Google il faut entrer 216.58.215.35 dans son navigateur (essayez si vous voulez vous verrez ça fonctionne), que pour afficher son gmail c’est 216.58.204.133 et ainsi de suite. Nous avons une mémoire qui retient mieux Google ou Gmail que ces adresses.

Il faut donc qu’une entité soit capable de tenir une sorte d’annuaire mettant en corrélation (pour reprendre l’exemple de Google) Google.fr = 216.58.215.35

Quand vous souhaiterez accéder à Google, votre ordinateur demandera au serveur DNS « Tu connais l’adresse de Google ? » et le DNS lui répondre « Oui c’est 216.58.215.35 », et le site s’affichera.

Vous comprenez donc, que si on enlève le serveur DNS de l’équation, la navigation internet, tout comme d’autres services vont commencer à ne plus fonctionner, et parfois votre navigateur pourra vous afficher « Le serveur DNS ne répond pas ».

Alors, oui, je sais, « ça a toujours marché, pourquoi aujourd’hui cela ne fonctionne plus. Je n’ai rien fait de spécial. » Oui, mais comme tout système informatique, un serveur DNS ne peut pas avoir un taux de disponibilité de 100%. Ce taux peut être de 99.99%, mais il n’atteindra jamais 100%, tout simplement car c’est quasiment impossible. Donc peut être que cette erreur se produit pendant ce 0.01% de non disponibilité ? Ou alors peut-être que le DNS est indisponible car votre serveur DNS subit une attaque, comme cela a été le cas l’année dernière (2018) avec les serveurs DNS d’Orange. Ou bien encore, les serveurs DNS que vous utilisiez n’existe plus, tout simplement.

Comment remédier à cette erreur ?

Et bien en réalité, c’est très simple, il suffit de changer ses serveurs DNS !

Les serveurs DNS sont, dans votre système, le plus souvent, au nombre de deux. L’un qui se nomme DNS primaire, et l’autre, assez logiquement, DNS secondaire.

Le DNS primaire est celui qui va fournir la correspondance nom de domaine/IP, et le serveur secondaire interviendra si le premier faillit à sa tâche.

Comme le rôle de ces serveurs est celui que nous venons de décrire, vous comprendrez qu’ils sont indiqués dans votre système sous la forme d’une adresse IP. Sinon, il faudrait un serveur DNS pour résoudre l’adresse de vos serveurs DNS, bref nous n’en finirions plus…

Nous allons prendre l’exemple de Windows, afin que cela convienne au plus grand nombre de nos lecteurs, mais si vous utilisez Mac ou Linux, vous trouverez facilement comment changer ces DNS.

Vous allez appuyer simultanément sur la touche « Win » et « r » de votre clavier. Au-dessus du bouton « Démarrer » de Windows, une petite fenêtre appelée « Exécuter » va apparaitre.

Dans cette fenêtre, vous allez écrire « ncpa.cpl » (sans les guillemets) et valider par « entrée ». Vous allez arriver devant une fenêtre qui liste toutes vos cartes réseau. Peut-être qu’il y en aura qu’une, peut-être qu’il y en aura 15, je ne connais pas votre système.

Vous allez cliquer sur l’icône de carte réseau qui :

  • Ne comporte pas de croix rouge
  • Dont les écrans sont allumés en bleu

Si plusieurs de ces icônes répondent à ces caractéristiques, par exemple 2 d’entre elles, alors deux cartes sont connectées, votre carte wifi et votre carte filaire par exemple, ou bien alors deux cartes filaires. Et il faudra effectuer la suite des opérations sur ces deux cartes.

Bref, vous double cliquez sur la (ou les) carte(s), et vous arrivez sur cette fenêtre.

Il va falloir cliquer sur le bouton « Propriétés »

Et là, vous allez arriver sur cette nouvelle fenêtre :

Là, il va falloir cliquer sur « Protocole Internet version 4 (TCP/IPv4), ATTENTION, pas sur la case à cocher, mais sur le texte de l’option. Et ensuite, on reclique sur « Propriétés ». Afin de finalement arriver sur la fenêtre qui nous intéresse.

Et là 2 possibilités. Soit il y a déjà des adresses de renseignées, comme dans cet exemple :

Soit, il n’y a pas d’adresses de renseignées, mais c’est l’option automatique qui est renseignée, comme ici :

Dans le premier cas, des adresses sont déjà renseignées, vous pouvez faire deux choses.

Passez les DNS en automatique

Les adresses que vous utilisez ne sont plus bonnes, ou alors le service DNS est actuellement indisponible. Essayez de cliquer sur la case « Obtenir les adresses des serveurs DNS automatiquement », puis cliquez sur OK.

Si le problème est résolu, bravo. Sinon, lisez ce qui suit.

Changer les adresses DNS

Il existe des centaines, même des milliers de serveurs DNS différents. Comme ceux indiqués ne fonctionnent pas, et que le passage en automatique ne résout pas le souci, nous allons indiquer au système des adresses différentes.

Par exemple, vous pouvez opter pour les DNS de Google, 8.8.8.8 et 8.8.4.4. Validez ensuite par OK et voyez si la connexion est rétablie.

Si aucune adresse n’était entrée, comme dans l’image ci-dessus, entrez des adresses comme nous venons de l’expliquer avec les adresses de Google.

Si votre problème venait vraiment d’un problème de DNS, il est maintenant résolu !

Pour référence, et pour vous permettre d’en tester plusieurs, voici quelques adresses de serveurs DNS très utilisés :

Google : 8.8.8.8 et 8.8.4.4

Cloudflare : 1.1.1.1 et 1.0.0.1

Open DNS : 208.67.222.222 et 208.67.220.220

Il en existe des dizaines d’autres, mais ceux-ci sont connus pour être rapides. A vous d’en chercher d’autres si vous le désirez.

Comment puis-je savoir quel serveur DNS est utilisé sur ma machine ?

Parfois il peut être très utile de savoir quel est le serveur DNS actuellement utilisé sur votre machine. Mais comment faire, surtout si dans les paramètres, la case cochée est celle des DNS automatiques ?

Vous allez voir c’est facile, vous allez ré appuyer sur « win » et « r » en même temps, et cette fois vous allez écrire « CMD » et appuyer sur « entrée ». Dans cette nouvelle fenêtre en noir et blanc, vous allez écrire « nslookup », et le système va vous répondre par le nom de votre serveur DNS.

Comme ici :

Bon moi c’est une adresse locale car je possède mon propre serveur DNS, mais vous avez compris le principe.

Le Cache DNS

Imaginons que vous aviez cette erreur et que vous venez de changer les adresses de vos serveurs DNS, mais que cela ne change rien, l’erreur est toujours présente.

Et bien pas de panique ! Vos informations de DNS possèdent ce que l’on appelle un cache, c’est une mémoire tampon ayant une certaine durée de vie. Mais il est possible de vider cette mémoire afin de prendre en considération vos nouveaux réglages.

Pour ce faire, on ouvre à nouveau l’invite de commande (win + r ensuite on tape cmd et on valide par entrée). Dans cette invite de commande, vous allez écrire :

« Ipconfig /flushdns », sans les guillemets et en notant bien la présence d’un espace entre « ipconfig » et le « / ».

Le système va vous répondre « Configuration IP de Windows, cache de résolution DNS vidé ». Vous pouvez fermer cette fenêtre et voir si l’erreur est toujours présente.

Si tout ce que nous venons de voir ne solutionne pas votre problème, il y a très fort à parier que votre problème ne vienne pas réellement des serveurs DNS, et qu’il va falloir chercher ailleurs !

  • Updated février 25, 2019

Poster un Commentaire

 
  S’abonner  
Notifier de