1

Freebox, routeur tiers et services (Connecter le player free à un routeur tiers)

Aujourd’hui, je vous propose quelques éclaircissements sur un sujet qui a semblé vous inquiéter un peu. Une fois n’est pas coutume, et ça pourrait bien se reproduire, c’est donc vous lecteurs et commentateurs qui avez choisi que l’on aborde l’installation d’un routeur tiers dans un réseau sous box Free.

De quoi parle-t-on ?

Sur ce blog, on parle de routeurs, mais parfois aussi, on discute des box d’opérateur. Comme cela a déjà été expliqué, une box de FAI est un ensemble de plusieurs périphériques qui permettent d’apporter plusieurs fonctions ou services. Le nœud de notre problème est, qu’acheté séparément ces périphériques sont généralement bien meilleurs que ceux intégrés. Et c’est bien normal ! Quand vous achetez un routeur 200 ou 300€, ou un NAS dans les mêmes prix, vous vous doutez bien qu’ils seront plus performant que ceux qui sont intégré à la Freebox. Les fournisseurs d’accès doivent opérer des choix stratégiques et commerciaux afin de pouvoir offrir le plus de choses possibles pour un prix acceptable.

Il peut être légitime de vouloir acheter et installer un routeur tiers sur son réseau. Les raisons peuvent être multiples, mais tournent toujours autour du fait que le routeur de la Freebox propose peu d’options et de services, comparé à un routeur tiers. Moins de possibilités de configuration, pas de services spécialisés comme le Qospas d’antivirus intégré, norme wifi dépassée

Dans un article précédent j’ai évoqué cette possibilité en expliquant que cela était complexe à mettre en place et vous avez souhaité plus d’informations. En fait il existe réellement trois possibilités pour intégrer un routeur à un réseau avec une Freebox. Une manière « facile », et deux manière « complexes ». Quelle que soit la méthode que vous utilisez, vous devriez pouvoir conserver le Freebox player mais comme vous allez le voir, ce n’est pas si simple…

Ce qui fait peur

Ce qui fait peur ou qui interroge, c’est que j’ai évoqué qu’en intégrant un routeur dans son réseau, suivant votre configuration, suivant votre matériel, et suivant votre niveau de compétence, vous alliez perdre des services Free. En effet, sur le site de Free, l’opérateur nous indique qu’en activant le mode bridge, c’est-à-dire que la Freebox n’est plus qu’un modem et tout un tas de choses deviennent inopérantes. Ainsi voici, en partie, ce qui ne fonctionnera plus :

  • Le service UPnP A/V sera désactivé ;
  • Le service UPnP IGD sera désactivé ;
  • Le réseau personnel Wi-Fi du Freebox Server sera désactivé ;
  • La TNT sera inaccessible en multi-poste ;
  • Le service proxy WOL fourni par le Freebox Server sera désactivé ;
  • Le partage Windows du Freebox Server ne sera plus accessible via le voisinage réseau (mais toujours accessible via \\mafreebox.freebox.fr) ;
  • Les services de découverte (mDNS) des partages Mac OS seront inopérants ;
  • Le ou les boîtiers Freebox Player ne seront plus accessibles sur le LAN (ceci impacte uniquement le FreeStore et le navigateur Web) ;
  • Le service SeedBox sera désactivé.

Le souci c’est que selon comment vous gérez la suite, certaines de ces fonctions ne seront pas récupérées par le nouveau routeur.

Avant d’aller plus loin, je vais faire un petit « disclaimer » comme disent les anglo-saxons : il ne sera pas ici question de vous prendre par la main et de vous expliquer dans le détail comment faire pour conserver un maximum de fonctionnalités. Tout simplement parce que c’est impossible à faire, puisqu’il existe tout une myriade de routeurs différents avec des interfaces de configurations différentes et des fonctionnalités différentes. Nous allons donc uniquement présenter les possibilités les plus courantes et expliquer ce que l’on perd ou non.

Freebox en mode bridge, boitier TV Free connecté à la  Box

La première solution consiste à passer sa Freebox en mode bridge (depuis l’interface en ligne du site de Free). Une fois cela fait et votre Freebox redémarrée, vous branchez votre nouveau routeur à l’un des ports ethernet de la box. L’idée première est de brancher ensuite tous les périphériques de la maison sur ce routeur. Mais vous allez très rapidement vous rendre compte que le ou les boîtiers TV Free ne fonctionnent pas…

En effet, avec cette technique, il est impossible de faire fonctionner le player en le branchant sur le routeur. Pour conserver la télé, il faut brancher le boitier TV Free directement à l’arrière de la Freebox, sur le switch intégré puis, dans les paramètres du player Free, il faudra indiquer que la « Freebox server » est en mode bridge.

A partir de là, la télévision fonctionne à nouveau. Mais d’autres services (ceux cités sur le site de Free un peu plus haut) seront perdus. Il ne sera plus possible de lire des films provenant de votre NAS ou de votre ordinateur (uPNP) directement depuis le player, les redirections de ports automatiques ne marcheront plus (votre xbox par exemple va avoir du mal à se connecter à internet), le WIFI de la Freebox sera coupé. Mais ce n’est pas tout, le protocole SAMBA (partage Windows) ne fonctionnera plus, donc plus possible de connecter le disque dur de la Freebox (ou un stockage branché sur l’un de ses ports), en lecteur réseau dans Windows. Le mDSN de la box sera inopérant lui aussi, c’est un autre nom pour le « service Bonjour », donc exit une grosse partie de l’environnement Apple. Par exemple tous les services de la pomme qui commencent par Air seront morts : AirPlay, AirPrint, Air Media…

La Seedbox est coupée aussi, plus de téléchargements de torrents ou depuis un newsgroup avec la Freebox. Et en plus de cela le service de serveur VPN et de client VPN est coupé lui aussi.

Et en l’état, la plupart des services ne sont pas récupérables. La solution a beaucoup de ces problèmes, c’est le VLAN 100.

Freebox en mode bridge, et VLAN 100

C’est là que la mise en garde entre en jeu : je ne pourrais pas vous expliquer comment faire, car c’est différent sur chaque routeur. L’idée, c’est de se demander pourquoi nous perdons autant de services, et comment est-ce que l’on pourrait faire pour en récupérer le plus grand nombre.

Pourquoi on perd tout ça ? Simplement parce que le routeur de la Freebox est coupé, et que la box ne sais plus où envoyer certaines données (attention c’est très simplifié). Certaines communications de la box sont taguées avec un numéro : le 100. C’est-à-dire que certaines données, comme la télé par exemple sont identifiées de cette manière. C’est pourquoi si vous branchez le player sur votre routeur, la télévision ne fonctionne plus.

La solution va donc être de vous informer sur votre routeur, de manière très avancée, et de chercher comment il est possible de configurer un VLAN 100. C’est un bout de code (du texte donc) que vous allez rajouter aux fichiers de configuration de votre routeur, et qui va vous permettre de lui indiquer vers quel appareil il faut envoyer les données taguées 100. Suivant les marques de routeur, vous trouverez de l’aide en ligne pour parvenir à vos fins.

Avec un VLAN 100, il est donc possible de brancher le boitier TV Free sur le routeur et de récupérer certaines fonctionnalités. L’uPNP redevient opérationnel puisque géré par le nouveau routeur, donc la possibilité de lire des films hébergés sur le réseau depuis le player. Vous pouvez aussi récupérez « Bonjour » en l’activant dans le nouveau routeur. La TV fonctionne sans être branchée sur le Freebox server. Mais je ne vous cache pas que configurer ceci est assez complexe, et souvent mal documenté. A part si vous êtes un vrai pro, je ne vous le recommande pas.

Comment, alors pourrait-on conserver un maximum de fonctions, tout en ayant un nouveau routeur tout beau tout neuf qui fait plein de trucs sympas ? Et bien tout simplement en réfléchissant autrement. Jusqu’à présent, on s’est dit : « j’ai un nouveau routeur, je coupe celui de la Freebox », mais ce n’est pas forcément la meilleure solution. Pourquoi ne pas plutôt se dire « J’ai un nouveau routeur, ça m’en fera deux. »

Freebox en mode routeur, boitier TV Free connecté à la Box

C’est finalement ce qu’il y a de plus simple. Le principe est de laisser la Freebox en mode routeur mais de faire en sorte qu’elle route tout ce qu’elle reçoit vers un seul périphérique : votre nouveau routeur.

C’est assez simple à réaliser.

Vous allez brancher votre routeur sur le switch de votre Freebox. Il faut que le câble reliant les deux soit branché, du côté Freebox sur n’importe quel port, et du côté routeur sur le port WAN (cf notice du routeur). Imaginons que l’adresse IP de votre Freebox soit 192.168.0.254. (si l’adresse IP locale actuelle ne vous convient pas pour la suite, vous pouvez la changer depuis le site de Free).

Là, la box va lui attribuer une IP au travers de son serveur DHCP. Connectez-vous à l’interface de votre Freebox (http://mafreebox.free.fr) puis dans l’onglet « Périphériques réseau », relevez l’IP qui a été attribuée. Pour notre exemple disons que c’est 192.168.0.13.

Maintenant, toujours dans l’interface de la box, rendez-vous dans l’onglet « Paramètres », « Mode avancé », puis « Gestion des ports ». Là, nous allons activer la DMZ, pour que tout le traffic soit redirigé vers votre routeur. Cochez donc la case « DMZ », puis dans adresse IP de la DMZ indiquez l’adresse IP de votre routeur attribuée par la Freebox, dans notre exemple 192.168.0.13. Tout le trafic entrant, sera balancé sur le nouveau routeur. Maintenant, afin d’éviter que l’IP du routeur change, il faut se rendre dans l’onglet « DHCP », puis « Baux Statiques ». Ici, vous allez cliquer sur « Ajouter un bail DHCP statique », puis lier cette adresse (192.168.0.13) à l’adresse MAC de votre routeur. Vous pouvez trouver cette adresse sous le routeur ou dans la notice. De cette manière, quoi qu’il arrive l’adresse 192.168.0.13 sera toujours attribuée à votre routeur, c’est pratique n’est-ce pas !

C’est maintenant dans l’interface de votre routeur que les choses se jouent. Suivant le modèle du périphérique, les choses seront différentes, mais le principe c’est de configurer le routeur avec une adresse IP statique (qui ne change pas) et sur un autre range d’adresses. Par exemple configurez le routeur pour qu’il ait comme adresse LAN 192.168.1.1, le masque de sous réseau sera 255.255.255.0, la passerelle sera l’adresse IP locale de votre box, dans notre exemple 192.168.0.254, et le serveur DNS primaire sera aussi l’IP de la box.

Une fois que tout cela est fait tout est fonctionnel… Enfin à une condition : il faut que votre boitier TV Free reste connecté au Freebox Serveur. Et cela pose un petit problème.

Si vous avez suivi correctement, vous aurez compris que maintenant, vous avez en réalité deux réseaux chez vous. Un en 192.168.0.X et un en 192.168.1.X. Tout ce qui sera branché à la box ou connecté à son WIFI aura une adresse en 192.168.0.X et tout ce qui sera connecté au routeur ou à son WIFI aura une adresse en 192.168.1.X. Et comme nous n’avons pas configuré de VLAN100, je viens de vous dire de connecter le player Free au Freebox Serveur. Donc, le player n’est plus sur le même réseau que le reste. Donc, la télévision fonctionne mais vous ne pourrez pas lancer un film hébergé sur un NAS ou un ordinateur depuis le player. Les films stockés sur le disque dur de la box, eux sont accessibles (même réseau).

Soyons honnête, pour 80% des personnes c’est suffisant. Peu sont ceux qui ont des serveurs Plex ou Kodi à la maison et qui se servent du player pour lire les médias stockés dessus.

Mais si vous faites partie des 20% qui restant, il y a une solution simple et peu onéreuse, si vous n’avez pas le courage de configurer un VLAN100 sur votre routeur.

La solution c’est de regarder la télévision sur le player, et de lancer ses films avec autre chose… Par exemple avec un chromecast (30€), une AppleTV ou une AndroidTV. Quel que soit votre choix, cet appareil sera relié au réseau filaire ou WIFI de votre nouveau routeur et pas de votre Freebox, donc tous vos médias seront visibles.

Le routeur dont je dispose personnellement ne me permet pas de configurer un VLAN, c’est donc de cette manière que le réseau fonctionne chez moi. De toute manière, chez moi nous ne regardons quasiment jamais les chaînes de télévision, et mon player bien que fonctionnel n’est en fait jamais allumé. Il faut dire qu’entre les possibilités de serveur perso (comme Plex), les services de SVOD (comme Netflix, OCS ou Amazon Prime Video) et l’IP TV (comme Molotov TV), un player ne sert plus à grand-chose pour pas mal de gens qui possède un autre appareil de lecture.

C’est à mon sens, la solution la plus simple pour avoir un routeur performant en plus de sa Freebox sans avoir à prendre des cours d’informatique pour configurer un VLAN. Achetez un routeur qui coute 30€ de moins, complétez-le avec un Chromecast et vous aurez une solution finale bien plus ergonomique et performante que votre installation de base.

Bien entendu, je ne suis pas omniscient et peut-être qu’il existe d’autres solutions, mais à ma connaissance et en tout cas avec la Freebox Revolution, ce sont les trois (4 si on compte la Freebox en mode routeur + un VLAN avec le Player branché sur votre routeur perso) solutions possibles.

Petite précision concernant ceux qui choisiraient la troisième solution, celle des routeurs en cascade avec la DMZ activée sur la Freebox. Et qui auraient des redirections de ports activées sur la Freebox. Notez vos redirections de ports, puis une fois la DMZ activée, effacez-les de la Freebox et recréez les dans votre routeur, sinon ces redirections ne fonctionneront plus. La DMZ est la seule solution, il ne faut pas penser qu’il suffirait d’ouvrir les ports qui vous intéressent sur la box redirigés sur le routeur, puis de les router vers les bonnes machines. Ça ne fonctionnera pas. Il faut impérativement activer la DMZ.

Concluons en disant que vouloir un routeur plus performant et plus complet que celui de la Freebox est normal si vous avez atteint un certain niveau de besoins en termes de réseaux. Mais qu’intégrer un routeur dans votre réseau existant, tout en conservant les services auxquels vous êtes habitué n’est pas simple. La solution du double LAN (double réseau), celui de la Freebox où ne se branche que le player, et celui du routeur où tout le reste sera connecté, est à mon sens ce qu’il y a de plus simple. Mais cela nécessite un petit investissement supplémentaire, entre 30 et 200 euros suivant la solution que vous retiendrez. Les services offerts par l’appareil que vous rajouterez pour lire vos médias (que ce soit un Chromecast, une AppleTV ou une androidTV) offrira une ergonomie et des services dépassant largement ce qui existe dans le player : vous ne perdrez pas au change.

1 Partage = 1 routeur sauvé en Alaska
Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Daniel

Bonjour Simon,

Ce très intéréssant article répond exactement à ma question et confirme mes craintes, c’est quand même complexe pour les non spécialistes de garder la tv sur la freebox ou orange box etc… et le reste sur le nouveau routeur . Comme indiqué précédemment je cherche à sécuriser ma connection IPTV et j’ai un peu creusé, il existe une solution : https://www.libertyshield.com/ (aucun interet personnel avec eux).

Leur petite boite (version lite) se connecte directement par cable ethernet sur la freebox ou Orange box etc… et avec en sortie une magbox et ca marche tout de suite . Je ne sais pas comment ils ont fait mais il n’y a AUCUN réglage à faire . En plus de l’abonnement cher, Le point faible est que leur VPN n’a pas la fonction killswitch , raison pour laquelle je recherche une meilleure solution ; Ca pourrait être l’achat d’une android box avec l’installation d’un bon VPN dessus , (Nordvpn par exemple autorise l’installation de son logiciel sur 6 appareils pour un même compte).Cordialement .

Reply

Leave a Reply: