fbpx

Comment créer un réseau LAN sans fil ?

Je vois venir les plus novices qui vont se demander ce qu’est ce « LAN » qui défigure ce titre. Et ils auront bien raison de se poser la question, car quel que soit le domaine, personne n’est omniscient. Non seulement nous allons voir ensemble ce que l’acronyme signifie, mais en plus de cela, nous allons voir ensemble comment créer ce LAN et pourquoi il pourrait vous être utile.

Si vous êtes un « Gamer » des années 90 il est fort à parier que vous connaissiez ce terme. Le fameux « On se fait une LAN ? » qui voulait dire « on joue ensemble à un jeu sur le réseau local ».

Le mot LAN signifie Local Area Network, c’est-à-dire réseau local, tout simplement. Le LAN est à opposer au WAN, le Wide Area Network, donc un réseau bien plus imposant et couvrant une bien plus grosse zone géographique, comme un pays, un continent, ou même la planète (Donc oui, le réseau Internet est un WAN).

Pour faire plus simple, maintenant que la définition est donnée, un réseau LAN sera celui que vous avez chez vous, à votre travail, dans une collectivité, et le réseau WAN c’est le réseau d’un FAI ou plus généralement encore le réseau Internet.

Peut-être que vous possédez déjà un embryon de réseau LAN sans fil chez vous sans même le savoir, il y a même de grandes chances puisque cela devient très commun. Votre player de box internet est connecté à l’appareil serveur via WiFi ? Alors vous possédez déjà un tout petit réseau LAN sans fil. De même si votre imprimante fonctionne sans fil…

C’est quoi du coup un réseau LAN sans fil ?

Un réseau LAN est un ensemble de périphériques interconnectés via un routeur ou une box internet et qui sont donc accessibles depuis n’importe quel point de votre réseau. Un LAN, sans fil, c’est donc la même chose, mais… sans fil. Les routeurs et les box actuels permettent grâce à l’évolution technologique de ces dernières années de construire de tels réseaux domestiques avec des qualités de débits très respectables.

A lire aussi :Mon article complet sur les LAN pour en savoir plus.

Pourquoi créer un LAN sans fil ?

Déjà, pourquoi mettre en place un LAN ? Eh bien, si vous êtes un peu technophile, vous n’aurez pas trop le choix… Beaucoup de périphériques embarquent désormais des fonctionnalités réseau, et donc, pour pouvoir en profiter, il faut avoir l’infrastructure adaptée ! Ça ne sert pas à grand-chose d’acheter un serveur NAS ou une imprimante WiFi si vous ne comptez pas vous en servir en réseau, je pense qu’on est d’accord là-dessus. Un NAS branché à votre ordinateur en USB, c’est simplement un disque dur externe, une imprimante réseau branchée en USB, ben, c’est juste une imprimante.

Un LAN, comme nous l’avons vu, permet de connecter des périphériques ayant des capacités de connexion réseau à un point central, votre box ou votre routeur, ou à plusieurs points, plusieurs routeurs, interconnectés entre eux. Je dis interconnectés entre eux car si ce n’est pas le cas, alors vous ne possédez pas un LAN, mais plusieurs LAN. Ce que cela veut dire, c’est que depuis un ordinateur A placé sur ce LAN, vous serez capable de vous servir d’une imprimante placée sur ce même LAN. Mais aussi que l’ordinateur B et C auront eux aussi, sous réserve de paramétrage, l’accès à cette imprimante. De même, les fichiers multimédias stockés sur votre serveur NAS, seront lisibles sur tous les périphériques capables de le faire sur votre réseau, ordinateurs, box opérateur multimédia, téléphones portables, tablettes, SmartTV, frigo…

Mais alors pourquoi privilégier un réseau LAN sans fil ?

Il y a de nombreuses raisons qui pourraient vous faire pencher pour la mise en place d’un réseau sans fil plutôt que d’un câblé, mais les deux principales, celles qui reviennent le plus souvent, sont globalement au nombre de deux, la simplicité d’usage, de mise en place, et l’accessibilité du réseau.

La simplicité d’usage et de mise en place

Si vous décidez de mettre en place un LAN chez vous, un LAN filaire, vous allez très rapidement vous rendre compte, qu’il faut beaucoup de câbles, et assez logiquement, plus vous aurez de périphériques à connecter, et plus il faudra de câbles. Cela risque donc de devenir très vite inesthétique, surtout si cette installation n’est pas prévue dès la construction ou la rénovation de l’habitation. En effet, si c’est prévu depuis le début, il est alors possible de ménager des passages de câbles dédiés en même temps que l’électricité est mise en place. Et vous pouvez donc, in fine, vous retrouver avec des prises RJ45 (celles pour brancher les câbles ethernet) directement dans les murs. C’est le top.

Sauf que, aussi prévoyant que vous soyez, il arrivera un moment où le réseau initial deviendra insuffisant car le nombre de vos périphériques aura trop augmenté. Ou bien il arrivera un jour, où il faudra changer les câbles pour passer à une norme plus moderne.

Les réseaux filaires ont encore la préférence de certains, mais il faut bien dire que le nombre important de désavantages, combiné à l’évolution du WiFi, font que cette situation pourrait bien rapidement changer.

En effet, pour mettre en place un LAN sans fil, il faut, des appareils sans fil compatibles (ça semble logique), et un routeur ou une box WiFi. Pas de câbles, ou disons, beaucoup moins de câbles, pas d’infrastructure à changer pour passer à une nouvelle norme, si ce n’est le routeur en lui-même.

L’accessibilité du réseau

Quant à l’accès au réseau, c’est là aussi totalement différent. Vous comptez équiper toutes les pièces de votre maison en câble RJ45 ? Avec un LAN sans-fil, si vous avez envie d’installer votre toute nouvelle imprimante réseau dans la véranda, vous pouvez le faire. C’est uniquement la couverture et la qualité du WiFi qui vous contraindront. Les routeurs d’aujourd’hui, surtout grâce à l’arrivée des systèmes mesh sont largement capables de couvrir l’intégralité de la surface d’une maison traditionnelle. Et si vous habitez un manoir, alors il suffira de racheter des modules pour étendre ce système mesh. Si vous avez envie de mettre une télé connectée dans le garage, vous pouvez.

Soyons franc, que cela soit au niveau de la simplicité à rejoindre le réseau, ou de sa flexibilité, ou bien même de sa simplicité générale d’utilisation, un LAN sans fil dispose d’avantages énormes vis-à-vis d’un LAN classique. Un ami vient vous visiter quelques jours, et durant son passage il a besoin de travailler sur son ordinateur portable ? Vous lui donnez la clé de votre réseau WiFi, et il aura accès à votre imprimante, vos lecteurs partagés pour pouvoir stocker des fichiers, vos périphériques de streaming type Chromecast ou Amazon Firestick… bref il sera comme chez lui.

Comment mettre en place un tel réseau ?

Principalement en achetant à partir d’aujourd’hui des périphériques réseau étant conçus pour fonctionner sans fil. Ce qui est le cas de la quasi-totalité du matériel grand public. Car au final, vous possédez déjà le matériel de base. Toutes les box internet des opérateurs français disposent du WiFi.

On peut donc commencer comme ça, même si on se rendra très rapidement compte que les capacités des box WiFi sont très limitées dans le domaine. Vous aurez donc également rapidement envie de voir plus large, de couvrir plus de surface, et dans de meilleures conditions de débit. Vous pourrez alors opter pour un routeur moderne et puissant, émettant sur plusieurs bandes et possédant plusieurs antennes, ou bien alors pour un système mesh. Un système mesh, comme nous l’avons déjà plusieurs fois expliqué, est constitué de plusieurs modules qui seront disséminés dans votre maison et qui émettront le même réseau. Vous passerez d’une borne à l’autre sans même vous en rendre compte. C’est plus ou moins l’avenir du LAN sans fil. (Attention cette définition est très simplifiée, nous avons des articles et des tests produits dédiés aux systèmes mesh si cela vous intéresse).

Donc, on couvre la surface de la maison en WiFi performant, puis ensuite, quand il y a un appareil à changer, ou simplement une nouvelle envie qui entraîne un achat, on fait attention à ce que ce nouveau matériel soit compatible avec le sans-fil. Et petit à petit, votre réseau LAN sans fil sera constitué. Imaginez, vous êtes assis dans votre canapé, nous sommes samedi, votre enfant vous demande son film préféré dans sa chambre, vous pouvez, depuis votre smartphone connecté à votre LAN sans-fil, envoyer un film depuis votre NAS connecté à votre LAN sans fil, sur le Chromecast de sa chambre également connecté à votre LAN sans-fil ! Je vous ai dit que tout cela se passait sans fil ?

Techniquement

Je sais déjà que certains vont me dire, enfin m’écrire, « Oui c’est très bien, mais il faut avoir des connaissances, c’est complexe les réseaux ! ». Si vous comptez brancher des routeurs en cascade et mettre en place vos propres routes, pour conserver par exemple votre flux TV, alors oui ça peut être un peu ardu. Mais ce n’est pas le propos ici, on parle uniquement d’un LAN sans fil « simple », et son installation est aisée, et de plus en plus.

C’est vrai, il y a encore quelques temps, il fallait avoir un minimum de connaissances réseau. Vous achetiez votre périphérique réseau, mettons un NAS, et il fallait ensuite être capable, à l’aide de la notice traduite du chinois vers l’anglais, puis vers le français, de tout mettre en place seul. Changer l’adresse IP du NAS pour la faire correspondre au range IP de votre réseau, créer et connecter les lecteurs réseau, etc.

Aujourd’hui, c’est devenu bien différent, surtout si vous achetez un produit d’une marque reconnue. Les fabricants se sont rendus compte que les personnes un peu moins pointues que la clientèle habituelle, étaient intéressées par les services proposés, mais n’osaient pas sauter le pas, justement à cause du fait qu’ils soient moins connaisseurs. La solution qu’ils ont trouvée, c’est de rendre accessible la mise en place des appareils réseau sans-fil à un enfant de 10 ans (non je n’exagère pas).

Vous achetez un nouveau périphérique, la première chose que vous verrez en ouvrant la boîte, c’est un QR-code, un énorme QR-code qui vous invite à télécharger l’application smartphone dédiée au produit. C’est ensuite grâce à elle que tout se déroulera. Par exemple, pour un module mesh, l’application va vous demander comment s’appelle le réseau WiFi que vous voulez rejoindre, le nom que vous voulez donner au module… une liste de quelques questions qui permettent, par vos réponses, de paramétrer le produit. L’appli est même capable, dans ce cas précis, de vous donner son avis quant à l’endroit où vous installez le module mesh.

En gros, de votre côté, ce que vous avez à faire, c’est brancher la prise de courant, installer l’application, et répondre à quelques questions. C’est très facile.

Alors certes, les plus puristes n’aiment pas trop ce système, car il est trop automatisé, et ces derniers préfèrent de loin choisir les adresses IP de leur différents matériels et d’autres aspects techniques. Mais il faut bien reconnaître, que pour des personnes moins versées dans les équipements réseau, c’est le top du top. C’est simple, rapide, il n’y a pas besoin de connaissances techniques, bref monter un réseau LAN sans-fil devient à la portée de tout le monde avec ces nouveaux systèmes d’installation.

Il peut être bon, toutefois, même si ce n’est pas obligatoire, d’avoir quelques notions, même vague de la terminologie des réseaux. Si on vous parle de routeur, de gateway, de passerelle, d’adresse IP, de serveur DNS, de DHCP, de conflit, ça peut être une bonne chose de savoir de quoi on parle. Mais pas d’inquiétude, les applications sont assez bien faites pour que si vous restiez sur une installation standard, ce vocabulaire n’apparaisse pas.

Alors, réseau sans-fil ou pas ?

Comme nous l’avons dit plus avant, le WiFi a fait énormément de progrès, tout comme les routeurs, les box, et les autres appareils réseau. Ajoutez à cela les avantages inhérents au simple fait de ne plus être dépendant d’une installation câblée, et une installation qui est maintenant à la portée de tout le monde, et vous comprendrez que beaucoup de foyers sont maintenant équipés d’appareils communicant entre eux sans fil.

Tout n’est pas rose cependant dans ce monde du sans-fil, par exemple, le WiFi est encore particulièrement sensible aux interférences, et donc, un LAN sans fil sera moins fiable qu’un réseau câblé, même si les choses se sont beaucoup améliorées au fil du temps.

Si vous hésitez encore, et que vous n’avez que des connaissances basiques en informatique de réseau, ou si vous n’avez tout simplement pas envie de vous embêter, je ne saurais trop vous recommander d’opter pour un LAN sans-fil.

  • Updated octobre 15, 2019

Poster un Commentaire

avatar
 
  S’abonner  
Notifier de